jeudi 4 juillet 2019

Concepts techniques d'un Conseil National de Transition

La Transition politique est
la Pierre Angulaire de la révolution mondiale !

Il y va de la survie de l’espèce humaine de bâtir un « NOUVEAU MONDE »

Le Conseil National de Transition offre un nouveau concept politique utilisable dans tous les pays où les populations sont aussi exploitées par leurs dirigeants : c’est la proposition de créer un Nouveau Monde, et que nous le fassions tous ensemble pour gérer un peu mieux notre planète et toutes les espèces qui y vivent, et cela commence par un principe politique nouveau: la Transition que j'essaye de mettre en place dans le pays d'où le rayonnement éthique a déjà une fois atteint le reste du monde : LA FRANCE, initiatrice des Droits de l'homme.

LA TRANSITION

Il s’agit d’un nouveau concept en politique spécialement inventé pour passer de l’ancien monde au nouveau à construire, sans chaos, sans violence, et avec la juste participation de TOUS. Une sorte de pause politique durant laquelle, le pays redevient indépendant de tous les organismes internationaux, afin que son peuple soit SEUL DÉCIDEUR des lois et règles de sa société.

J’en résume les règles essentielles valables pour tous les pays, le détail pour la France figure sur le programme affiché sur le site Web.


Voici ces règles :
Création d’un CNT composé de personnes dont il est sûr qu’elles sont :
- Complètement informées des réalités du monde et du fonctionnement réel de leur pays.
- Dévouées au « Bien Commun » et non à leur intérêt personnel.
- Engagées chacune à participer à titre égal avec toutes les autres aux commissions qui géreront la Transition selon un programme prévu à l’avance.

Ce Conseil doit avoir un meneur exclusif, reconnu pour sa connaissance de la situation, qui soit capable d’élaborer un programme strict, aussi valide sur le plan juridique qu’économique, culturel et sociétal.
Ce programme aura deux missions essentielles durant cette transition, qui en seront l’axe majeur :
- D'abord, l'établissement d’une organisation permettant à tous les citoyens du pays de participer librement à élaborer une nouvelle constitution.
-  Ensuite, la création d’une structure d’audit, d’analyse et d'enquête sur le fonctionnement de tous les organes de l’état.
Ce meneur devra trouver les personnes qui constitueront ce Conseil provisoire et faire appel dès sa mise en place à tous les opposants au régime qui se seront préalablement manifestés par leurs interventions, articles, livres, ou autres manifestations, sans tenir aucun compte d’aspects politiques, religieux ou sociaux.
Il devra aussi s’engager à ne pas participer lui-même à ce Conseil, d’aucune manière. Son rôle doit se limiter à le mettre en place, puis laisser un « Conseil de Sages » l’animer. Ce conseil sera choisi entre eux par les membres qui le composent.

Une fois ce Conseil National de Transition à la tête du pays :
Sa mission essentielle sera de garantir le bon déroulement  des activités prévues : l'audit et la  rédaction d'une Constitution par l'ensemble des habitants du pays, tous égaux en droits.
Pour cela :
             Il décrètera la suspension de toutes les dettes nationales jusqu’à ce que le peuple ait élaboré sa constitution et prendra lui-même les décisions concernant ces dettes. Il en sera de même pour tous les traités et accords internationaux, afin que le pays redevienne complètement indépendant, libre de ses décisions.
             Il lancera immédiatement une création monétaire afin d’assurer le fonctionnement économique du pays, gérée par une banque nationalisée sous la direction de simples citoyens.
             Il suspendra de leurs fonctions et de toute activité publique tous les membres de la franc-maçonnerie ou d’autres sectes, et interdira tous les partis politiques ainsi que les lobbies.
             Une chaîne de Télévision sera nationalisée et gérée par le peuple pour offrir de vraies informations à la population et informer en permanence des enquêtes et audits.
             Les deux institutions majeures que sont l’Instruction publique et la santé seront réhabilitées dans leur véritable sens.
             En France, un revenu universel remplacera toutes les formes d’aides sociales, de retraite ou de chômage, sauf dans les cas où son montant serait inférieur aux droits actuels. Il doit être mis en place avec cette monnaie pour la durée de la Transition afin de permettre une relance économique très vive, ce qui mettra frein à la délinquance, limitera la corruption et fera disparaître la précarité. Ce revenu individuel doit permettre à toute personne de vivre dignement.
             Toute la structure qui mettra cette gestion en place ne doit être composée que de simples citoyens, qui mettront en place un « Conseil de Sages » pour superviser cette organisation qui ne fonctionnera que par des commissions composées de trois parties : les experts concernés, des citoyens bien informés et de simple gens tirés au sort. Pour les principales (Santé, Education, Justice, Police…), ces commissions seront composées, chacune, d’au moins 100 personnes et la part des gens tirés au sort sera remplacée régulièrement afin d’offrir au maximum de gens la possibilité de participer à cette gouvernance provisoire.

Ce que je viens d’énoncer ne constitue bien sûr qu’un court résumé afin surtout de définir un concept utilisable dans chaque pays.
En France, le programme est déjà élaboré complètement, les membres le connaissant et prêts à l’appliquer sont en nombre suffisant pour qu’il démarre dès l’intronisation du CNT. Il sera rapidement complété puisqu’il sera nécessaire de remplacer rapidement au moins 10.000 des francs-Maçons actuellement à la tête des institutions et organes de l’État.

 Voir le texte complet

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

AURA LIEU ; N'AURA PAS LIEU ?

  PROCÈS DE MILAN . RESTE 2 JOURS Rien ne fait plus peur à la franc-maçonnerie que de perdre ses pouvoirs sur sa "république"...