samedi 23 novembre 2019

Qu'est-ce qu'un "Conseil National de Transition"

Un Conseil National de Transition (CNT) est un organe de droit international, basé sur une création "à posteriori" d'un concept juridique destiné à justifier l'attaque illégale de la Libye. (Les concepteurs ne pensaient sûrement pas que ce concept pourrait se retourner contre eux au service du Peuple...). 

Depuis sa création lors de cette attaque, il a été développé pour en faire un outil légitime au service des peuples, selon des conditions garantissant son intégrité pour ceux-ci.


Pour qu'il soit légitime, il doit répondre à un certain nombre de réquisitions :


1) Il doit être proclamé et déclaré officiellement

- Proclamation (lire)

- Déclaration (lire)



2) Il doit répondre à certaines règles précises (lire)



3) Il doit disposer d'un programme complet en deux parties : la première justifiant son existence, la seconde exposant de manière détaillée le programme de cette Transition, afin que chacun sache avec précision et sûreté comment sera gérée la Transition jusqu'à ce qu'une nouvelle constitution soit élaborée par le peuple (lire)



4) Le dirigeant d'un Conseil National de Transition doit être reconnu par la Cour Internationale des Droits Humains (ICCJV)  "International Common Law Court of Justice (Vienna)", et habilité par celle-ci à la représentation nationale de cette Cour de Justice.


 Il ne peut y avoir plusieurs CNT dans un même pays, c'est donc naturellement le premier "proclamé et déclaré" qui représente l'autorité légitime du peuple qui constate l'illégitimité de ses dirigeants.






jeudi 7 novembre 2019

AURA LIEU


 PROCÈS DE MILAN

Rien ne fait plus peur à la franc-maçonnerie que de perdre ses pouvoirs sur sa "république" et les institutions nationales qu'elle contrôle.
La multitude d'attaques que l'annonce de ce procès a déclenchées devrait éclairer beaucoup de gens sur ces prétendus dissidents qui bloquent toutes les initiatives risquant de freiner les plans du Nouvel Ordre Mondial.
Ces attaques montrent aussi à quel point nos dirigeants ont PEUR d'un tel procès sur la place internationale !

Malheureusement, la peur et les pressions exercées sur tous a forcé à l'abandon de l'anonymat, et les calomnies reprennent de plus belle! Les uns me traitant de gourou, les autres d'escroc, mais tous oeuvrant pour donner plus d'importance au messager qu'au message. Tous essayant de faire juger, non l'opération en elle-même, mais l'annonciateur, jusque ceux qui me plagient par d'autres CNTF qui essayent de discréditer cette opération !

Or, malgré ces petits avatars, les souscriptions ont été assez nombreuses pour confirmer la réservation et ce procès est maintenant assuré.

Beaucoup de gens se disaient : "j'attends de voir si ça se concrétise avant de m'engager".
C'est fait ! Vous n'avez donc plus d'hésitation à avoir, alors n'attendez pas le prochain message qui dira : "il ne reste plus que quelques places".






Aujourd'hui, 17-11-2019 à 22h

C'EST DÉFINITIVEMENT CONFIRMÉ

Ce procès ne servira pas seulement à juger les dirigeants français et mettre sur la place publique leurs exactions : il donnera aussi matière aux magistrats du droit international du monde entier pour

Etablir un "droit des peuples",

Donc rétablir les droits humains individuels !


Et donnera légitimité à cette partie du peuple qu'on appelle "armée" pour qu'elle protège les civils face aux sbires des dirigeants !

 

Congrès de Girona

  CONGRÈS DE GIRONA Du 14 au 20 septembre sous l'égide de la Cour Suprême  Dans le parc écologique Park Lava Garrotxa     Le premier mar...