jeudi 24 septembre 2020

Congrès de Girona

 CONGRÈS DE GIRONA

Du 14 au 20 septembre

sous l'égide de la Cour Suprême 


Dans le parc écologique Park Lava Garrotxa

 




 


Le premier mariage dans la France libre

 

 

lundi 17 août 2020

Réunion Girona


Parc écologique Lava

Santa Pau Garrotxa

 Carretera d'Olot a Santa Pau, km 7, 17811 Santa Pau, Girona, Girona

 

       LUNDI 14

  • Arrivées de 12h à 17h

     19 h : dîner

     20h30 : Exposé d'accueil

 

MARDI 15

  • de 10h à 13h Activité (commission)

  • de 13h à 14h Pause déjeuner

  • de 14h à 17h Activite (commission)

  • de 17h à 21h Pause dîner

  • 21h conférence sur la monnaie

 

 MERCREDI 

  • de 9h à 13h Activité (commission)

  • de 13h à 14h Pause déjeuner

  • de 14h à 18h Activite (commission)

  • de 18h à 21h Pause dîner

  • 21h conférence sur la santé



JEUDI

  • idem

  • Soirée : conférence, redressement économique de la France


VENDREDI

  • de 9h à 14h Activité (commission)

  • de 15h à 19h Rédactions 

  • de 19h à 21h Pause dîner

  • 21h synthèse générale


SAMEDI

  • de 9h à 14h Rédactions

  • de 10h à 18h Rencontres "Droit et Santé"

  • 19 h : synthèse générale

  • 20h : Célébration du 1er mariage dans la France Libre

      




Vous n'avez pas réservé (règlement intégral) :
(Attention : il reste 0 place en camping et 15 en bungalow)





Vous avez réservé (règlement du solde) :



Par personne

jeudi 16 juillet 2020

test coronavirus - danger

RELISEZ CECI 3, 4, 5 FOIS S'IL LE FAUT. ÇA FAIT PLUSIEURS FOIS QU'ON EN PARLE.
Écouvillons = danger! Protégez votre barrière hémato-encéphalique
Message par Claude Gélinas le 07 juillet 2020

Vous devez absolument protéger votre barrière hémato-encéphalique. La fameuse "BBB" ou "Blood Brain Barrier".

Comme c'est expliqué dans cette page, votre cerveau, avec ses nombreuses fonctions essentielles à la vie, est protégé contre les substances potentiellement nocives dans la circulation sanguine par une structure en forme de clôture appelée barrière hémato-encéphalique. Pourquoi en parler maintenant, plus que jamais? Tout simplement parce que l'endroit EXACT où les "testeurs" (avec le fameux test de "long Q-Tip" menant à l'interprétation RT-PCR de l'échantillon obtenu) obtiennent votre échantillon (pour le "COVID-19") s'appelle "barrière hémato-encéphalique".

On répète, doucement.

Les testeurs avec leurs écouvillons --qu'ils vous rentrent (vraiment loin) jusqu'à TOUCHER la DERNIÈRE BARRIÈRE PHYSIQUE avant d'arriver à votre cerveau-- mettent votre barrière hémato-encéphalique EN DANGER.

Relisez la phrase ci-haut autant de fois que nécessaire. Comprenez la nature du DANGER réel à chaque écouvillonnage.

Bon, on continue...

Alors on sait que l'écouvillon qui se rend jusqu'à votre barrière hémato-encéphalique met votre cerveau en danger mais au fond, c'est toute votre santé qui pourrait en être affectée.

Gardez à l'esprit que la barrière hémato-encéphalique, ce n'est qu'un seule (genre "1") couche de cellules qui protègent votre cerveau contre...
les métaux lourds;
les pesticides; et
les autres substances toxiques
...qui, normalement, ne doivent JAMAIS passer votre barrière hémato-encéphalique (BHE).

Grâce à la BHE, ces poisons ne se rendent pas à votre cerveau MAIS lorsqu'il se produit un FROTTIS sur votre BHE, grâce au très long écouvillon (que le testeur tourne allègrement, sans aucun égard aux dommages permanents qu'il peut causer à votre BHE), votre BHE peut être affaiblie ou autrement altérée.

Sachez que la barrière hémato-encéphalique laisse passer...
les nutriments essentiels;
l'oxygène; et
et tout ce qui DOIT atteindre le cerveau.
C'est donc absolument ESSENTIEL de maintenir la santé intégrale de votre BHE.

-- -- --

Si d'une manière ou d'une autre, votre barrière hémato-encéphalique est COMPROMISE, elle devient une barrière hémato-encéphalique qui fuit.

Lorsque votre BHE "fuit" ça provoque l'inflammation du cerveau.

Cette inflammation permet...
aux bactéries; et
aux autres toxines
...d'entrer dans votre cerveau et d'infecter les tissus cérébraux.

Ceci peut entraîner une inflammation (ce qui empire votre cas) et même parfois, la mort.

-- -- --

Chaque écouvillonnage est donc EXTRÊMEMENT DANGEREUX pour votre BHE... et votre santé... voire, votre vie.

-- -- --

Mais il y a BIEN PLUS DE SYMPTÔMES (à court et à long terme), lorsque la BHE est compromise.

Ça comprend...
l'autisme
le TDA
le TDAH
les maladies cardiques
les maladies auto-immunes
le cancer
les maladies neurodégénératives
les accidents vasculaires cérébraux (AVC)
les lésions hépatiques
la fatigue chronique (qui n'est PAS résolue par le repos)
l'hypoxie
l'anxiété
les troubles de l'humeur
la dépression
d'autres problèmes de santé mentale, comme la schizophrénie, les convulsions, la perte de mémoire et le déclin cognitif entraînant la maladie d'Alzheimer ou la démence
un flux sanguin insuffisant vers le cerveau
une activité cérébrale anormale
Ça c'est une liste des dangers auxquels vous vous exposez lorsque vous laissez un "écouvillonneur" vous "écouvillonner" les fond de la cavité nasale, pour y faire un "frottis" directement sur votre barrière hémato-encéphalique.

Une BHE compromise vous expose potentiellement à tous les dangers mentionnés ci-haut.

Et rien ne dit que vous n'aurez qu'un seul de ces dangers, à la fois. Vous pourriez donc en avoir plusieurs, en même temps.

-- -- --

Maintenant, en comprenant le DANGER RÉEL auquel vous vous exposez en laissant cet écouvillon aller "chatouiller" (lire: agresser) votre barrière hémato-encéphalique, imaginez si l'embout de ce long écouvillon était CONTAMINÉ.

Oui, des milliers d'écouvillons ont DÉJÀ été qualifiés d'inutilisables parce qu'ils présentent un risque de contamination.

Avez-vous idée du dommage que ça peut vous causer?

Pouvez-vous sérieusement avoir confiance en ces écouvillons qui arrivent, pour la quasi-totalité, de la Chine?
"The gardian"

mardi 19 mai 2020

Rapport des officiers de réserve sur le Covid 19

Des cadres de réserve ont enquêté pendant 50 jours pour clarifier les problématiques liées à la « pandémie » de 2020.
Le Rapport rendu a été interdit de diffusion pour l'instant.
Toutefois, devant l'urgence et la gravité des faits, nous avons choisi de le communiquer tout de même à la société civile.
Vous avez entre les mains la version « grand public » expurgée des références au Groupe et des sigles de l'Unité.
RAPPORT D'ENQUÊTE
D'UN GROUPE D'OFFICIERS DE RESERVE
SUR LA PANDEMIE DE COVID-19
ET SES LIENS AVEC LE SRAS-COV-2 ET D'AUTRES FACTEURS
Le 13 mai 2020
Conformément à vos instructions et en vous transmettant le présent Rapport, le groupe d'enquête a
l'honneur de vous faire part de ses observations relatives aux caractéristiques de l'épidémie de
COVID-19, telles qu'elles ont pu être observées.
Proposer un protocole de prévention et informer sur les pistes théraeutiques a imposé premièrement
de définir les paramètres de l'agent pathogène, ce qui n'a pas manqué de révéler de graves
incohérences dans la version officielle.
Ces incohérences ont débouché sur la mise en évidence d'une corruption manifeste et d'intentions
contraires au bien public, culminant avec des intentions criminelles et génocidaires, et la mise en
place d'un état totalitaire, qui sont rapportées dans nos conclusions.
La Responsable du Groupe d'Enquête,
SOUS TOUTES RESERVES
1
RAPPORT DE SYNTHESE
COVID-19
CORONAVIRUS SRAS-COV-2
Coronavirus disease 2019
COVID
Certificat Of Vaccination IDentity
19
1=A 9=i
AI = Intelligence Artificielle
USAGE INTERNE – DIFFUSION RESTREINTE
AVERTISSEMENT : le groupe d'enquête met en garde contre une désinformation qui semble
entourer ce dossier, sur lequel beaucoup d'avis sont divergents - notamment entre les
« autorités » et les praticiens de terrain.
Toutefois, les éléments semblant former consensus ont été relevés et synthétisés, afin de
constituer une bibliothèque de connaissances de nature à aider le lecteur à renforcer son
système immunitaire et son hygiène de vie, face à un virus qui n'a rien d'ordinaire. Une évidence
cependant : ce virus, s'il existe, n'a rien de naturel ni d'accidentel.
Mentions légales : Tous les renseignements regroupés dans le présent document sont donnés à
titre purement informatif et culturel. Ces indications ne sont pas un avis médical : consultez
votre médecin. « Seuls les médecins peuvent prescrire des médicaments et seuls des chercheurs
évoluant dans un cadre institutionnel sont habilités à publier des recherches scientifiques
valides. » Ce qui n'empêche pas en l'occurrence que des protocoles non validés sauvent
visiblement des vies.
2
TABLE DES MATIERES
1. Caractéristiques du virus
2. Ses forces et ses faiblesses
3. Les symptômes
4. Les tests de dépistage
5. L'incidence du temps et du climat
6. Moyens de prévention : désinfection de la peau et des surfaces
7. Les gestes barrières
8. Soins conventionnels
9. La dimension psychologique
10. Soins naturels accessibles au public
11. Fabrication d'un masque artisanal
12. Des informations alternatives détonantes
13. Vaccin et puce électronique
14. Conclusions
ANNEXES
Que soit ici remercié le groupe d'enquête, composée de cadres de réserve qui, durant
cinquante jours, ont enquêté sans relâche pour y voir plus clair dans la « pandémie de
Covid-19 » et ont livré leurs conclusions – toutes recoupées et sourcées -.
L'analyse livrée est parfois très éloignées de la thèse officielle.
Il a fallu aux enquêteurs faire un choix – à la fois difficile et courageux – entre la servilité
d'une posture conventionnelle et sans risques, se bornant au discours officiel, et la
loyauté due à des populations civiles touchées au coeur et souvent désinformées par
certaines institutions qui se sont avéré inféodées à l'Ordre Marchand.
Cette fois encore, les réservistes seront aux côtés de la Nation.
3
1. CARACTERISTIQUES DU CORONAVIRUS SRAS-COV-2 (Coronavirus 2019-nCoV)
 Le virus n'est pas un organisme vivant, mais une molécule de protéine (ARN) recouverte d'une
couche protectrice de lipides (graisses) qui, lorsqu'elle est absorbée par les cellules des
muqueuses oculaires, nasales ou buccales, modifie leur code génétique (mutation) et les
convertit en cellules de multiplicateurs et d'agresseurs.
 Parce que le virus n'est pas un organisme vivant, il n'est pas tué, mais se décompose de luimême.
Le temps de désintégration dépend de la température, de l'humidité et du type de
matériau dans lequel il se trouve.
 Certains virus n'ont pas de péplos (enveloppe). Les poliovirus par exemple en sont dépourvus.
Ce sont des virus "nus". Le Coronavirus en possède une.
 Que cela change-t-il d'avoir ou de ne pas avoir de péplos ?
 Le fait d'avoir un péplos rend le virus très fragile. C'est une membrane aussi fragile que
n'importe quelle membrane biologique. Un virus, quel qu'il soit, pour être infectant doit être
entier. Or, il y a deux sites où les virus à enveloppe vont dégrader rapidement leur enveloppe
et du même coup perdre leur pouvoir infectieux : le milieu extérieur et le tube digestif. Dans
ces mêmes endroits, les virus nus vont résister beaucoup plus longtemps.
 Les Coronavirus se transmettent par voie digestive et par voie respiratoire.
 Dans le milieu extérieur, les virus à péplos ne vont pas survivre longtemps car ils vont être
inactivés par deux facteurs :
- la température, même la température ordinaire
- et la dessiccation.
2. SES FORCES ET SES FAIBLESSES
 Le coronavirus se transmet par ingestion, par respiration et par les muqueuses. Le virus ne
peut pas passer à travers une peau saine.
 Un éternuement le projette jusqu'à 4m, il peut rester 45 mn à 3 heures en suspension dans
l'air dans des microparticules
 Son temps d'incubation est de 2 à 14 jours.
 Ce virus est très élaboré, il peut tromper le système immunitaire et même le retourner
contre le malade, voire infester des bactéries pour les rendre hautement pathogènes, comme
nous le verrons plus loin
 son pouvoir pathogène peut être augmenté par des rayonnements électromagnétiques,
comme nous allons le démontrer (5G)
 Ce virus est très fragile : la seule chose qui le protège est une fine couche de graisse
extérieure.
 Dans le milieu extérieur, il est sensible à la température et à la dessiccation.
 Il n'aime pas la chaleur, ni les UV (soleil) ni les milieux secs (ou qui absorbent l'humidité).
 Il se désintègre dans des conditions dépendant de la nature de la surface, de la température
et de l'humidité (données variant selon les études) :

4
TEMPS DE SURVIE DU VIRUS
SUR LA PEAU QUELQUES MINUTES (¼H)
DANS L'AIR 3H
CUIVRE
(naturellement antiseptique)
4H
VETEMENTS,
CHEVEUX,
SURFACES POREUSES
12H
BOIS
élimine toute humidité et agit par dessiccation
(bois non verni)
4H
(jusqu'à 4 jours)
CARTON 24H
(jusqu'à 5 jours)
VERRE
METAL
ACIER
(surfaces polies)
3 JOURS
(jusqu'à 5 jours)
PLASTIQUE 3 JOURS
(jusqu'à 9 jours)
Le temps d'incubation du virus est présumé compris entre 1 et 14 jours (le plus souvent 5 jours.)
NB. Gants et masque conseillés pour les courses en raison du risque de contamination
dans un milieu clos et fréquenté.
5
3. LES SYMPTOMES
 En l'absence de tests généralisés, les symptômes connus de l'infection par le Coronavirus
STRAS COV 2 sont les suivants, mais ne sont pas tous développés chez toutes les personnes
infectées (55 à 70% de personnes asymptomatiques) :
 maux de tête persistants
 fièvre supérieure à 38,1° (dans 90% des cas)
 frissons, tremblements
 nausée
 confusion
 rhume
 perte du goût (agueusie)
 perte de l'odorat (anosmie)
 fatigue intense, faiblesse
 courbatures, douleurs musculaires
 essoufflement
 lésions cutanées (20% des cas) : érythème, urticaire
 conjonctivite possible
 symptômes digestifs (selles bizarres), nausée
 toux sèche, maux de gorge
 maux de tête intolérables
 sensation de picotement puis de brûlure intense aux poumons
 arythmie cardiaque
 choc cytokinique -surréaction du système immunitaire, qui s’attaque aux cellules saines
 thrombo-embolie veineuse généralisée (particulièrement pulmonaire)
 détresse respiratoire aigüe sévère
 défaillance d'organes multiples, dommages cérébraux.
Ces symptômes ont été regroupés en trois stades. Ce qui interpelle est l'immense éventail des
symptômes, qui sont à géométrie variable et pour la plupart déjà existants dans d'autres pathologies.
6
LES TROIS STADES DES SYMPTOMES
SYMPTOMES PRE-INFECTION COVID-19 STADE 1
- Gorge qui gratte, glaires épaisses blanches.
- Toux sèche (produit un son métallique, aigu).
- Échauffement du front, du thorax, des épaules, de la poitrine, échauffement de la tête sans fièvre.
- Petites courbatures dans le corps, les jambes.
- Sensation de chaud sans fièvre.
- Fatigue générale.
- Mal de tête soudain qui peut être fort, comme une aiguille.
- Perte d'appétit.
- Le contour des yeux ou d'un oeil qui piquent.
- Petits troubles cognitifs : vertiges soudains, un comportement ou des propos incohérents/délirants de
courte durée.
- Une sensation de soif persistante, modification du goût dans la bouche.
- Petite hausse de température type 37,5°C ou baisse de température type 36,5°C à 36,8°C les tous
premiers jours.
- lésions cutanées doigts de mains/pieds (aspect de pseudo-engelures des extrémités). Apparition subite de
rougeurs persistantes parfois douloureuses, et des lésions d’urticaire passagères
SYMPTOMES INFECTION COVID-19 STADE 2
- Forte fièvre type 39°C à 39,5°C qui demande un alitement de 3 à 5 jours.
- Fortes courbatures dans tout le corps.
- Troubles cognitifs : étourdissements, troubles de la conscience ou convulsions, propos
incohérents/délirants. Perte du goût, de l'odorat ou de la vision.
- Mal de tête intense.
- Sensations de brûlures intenses au niveau de la poitrine, du thorax, des épaules, des mains.
- Grande fatigue générale type grippe, déshydratation.
- Vertiges, divagations, délires et/ou pertes de conscience.
ou
- Fortes brûlures dans la gorge et glaires épaisses vertes.
- Diarrhées combinées à une odeur forte de "chimie" associées à des vomissements.
- Fièvre modérée type 38°C à 38,5°C ; pas les symptômes grippaux.
- Maux de tête très intenses, les yeux qui "brulent".
- Des pointes de douleurs dans le corps sans courbature, des frissons très longs (plus d'une heure).
- Troubles cognitifs : étourdissements, troubles de la conscience ou convulsions, propos
incohérents/délirants. Perte du goût, de l'odorat ou de la vision. Insomnies.
- Sensations de brûlures intenses au niveau de la poitrine, du thorax, des épaules, des mains.
SYMPTOMES INFECTION COVID-19 STADE 3
APPELEZ LE 15 URGENT
- Difficultés à respirer
- Sensation d'étouffement
- Fièvre intense : supérieur à 39°C
- Sensations de brûlures intenses au niveau de la poitrine, du thorax
NB. Un seul symptôme ne suffit pas pour présumer d'une infection, sauf symptômes stade 3.
7
4. LES TESTS DE DEPISTAGE
Actuellement les tests de dépistage RT-PCR sont réputés permettre de détecter la présence du
coronavirus (réaction en chaîne par polymérase).
Le test RT-PCR repose sur la détection du génome du virus, à partir d’un prélèvement nasopharyngé.
Il permet de confirmer si la personne, au moment où elle effectue le test, est infectée
par le virus. Le test sérologique recherche, lui, des anticorps de classes IgM et IgG spécifiques du
SARS-CoV-2 grâce à un prélèvement sanguin. Il permet de définir le statut immunitaire d'une
personne, en clair de savoir si elle est immunisée contre le virus, même si elle n'a pas présenté
de symptômes.
Le test RT-PCR est un test non invasif qui ne prend que quelques secondes et peut être plus ou
moins douloureux selon la sensibilité de chacun, précise le Dr François Blanchecotte, président
du Syndicat des biologistes. "Il s’agit de détecter un brin d'ARN appartenant au coronavirus SARSCoV-
2 à l’origine du COVID-19". Pour confirmer ou infirmer la présence du virus, on prélève des
cellules nasales profondes à l’aide d’un écouvillon, une sorte de long coton-tige que l’on insère
dans les cavités nasales, jusqu’à 15 cm environ. Seuls deux types de professionnels de santé sont
habilités à faire ce prélèvement : les infirmières et (et médecins) les biologistes - qu’ils soient
pharmaciens ou médecins.
Par ailleurs, afin d'éviter les faux négatifs, les professionnels de santé rappellent qu'il est
nécessaire d'explorer les deux narines lors du prélèvement. Enfin, dans le cas d'un patient sévère,
un prélèvement dans la trachée ou dans les bronches pourrait être plus pertinent, étant donné
que le virus migre progressivement vers les voies respiratoires. Au bout de quelques jours, la
charge virale dans le nez d'un patient pourtant atteint du COVID-19 pourrait être nulle.
Ces tests auront été peu disponibles en France durant la crise sanitaire.
Leur efficacité, voire même leur validité, sont fortement contestées.
En effet, « le test RT PCR (reverse transcription Polymerase Chain Reaction) bien qu'utilisé à
cette fin, ne viserait pas à déceler la présence de génome viral de la maladie à COVID-19, mais
seulement du « matériel génétique » pouvant avoir des origines différentes.
Malgré cela, les personnes testées seraient diagnostiquées être infectées par le COVID-19 et leur
décès éventuel est alors attribué au COVID-19. En outre, le cycle d'amplification utilisé (la
sensibilité du test), dans différents pays, dicte le nombre de tests positifs obtenus. »
Egalement, certains tests sérologiques (2 tests de détection et 4 types de tests développés pour
la détection d'anticorps anti-SRAS-COV-2) ont 40% de faux négatifs.
Un climat de défiance règne en France suite aux résultats de plusieurs études indiquant "qu'il
circule beaucoup de faux négatifs sur le territoire". Le Dr Chaix, interviewé par Medisite en mars
dernier, avait confirmé ce propos en évoquant un taux de faux négatifs qui se situerait entre 20
et 30 %, sans pour autant pouvoir l’affirmer avec certitude. Mais aujourd'hui, un nouveau
scandale vient confirmer le doute. L’Inde, a décidé de suspendre l’utilisation de tests rapides au
Covid-19 suite à des résultats douteux. 650 000 de ces tests, en provenance de la Chine, ont été
testés, selon les premiers essais, défectueux. Au total, les tests rapides chinois présentent des
marges d’erreur allant de 6% à 71% quand on compare leurs résultats à ceux, plus fiables,
pratiqués en laboratoire (qui comportent tout de même 40% de « faux négatifs » donc d'erreurs).
Ces tests étant peu fiables, les statistiques sont évidemment faussées.
8
5. L'INCIDENCE DU TEMPS ET DU CLIMAT
Parmi les différents types de coronavirus, celui qui nous affecte en ce moment serait issu du
laboratoire P4 (haute sécurité), coopération médicale sino-française de Wuhan. Il serait issu de la
recherche, et aurait subi des modifications d'ARN provenant du virus VIH.
9
10
11
12
13
6. MOYENS DE PREVENTION : LA DESINFECTION DE LA PEAU ET DES
SURFACES
En raison des propriétés de ce virus, tout savon ou détergent est le meilleur remède : de
préférence un SAVON DE MARSEILLE, car la mousse CASSE LE GRAS. C'est pourquoi il faut
frotter autant : pendant au moins 30 secondes et faire beaucoup de mousse. En dissolvant la
couche de graisse, la molécule de protéine se disperse et se décompose d'elle-même.
Vous pouvez aussi utiliser un détergent bio (voire même un jaune d'oeuf qui est tensioactif).
 La chaleur dissout la graisse ; utilisez de l'eau la plus chaude possible pour vous laver
les mains, les vêtements et tout le reste.
De plus, l'eau chaude produit plus de mousse, ce qui la rend encore plus efficace.
 L'alcool ou tout mélange avec de l'alcool à plus de 65% DISSOUT TOUTE GRAISSE, en
particulier la couche lipidique externe du virus.
Toutefois, l'usage répété de gel hydro-alcoolique est contre-productif : il abime la peau (qui
est une barrière naturelle) et par les coupures et crevasses ainsi formées, permet au virus de
pénétrer dans l'organisme.
Tout mélange avec 1 partie d'eau de javel et 5 parties d'eau dissout directement la protéine,
la décomposant de l'intérieur. Il est toutefois préférable de précéder cette opération par un
lavage avec un détergent.
 L'eau peroxyde (ou eau oxygénée, qui est du peroxyde d'hydrogène en solution
aqueuse) aide beaucoup après le savon, l'alcool et le chlore, car le peroxyde dissout
la protéine virale, mais il faut l'utiliser pure et elle fait mal à la peau. Là aussi, risque
de création de crevasses et gerçures qui vont faciliter la pénétration du virus dans
l'organisme. Donc, pas d'usage répété.
 PAS DE BACTÉRICIDES. Le virus n'est pas un organisme vivant comme les bactéries ; on
ne peut pas tuer ce qui n'est pas vivant avec des antibiotiques, mais seulement
désintégrer rapidement sa structure avec tout ce qui a été dit.
 NE JAMAIS secouer les vêtements, draps ou draps usagés ou non utilisés. Bien que
collé sur une surface poreuse, il est inerte et se désintègre en 3 à 12 heures sur du
tissu. Mais si vous le secouez ou utilisez un chiffon, les molécules du virus flottent
dans l'air pendant 45 minutes à 3 heures et peuvent se déposer dans votre nez.
Les molécules virales restent très stables dans le froid extérieur ou artificiel comme les
climatiseurs des maisons et des voitures (ou les réfrigérateurs). Ils ont également besoin
d'humidité pour rester stables et surtout de l'obscurité. Par conséquent, les environnements
déshumidifiés, secs, chauds et lumineux le dégraderont plus rapidement.
 La lumière UV sur tout objet brisera la protéine du virus. Par exemple, l'exposer
longuement au soleil pour désinfecter et réutiliser un masque c’est parfait.
 Attention ! Le vinaigre ne désinfecte pas du Coronavirus, car il ne décompose pas la
couche protectrice de la graisse.
 PAS DE BOISSON ALCOOLISÉE ni de VODKA. La vodka la plus forte est à 40 % d'alcool et
il vous en faut 65 % pour agir sur l'enveloppe du virus.
14
 LA LISTERINE (c'est un bain de bouche) fonctionne SI VOUS EN AVEZ BESOIN. Il s'agit
d'un alcool à 65 %.
 Plus l'espace est limité, plus la concentration du virus est importante.
 Plus l'espace est ouvert ou ventilé naturellement, moins le virus sera concentré.
 Vous devez vous laver les mains avant et après avoir touché des muqueuses, de la
nourriture, des serrures, des boutons, des interrupteurs, une télécommande, un
téléphone portable, des montres, un ordinateur, des bureaux, une télévision, etc. Et
quand vous utilisez les toilettes.
 Il faut aussi hydrater les mains, car le virus peut se cacher dans les gerçures. Garder
une peau en bon état est important.
 Gardez les ONGLES COURTS pour que le virus ne s'y cache pas.
Reprise d’activité professionnelle
Dans l’éventualité d’un déconfinement applicable aux personnes non immunisées envers le
coronavirus, certaines précautions sont préconisées. Les personnes rencontrées sont susceptibles
d’être contaminées. De nouvelles règles de vie doivent être garanties dans tous les lieux publics
et privés impliquant des interactions sociales.
Il est en effet envisageable que cette crise sanitaire perdure :
 Port de masque dans tous lieux public (supermarchés, transports publics, bureaux de
poste etc. …),
 Maintien de gestes barrière (lavage des mains après contacts d’autres personnes,
poignées de portes etc. …). Eviter de porter ses mains au visage et à son téléphone
portable sans les avoir désinfectées.
 Respect de la distanciation sociale. Faire pratiquer les courses par une seule et même
personne le moins fréquemment possible. De retour au domicile, mettre directement les
habits à la machine à laver avec 2 doses de Sanytol.
 Filtrer les accès au domicile.
Pratiquer un test de dépistage en cas de suspicion.
S'il est positif, les personnes qu’elle a côtoyées devraient se faire dépister et, le cas échéant,
envisager un confinement pour une durée supérieure au temps d'incubation (de 1 à 14 jours et le
plus souvent de 5 jours, pour rappel). Toutefois, comme nous l'avons vu, ces tests sont peu
15
fiables (avec une marge d'erreur pouvant aller jusqu'à 71%).
16
7. LES GESTES BARRIERES
 Observer des règles d'hygiènes drastiques, corporelles, vestimentaires, dehors et aussi
dans la maison.
 Lorsque l'on va à l'extérieur plus de 30 secondes sans possibilité de se laver les mains et
les poignets à l'eau et au savon, utiliser un désinfectant ou un savon chirurgical.
 Rester à une distance de quatre mètres minimum des personnes. Sans évoquer les
éternuements et la toux, des gouttelettes microscopiques sont diffusées lorsque l'on
parle et respire.
 Ne pas embrasser ni serrer la main. Ni d'autres choses que la morale réprouve.
 Ne jamais s'assoir sur la lunette des toilettes. Bon courage !
 Ouvrir les portes des toilettes ainsi que toutes les portes d'entrées à ouverture manuelle
avec un mouchoir ou un gant etc.
 Sortir seul et couvert ! Qui aurait dit qu'en 2020, aller à la banque avec un masque et des
gants serait considéré comme normal ?
 Dans chaque foyer, seulement une personne, toujours la même, part faire les courses
pour la maisonnée. Elle les fait pour tenir un mois ou deux. Si pas possible alors tous les
quinze jours grand maximum !
 Ne jamais être accompagné d'un enfant ni d’une personne âgée. Non pas parce qu'elles
ont un plus grand risque d'en mourir, puisqu'on en meurt de 7 à 77 ans, mais parce que
ces deux tranches d'âges sont moins capables de réaliser des gestes parfaits.
 S'habiller avec des vêtements qui ne craignent rien et qui couvrent tout le corps (si
possible y compris les cheveux).
 Laisser ses chaussures sur le pas de la porte (risque de contamination par crachats).
 Désinfecter ses chaussures au retour de chaque sortie (eau de Javel). Il a été constaté
une contamination fréquente sur la semelle des chaussures des personnels soignants.
 Aussitôt la porte de maison franchit, se déshabiller et mettre son linge directement dans
la machine à laver (température 60° minimum : le virus y survit jusqu'à plusieurs heures).
 Les masques et gants contaminés doivent être désinfectés avant d'être jetés ou brûlés.
 Pour lavage de tout linge ayant été porté à l’extérieur utiliser 2 doses de SANYTOL
(détachant désinfectant), que vous ajoutez à votre lessive habituelle.
 Sur le visage : masque (FFP3, FFP2, un en tissu fait maison, ou chirurgical) et lunettes
style de ski ou piscine ou de travaux (ex : DELTAPLUS). Compte-tenu de la taille des virus,
se masque a un effet davantage psychologique que réel.
 La distance est la meilleure prévention. En effet, il suffit qu'une seule personne
s'approche de vous à moins de 3 mètres en vous croisant dans un rayon et tousse : votre
visage reçoit les particules contenant une charge virale du SRAS-COVID-2.
 Outre la protection, le fait de mettre des gants rend plus difficile le geste machinal de se
toucher le visage. La protection du visage par un masque ou une écharpe renforce
également la lutte contre ce geste machinal.
 Soyez vif à vous s'éloigner, si une personne s'approche de vous à moins de 4m.
 Mieux vaut attendre pour prendre son paquet de farine que de se retrouver à portée de
glaire d'une personne potentiellement infectée.
 Respecter le confinement ! S’interdire toute sortie inutile.
 N’ouvrir la porte à personne.
 Evitez les réceptions mondaines ou d'aller voir un proche habitant à moins d'un kilomètre.
 Faire la chasse au Virus, sans tomber dans la psychose. Restez serein.
 Pensez à désinfecter vos poignées de voiture et de porte d'entrée avec spray de surface,
sanytol ou twido désinfectant multi surface (ou de l'eau de Javel), en plus du ménage
régulier.
 Les gestes barrières doivent être maintenus après le confinement, tant que la pandémie
17
est présente.
18
8. SOINS CONVENTIONNELS :
 Au plan de la médecine conventionnelle pratiquée donc sous contrôle médical,
l'Organisation Mondiale de la Santé communique « qu'à ce jour, aucun médicament
spécifique n’est recommandé pour prévenir ou traiter l’infection par le nouveau
coronavirus (2019-nCoV). ».
 l'OMS, dans sa publication « Prise en charge clinique de l’infection respiratoire aiguë
sévère lorsqu’une infection par le nouveau coronavirus (2019-nCoV) est soupçonnée » du
28 janvier 2020, présente l'infection au Covid-19 avec des « symptômes cliniques associés
allant de la pneumonie bénigne au syndrome de détresse respiratoire aigüe, en passant
par la pneumonie sévère. » avec une « insuffisance respiratoire ne pouvant entièrement
s’expliquer par une insuffisance cardiaque ».
Dans le traitement, l'OMS préconise une oxygénothérapie et un traitement antimicrobien,
et de « ne pas administrer systématiquement des corticostéroïdes pour le traitement de
la pneumonie virale ou du syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA). »
 La plus grande prudence a été de mise et le traitement du professeur Didier Raoult
(hydroxychloroquine + azithromycine) pratiqué à l'IHU de Marseille – la Timone et dans
des hôpitaux dont liste est du domaine public, n'a pas été encouragé par les autorités. La
chloroquine, qui était en vente libre depuis 70 ans, a été subitement classée dans les
substances vénéneuses et les médecins généralistes ont été interdits de la prescrire dans
le cas du Covid-19.
 Par ailleurs, l'ordre des médecins menace de suspension les médecins prescrivant hors
protocole. Ces pressions permanentes sur les médecins sont très présentes dans le
dossier.
 On rappellera que le Conseil de l'Ordre est une création du régime de Vichy, le 7 octobre
1940, par une loi qui supprime aussi les syndicats, alors que depuis juillet 1940 la partie
Nord de la France est sous occupation militaire du régime nazi. Le gouvernement de
Vichy est connu pour avoir mis en oeuvre une politique de collaboration avec le régime
nazi.
 Avant d'évoquer les soins conventionnels, il convient donc premièrement d'y voir plus
clair dans ce dossier où règne une certaine confusion et des pressions certaines, et
d'analyser les retours d'expérience des médecins de terrain, ainsi que l'évolution des
préconisations officielles, si évolution il y a.
 Nous avons tous été alertés de l'impératif de ne pas utiliser d'anti-inflammatoires, en cas
de présomption d'une atteinte par le Covid-19 : ni Ibuprofène, ni aspirine, ni cortisone.
Selon ces sources relayant des directives du gouvernement, les anti-inflammatoires
feraient « flamber » le virus et conduiraient les patients directement en réanimation. Les
autorités sanitaires mondiales, le Ministère de la Santé, la Direction générale de la Santé,
ont largement communiqué sur ce registre.
 Cependant, ce virus - présenté initialement comme une sorte de pneumonie virale
commençant par quelque chose de léger, une toux, une angine de poitrine et qui
progressivement s'aggraverait en finissant par un symptôme appelé « syndrome de
détresse respiratoire aigüe » (SRAS) - pose des questions complexes.
19
Le Docteur Kyle-Sidell, urgentiste à New York, indique que ceci est le paradigme sur lequel
chaque hôpital du pays travaille. C'est la maladie, syndrome de détresse respiratoire aigüe, que
chaque hôpital se prépare à traiter. Et pourtant, cet urgentiste indique que ce qu'il voit le
pousse à penser que le Covid-19 n'est pas ce syndrome et que les médecins travaillent sous un
paradigme médical qui est faux. Selon lui, de nombreux dommages auront été causés par cette
confusion. Ces patients sont en fait lentement privés d'oxygène et leur visage devient bleu, signe
« que le sang n'arrive plus ».
Le Professeur Sandro Giannini de Bologne, qui est une sommité médicale incontestable, indique
de son côté que les gens se retrouvent en réanimation alors qu'ils présentent en fait une
thrombo-embolie veineuse généralisée et principalement pulmonaire. Il souligne que si c'est le
cas, les réanimations et les intubations sont inutiles, car il faut d'abord dissoudre ou plutôt
prévenir ces thrombo-embolies. Il ne sert à rien de ventiler un poumon où le sang n'arrive pas.
En fait, il semble que le problème soit cardiovasculaire et non respiratoire. C'est la microthrombose-
veineuse et non la pneumonie qui est à l'origine du décès.
Le professeur Giannini indique que l'inflammation induit une thrombose par un
mécanisme physiopathologique complexe mais bien connu.
Contrairement à certaines préconisations selon lesquelles « aucun anti-inflammatoire ne devait
être utilisé », aujourd'hui en Italie on utilise des anti-inflammatoires et des antibiotiques, et le
nombre de personnes hospitalisées est en baisse. Il précise que de nombreux décès ont eu des
antécédents de forte fièvre sans être traités correctement et qu'ainsi l'inflammation a tout
détruit et a préparé le terrain pour la formation de caillots, car le problème principal n'est pas
le virus, mais la réaction immunitaire qui détruit les cellules où le virus entre.
En fait, il a été constaté qu'aucun patient atteint de polyarthrite rhumatoïde n'est jamais entré
dans les services « Covid » italiens, parce qu'ils prennent de la cortisone, un puissant antiinflammatoire.
Probablement aussi parce que ces personnes prennent de l'hydroxychloroquine,
le Plaquemil, indiqué pour la polyarthrite rhumatoïde.
Le professeur Giannini rajoute que par conséquent, en Italie, les hospitalisations se sont réduites
et la maladie est en train de devenir une maladie qui se traite à domicile. Bien la traiter à
domicile permet d'éviter non seulement l'hospitalisation mais aussi le risque thrombotique. Il
indique qu'il n'a pas été facile de le comprendre car les signes de micro-embolie sont flous,
même à l'échographie. Il qualifie de désastreux le fait de ne pas utiliser d'anti-inflammatoires.
Il est intéressant de voir aujourd’hui qu’un certain nombre d’avancées thérapeutiques viennent
des médecins généralistes de terrain et que les informations se recoupent.
Autre médecin de terrain, le Docteur Sabine Paliard-Franco (médecin généraliste à Chabons -
38), a guéri 100% de ses patients atteints du Covid. Elle prescrit une combinaison de Macrolides +
C3G, deux familles d'antibiotiques bien connus, très peu chers et faciles à produire, utilisés
depuis 20 ans contre les pneumonies atypiques.
 Les macrolides sont des antibiotiques capables de diffuser dans les tissus et à l'intérieur
des cellules.
 Les C3G sont des céphalosporines 3ème génération (classe des antibiotiques
bêtalactamines).
 Le Docteur Paliard indique « qu'en 24 à 48 heures, tous les symptômes disparaissent,
brutalement, prodigieusement, cela chez tous ses patients, des formes bénignes aux plus
graves. » Quinze personnes présentaient des formes sévères de la maladie avec des
problèmes respiratoires et des terrains à risques (personnes très âgées, fumeurs,
diabètes, cancers, etc. Elle imaginait devoir les envoyer aux urgences rapidement et
pensait même ne plus revoir certains d'entre eux. Mais aucun n'a eu besoin d'aller à
20
l'hôpital. Tous ont intégralement guéri en 24 à 72 heures.
 Son protocole de soins a été diffusé nationalement par la très sérieuse société française
de gériatrie. Depuis, plusieurs services hospitaliers appliquent son protocole de soins et
de nombreuses vies ont pu être sauvées (y compris un patient de 97 ans en insuffisance
respiratoire).
On relèvera que professeur Raoult ne donne pas seulement de l'hydroxychloroquine, il la
combine à un antibiotique : l'azythromycine (un antibiotique de la famille des macrolides,
justement).
Cependant, le docteur Paliard n'a jamais prescrit de chloroquine : il n'y a donc pas dans son
protocole de risques d'effets secondaires cardiovasculaires. Et si le traitement miracle n'était pas
la chloroquine dont on n'arrête pas de parler, mais le macrolide donné à la fois par le professeur
Raoult, le Docteur Paliard et divers autres praticiens avec les mêmes excellents résultats ?
Un document du Haut Conseil de la Santé Publique a été finalement mis en ligne le 5 mars 2020
et prescrit le même traitement : Macrolides + C3G.
Pour les personnes ayant une contre-indication aux macrolides, il est possible de se faire
prescrire une autre famille d'antibiotiques, les tétracyclines. Une étude américaine a montré
leur action virucide contre le Covid et le Docteur Paliard les a prescrits avec succès aux
personnes qui ne pouvaient pas prendre de macrolides.
Il y a donc un traitement qui fonctionne.
Ces constatations de terrain laissent présumer que les préconisations officielles proscrivant
l'usage d'anti-inflammatoires ont omis de prendre en compte la réalité d'un phénomène connu :
le choc cytokinique.
Car si la réaction inflammatoire est un phénomène immunitaire naturel de l'organisme (on ne
prend pas habituellement d'anti-inflammatoires dans le cas d'une infection virale), ce dont il est
question dans les cas graves de Covid-19 est le choc cytokinique.
 Le choc cytokinique est un phénomène inflammatoire massif.
« Le choc cytokinique touche essentiellement des adultes dans la force de l'âge. Il semble que
les enfants, dont le système immunitaire est encore immature, et les personnes âgées, dont
l'immunité est affaiblie, soient plutôt épargnés par cette flambée immunitaire.
A terme, un syndrome de détresse respiratoire aiguë apparaît, pouvant mener à une défaillance
multi-organes et au décès.
Dès le début de la pandémie de COVID-19, les médecins chinois ont suspecté le rôle du choc
cytokinique dans l'expression des formes les plus graves de la maladie.
 Orage de cytokines : quand le système immunitaire s'emballe :
L’une des particularités du Covid-19 (dû au coronavirus SARS-CoV-2) est dans une proportion
notable de cas de déclenchement d’un « orage de cytokines », (on parle aussi de
lymphohistiocytose hémophagocytaire secondaire), c’est-à-dire la libération massive de ces
molécules impliquées dans l’activation et le contrôle de l’immunité. Il s’agit en quelque sorte
d’une hyperinflammation qui peut être fatale. Cet article en détaille les mécanismes principaux.
La biologie des cytokines explique également, du moins en partie, le fait que nous ne sommes
pas tous égaux face aux infections : pour certains, le Covid-19 est bénin, pour d’autres, il prend
des formes sévères.
« En mars 2020, les résultats d'une pratiquée sur 21 patients atteints de formes sévères
ou critiques de COVID-19 (81 % de formes sévères, 19 % de formes critiques) ont été
21
publiés. Ces malades ont reçu, outre le "traitement standard" local (lopinavir,
méthylprednisolone, oxygénothérapie, traitements symptomatiques), une perfusion
intraveineuse de 400 mg de tocilizumab.
Chez 18 patients, l'administration de tocilizumab a entraîné une disparition de la fièvre
dans les 24 heures. Trois malades, dont la fièvre résistait, ont reçu une seconde
administration 12 h plus tard, avec disparation de l'hyperthermie. Dans les jours suivant
le traitement, les besoins en oxygène se sont réduits chez 75 % des patients et l'un
d'entre eux n'a plus eu besoin d'oxygénothérapie.
Au 5ème jour après traitement, le taux sanguin de lymphocytes était redevenu normal
chez 53 % des patients. Le taux sanguin de protéine C-réactive était normalisé dans 84 %
des cas. Les lésions pulmonaires avaient disparu chez 19 patients (91 %). Au moment de
la publication de l'étude, 19 patients avaient quitté l'hôpital, en moyenne 13,5 jours
après le traitement par tocilizumab.
Cette étude préliminaire est en conjonction avec de nombreux signalements
anecdotiques de la part d'infectiologues et de réanimateurs à travers le monde, elle a
conduit plusieurs équipes à lancer des études cliniques dont les détails sont précisés
dans un second article également publié dans les actualités VIDAL de ce jour. »
NB. Le Tocilizumab est notamment prescrit dans le cas de polyarthrites rhumatoïdes !
Aussi, dans ce contexte d'un déferlement d'orages cytokiniques « en proportion notable »
touchant les patients souffrant du Covid-19, dû au coronavirus SARS-CoV-2, il semble bien que la
préconisation de « ne pas prendre d'anti-inflammatoires » soit gravement erronée dans nombre
de cas.
Ces préconisations officielles semblent aujourd'hui invalidées par des constatations sur le
terrain.
Il appert que cette information résulte d'un paradigme médical qu'on peut considérer comme
faux en l'espèce et qui a initialement déstabilisé les services médicaux d'urgence.
Chacun se fera bien entendu son opinion selon son entendement : toutes les données relatives à
ce qui est précédemment évoqué sont libres d'accès et relèvent du domaine public.
L'inflammation est évidemment une réaction naturelle du corps, comme la fièvre. Donc la
réponse médicale peut être de ne pas l'enlever, avec parfois risque de thrombus.
Cependant, le Professeur Giannini indique qu'aucun patient atteint de polyarthrite rhumatoïde –
donc traité à la cortisone, un puissant anti-inflammatoire et parfois à l'hydroxychloroquine – n'a
jamais été admis dans les services « Covid » italiens, ce qui laisse à entendre que, dans ce cas
spécifique et compte-tenu de la conception même du virus, l'anti-inflammatoire protège de la
réaction explosive du système immunitaire devant une infection au Covid-19, faisant le lit à une
thrombo-embolie généralisée principalement pulmonaire). Cette réaction explosive du système
immunitaire aurait pu être constatée en l'espèce dans « une proportion notable » (sic).
 Cette inflammation massive potentiellement létale qui touche de préférence des
sujets adultes bien portants est bien connue : elle porte le nom de choc cytokinique.
Il est surprenant que les communications officielles semblent l'ignorer et prohibent
par défaut l'emploi d'anti-inflammatoires.
A cet égard, un autre médecin de terrain, le Docteur Gilles Besnainou, ORL, a publié des
vidéos où il est visiblement en état de choc et conscient d'avoir été désinformé. Il affirme que
les médecins savent maintenant qu'il s'agit d'une thrombo-embolie, qu'il faut traiter aux anticoagulants.
Il évoque sans la citer le traitement du Docteur Paliard, avec deux antibiotiques (plus du zinc),
et que cette maladie (ayant une composante bactérienne) provient « d'un virus incroyable » (sic)
et que « jamais il n'a vu autant de maux : la peau, le rein, les poumons, on voit que ça touche
22
tous les organes, les yeux, les conjonctivites, la toux, le nez bouché, la perte d'odorat » et
qu'on ne sait pas si c'est une vascularite ou une neuropathie (inflammation des terminaisons
vasculaires ou inflammation des terminaisons nerveuses).
 Au niveau du retour de terrain (un hôpital – service de réanimation), il est avancé que les
anti-inflammatoires sont immuno-suppresseurs et que, bien évidemment, ils ralentissent
la réaction de détresse respiratoire, mais que d'un autre côté ils créent une flambée de
la charge virale voire bactérienne s'il y a co-infection. Ainsi, cela mettrait largement en
difficulté le patient, pour l'amener vers un choc septique, donc une défaillance multiviscérale
(appareil cardio-vasculaire et respiratoire, puis rénal et intestins), alors qu'au
départ, le Covid-19 s'arrêterait à une défaillance d'un seul organe : le parenchyme
pulmonaire.
On le voit, l'analyse est loin d'être unanime.
 On peut soulever cependant que l'administration d'un anti-inflammatoire conjuguée à un
anti-viral (comme l'hydroxychloroquine qui fait baisser la charge virale), à deux
antibiotiques (Macrolides et C3G) et, le cas échéant, à un anti-coagulant, lèverait
l'objection.
 Force est de constater que tout cela revient finalement à une question strictement
médicale particulièrement complexe, de choix du médecin et de choix d'un médecin : à
la faveur de cette crise sanitaire, l'outil de santé publique n'apparaît plus désormais
comme monolithique.
 Le choix de son médecin influera donc grandement sur le traitement.
 A l'examen, il reste donc une impression de confusion et de contradictions entre les
protocoles officiels et les préconisations de médecins de terrain, voire même de panique,
de réactions de colère parfois, et on en retire l'image de praticiens de terrain assez
désemparés et divisés, soumis à des pressions, face à un virus qui apparaît comme très
agressif, plein de ressources, structuré comme une arme de guerre et très bien conçu.
 Toutefois, comme nous allons le voir plus loin, cet orage de cytokines est la signature de
la bactérie Prevotella comme d'ailleurs tous les autres paramètres de cette maladie
infectieuse. Pour combattre efficacement le SARS-Cov-2, il faut tuer Prevotella.
23
L'AVIS DU PROFESSEUR MONTAGNIER
(biologiste, virologue, Prix Nobel de médecine 2008)
Le professeur Luc Montagnier, qui s'en est longuement expliqué sur les antennes, indique : « Il y
a une manipulation au sujet de ce virus. A ce modèle, on a par-dessus ajouté des séquences
notamment du VIH, le virus du SIDA. Ce n'est pas naturel, c'est un travail de professionnel, un
travail de biologiste moléculaire. C'est un travail très minutieux, on peut dire d'horloger.
Le matériel génétique du virus est un long ruban d'ARN. A une certaine place, on a fixé des
séquences de VIH.
Il y a une volonté d'étouffement. Un groupe de chercheurs indiens avait publié la même chose.
On les a forcés à (se) rétracter. (…)
On a modifié la protéine du coronavirus pour la faire reconnaître par le système immunitaire
comme le VIH, de telle façon que (les séquences) soient exposées au système immunitaire.
Il y a une pression énorme : pour tout ce qui est de l'origine du virus, c'est le « black-out ». Il
peut y avoir une pression de tous les organismes mondiaux ou nationaux qui ont un intérêt à
cacher la vérité. Ce sont des faits, on ne peut pas les nier.
« Le génome du SARS-CoV-2 contient des séquences du VIH. Ça ne peut pas être une mutation
naturelle. Pour insérer une séquence VIH dans ce gnome, il faut des outils moléculaires. Cela ne
peut se faire qu'en laboratoire. Ça ne peut être qu'une manoeuvre délibérée. L'histoire du
marché aux poissons est une belle légende, mais ce n'est pas possible. »
La nature n'accepte pas n'importe quoi. On peut faire n'importe quoi à la nature, mais si vous
faites une construction artificielle, elle a peu de chances de survivre, c'est à dire que la nature
aime les choses harmonieuses et ce qui est étranger n'est pas bien toléré.
C'est ce qui se passe, au fur et à mesure qu'il y a l'épidémie qui se développe, notamment aux
Etats-Unis où il y a le plus grand nombre de cas, il y a une évolution par des mutations. Ces
séquences vont muter. Muter, ça veut dire un nucléotide changé par rapport à un autre, donc on
modifie le code génétique, mais ça veut dire aussi des délétions, c'est à dire il y a des morceaux
entiers du génome – et notamment, alors ce qui est extraordinaire, justement la région qui porte
les séquences du VIH mute beaucoup plus vite que les autres, donc elle-même elle disparaît par
délétion. Dans la partie Ouest des Etats-Unis à Seattle, cette séquence est presque démolie, elle
ne marche plus.
Donc, on peut penser si le pouvoir pathogène nouveau du Corona est lié à l'introduction de ces
séquences, que ça va disparaître.
Il est possible que la contagiosité de ce virus soit précisément liée à sa fabrication artificielle,
parce que la transmission est liée à l'association entre une protéine du virus et un récepteur sur
les cellules et donc plus le virus trouve des récepteurs sur ces cellules, plus il va pouvoir se coller
et pénétrer, donc transmettre l'information.
Certaines fréquences d'ondes (électromagnétiques) peuvent modifier la présence de ces
24
séquences. Comme elles sont étrangères, peut-être on va pouvoir les distinguer du reste du
Coronavirus et les détruire de façon sélective. Pour stopper la pandémie, en utilisant des ondes
interférentes on pourrait éliminer ces séquences.
On vit dans un environnement très différent de celui de nos ancêtres et il y a des projets de plus
en plus importants pour que ces ondes soient encore plus autour de nous.
On a dit que la ville de Wu-Han était très en avance pour l'installation d'antennes 5G.
Dix mille antennes sont dans cette région et donc elles ont pu contribuer au pouvoir
pathogène du virus.
Si on résume, ce virus est artificiel et son pouvoir pathogène est augmenté par les antennes 5G.
LA PISTE DE LA PREVOTELLA
DES ANTIBIOTIQUES CONTRE UNE INFECTION VIRALE
Rappelons-nous que nous avons indiqué en préambule que le virus, une fois absorbé par les
cellules, modifie leur code génétique (mutation) et les convertit en cellules de multiplicateurs
et d'agresseurs.
Ce processus pourrait bien concerner aussi une bactérie intestinale, la Prevotella.
La présence delà bactérie Prevotella permettrait au virus de s'y infiltrer pour contourner le
système immunitaire, en échappant du même coup aux de dépistage.
Le virus ne tuerait pas directement, mais par l’intermédiaire d’une bactérie intestinale qu’il
infecterait, la Prevotella.
C’est cette bactérie infectée qui, devenue virulente, déclencherait l’hyper-réaction
immunitaire qui délabre les poumons et tue le malade.
Ceci expliquerait :
– pourquoi le traitement du Dr Raoult, utilisant un antibiotique (l’Azithromycine), et plus encore
celui du Dr Sabine Paliard-Franco, qui préconise une double antibiothérapie, fonctionnent.
– pourquoi les enfants sont épargnés et les personnes âgées plus touchées : Prevotella est
quasiment absente de la flore intestinale enfantine, mais de plus en plus présente avec l’âge.
– pourquoi les obèses sont beaucoup plus touchés : leur flore intestinale déséquilibrée contient
beaucoup de Prévotella :
– pourquoi les complications pulmonaires se déclenchent alors qu’on ne retrouve pratiquement
plus de Covid dans l’appareil respiratoire, la bactérie infectée (qu’on retrouve dans les selles,
contenant de l’ARN du covid et parfois même des virus vivants) prenant le relais de son attaque
initiale (bénigne), de manière beaucoup plus dramatique, en déclenchant l’hyper-réaction
25
immunitaire inflammatoire qui noie les poumons…
– pourquoi le virus peut réapparaître chez un patient guéri (avec alternance de positivité et de
négativité des tests), car la bactérie, toujours présente dans la flore intestinale, en reste l’hôte
et peut le relarguer à tous moments.
Bref, cette cohérence augure de la validité de l’hypothèse.
On tient donc une confirmation de l’intérêt de l’Azithromycine, comme thérapeutique curative,
à prescrire dès le début de l’infection…et même une piste prometteuse pour traiter
préventivement les infections graves (des coronavirus… et sans doute aussi de la grippe!), ce
traitement passant par le rétablissement d’une flore intestinale saine qui neutralise Prevotella
(c’est à dire d’une bonne flore intestinale)
Concernant les antibiotiques, certains préconisent métrodinazol + spiramycine -Birodogyl. (pour
les intolérances, l'amoxiciline+acide clavulanique - Augmentin), du fait que Prevotella est très
résistante à la plupart des antibiotiques. Elle est très connue des pneumologues et des
dentistes pour cette raison. Et il n'est pas exclu que si Prevotella permet au SRAS-Cov-2 de
résister à notre système immunitaire, le virus confère lui aussi une résistance accrue à
Prevotella.
Bien entendu, cette piste a fait l'objet d'un démenti par l'AFP (agence France Presse), qui
indique que des chercheurs qui avaient initialement communiqué sur la responsabilité du groupe
de bactéries Prevotella se sont rétractés et « qu'il n'existe pas de publication sur ce sujet » et
cette information ne serait « ni vérifiée ni démontrée scientifiquement à ce jour ».
On notera qu'il n'existe pas non plus d'absence de pressions sur ce dossier.
«Le professeur Deprez s’étonne de voir la ville de Lille mentionnée : « A ma connaissance, rien
n’a été fait à Lille pour contribuer à ces résultats, ni à l’Institut Pasteur, ni au CHU, ni à
l’Inserm, ni à la faculté de sciences. » Ces éléments ne surgissent pourtant pas de nulle part. Il
existe bel et bien des publications liant des Prevotella au nouveau coronavirus, mais elles ne
sont ni solides ni validées par la communauté scientifique. »
Selon Le Monde, « aucune « découverte majeure » n’a été faite au sujet du rôle central
des Prevotella. Cette théorie a été élaborée à partir de prépublications non vérifiées, qui se
basent en partie sur des données susceptibles d’être erronées. Cette rumeur ne comporte donc
aucun fondement sérieux. »
Comme on le voit, il est très difficile de se forger une opinion dans ce dossier.
Il n'en reste pas moins que, par-delà le leitmotiv selon lequel « il n'existe aucune preuve
scientifique officielle » ni « aucun traitement spécifique recommandé », sur
accompagnement des foudres du Conseil de l'Ordre, des médecins de terrain manifestement
sincères et visiblement plus préoccupés par la vie de leurs patients que par des abstractions
indiquent avec courage que des traitements fonctionnent.
Il en est ainsi du Docteur Jade Allegre. On remarquera que le Docteur Allegre préconise un
26
traitement destiné à soigner les intestins (dans lesquels évolue Prevotella) et qu'en médecine
chinoise, les poumons et les intestins sont liés :
ARGILE VERTE
L'approche du Docteur Jade ALLEGRE
Vidéo du Docteur Jade ALLEGRE :
https://youtu.be/kczrY_-sZrk
L'argile verte est un traitement traditionnel, mais se situe en même temps à la pointe de la
recherche scientifique.
Le Docteur Allegre cite le cas des trois premières personnes guéries du Covid-19 par l'argile
verte. Elle parle d'effets miraculeux.
Sur tous les cas qui ont suivi les trois premiers, 80% des patients étant réglés en deux heures et
100% en 48 heures.
Il ne faut pas arrêter l'argile dès qu'on va mieux. Il faut vraiment continuer, pendant un mois
et demi, sinon il y a une résurgence.
Il faut prendre de l'argile non chauffée, qui ne soit pas dénaturée.
L'argile de carrière (35 kg pour 7,50 euros) est très bien.
Voir le site http://jade-allegre.com/boutique/commande/evenements/
CORONAVIRUS : DEUX TRAITEMENTS CURATIFS, AU CHOIX
Vous présentez déjà des signes compatibles avec le covid – difficulté à faire entrer l’air dans vos
poumons, toux sèche, perte du goût et/ou de l’odorat, fièvre, pâleur, épuisement :
1/Argile verte en poudre :
UTILISER UNE CUEILLERE EN BOIS ou en plastique (pas de métal).
2 à 3 fois par jour : Mettre 2 à 3 cuillères à soupe dans un verre d'eau, prendre à deux heures de
distance au minimum de toute autre médication, à quatre heures si possible.
(1/2 dose en dessous de 5 ans, 1/4 de dose en dessous de 1 an).
Mode de préparation : en saupoudrage dans un verre d’eau de source si possible.
Laissez reposer 5 min puis touillez et avalez tout le contenu
(ne pas utiliser de contenant ou d’ustensile en métal avec l’argile).
Effet secondaire : Possible constipation passagère, dans ce cas SURTOUT AUCUN LAXATIF, car
l’argile est en train de soigner vos intestins.
Arrêter l’argile jusqu’à ce que les selles reprennent naturellement, puis reprendre l’argile.
27
Boire à deux heures de distance au minimum de tout autre médicament, 4 heures à l’idéal.
2/ ou bien Chlorure de magnésium (en pharmacie)
1 sachet de 20 grammes à diluer dans 1 litre d’eau, à boire dans les 24 heures, autant de jours
que nécessaire à l’arrêt des symptômes.
(1/2 litre en dessous de 10 ans, 1/4 litre en dessous de 3 ans).
On peut atténuer le goût désagréable en mettant au frigo quelques heures et en y ajoutant du
citron.
Effet secondaire : diarrhée, qui est nécessaire, ne pas l’interrompre
SURVIVRE EN VILLE QUAND TOUT S'ARRETE, par le Docteur Jade ALLEGRE
https://www.youtube.com/watch?time_continue=318&v=RuGZ9PJ9euI&feature=emb_logo
*
* *
Procurez-vous TOUTES les argiles VERTES disponibles dans vos magasins et pharmacies de
proximité. Préparez une dose test de chaque (1/2 cuillère à café dans 1/2 verre d’eau), le même
jour, et choisissez pour votre cure celle que vous préférerez… Écoutez votre corps, redevenez
animal ! Et gardez les autres argiles pour votre usage par voie externe…
SI LA PRISE D’ARGILE VOUS CONSTIPE, cela signifie que vos intestins étaient malades avant la
cure, et que l’argile s’est bloquée sur votre paroi digestive pour la soigner : ne prenez surtout
pas de laxatif ! Suspendez la cure d’argile, et attendez sereinement que le transit reprenne, puis
reprenez votre cure
Vous pouvez éventuellement poursuivre avec une cure de probiotiques pour renforcer encore
davantage votre flore intestinale.
L'argile est un antipoison naturel, elle a un fort pouvoir absorbant : elle attire les poisons et
toxiques et les évacue sans les relâcher Elle nettoie le système digestif et débarrasse l'intestin
des toxines, germes, vers et bactéries pathogènes, sans pour autant détruire la flore intestinale
comme le feraient des antibiotiques.
Elle répare les muqueuses, grâce à ses vertus cicatrisantes et régénérantes. c'est une alliée
puissante contre les ulcères, les inflammations mais aussi la porosité intestinale. Le syndrome
de l’intestin perméable découle d’une paroi intestinale endommagée, qui n’est plus à même de
filtrer correctement les molécules assimilées. En découlent alors potentiellement des
problèmes immunitaires, des allergies diverses, des problèmes de thyroïdes et des problèmes
cutanés. L’argile est une étape clé pour stopper ce processus et restaurer l’intestin.
« Ses propriétés antiseptiques optimisent les fonctions régénératrices de l’argile en matière de
purification et de reconstitution cellulaire des tissus endommagés, jusqu’à parvenir à une
cicatrisation totale par le biais d’une intervention entièrement naturelle », explique ainsi
Bernard Baudouin dans son livre “L’argile et ses vertus”.
28
L'argile agit comme un anti-inflammatoire : os, muscles, articulation. L’argile est d’ailleurs
un atout en cas de sciatique même par voie interne, pour permettre de désengorger les toxines
sur le nerf ciblé.
GUERRRE BIOLOGIQUE & GUERRE ELECTROMAGNETIQUE
N R B C
LA PISTE DE LA 5G
La 5G est présentée comme « une innovation technologique aux performances inédites ».
Cette technologie fonctionne cependant sur la bande des 3,4 à 3,8 GHz, c'est à dire sur des
fréquences giga-hertziennes qui interfèrent directement sur la conscience humaine (structure
cytosquelettique du cerveau) et qui sont reconnues « cancérogènes probables pour l'homme »
(groupe 2B) par l'OMS depuis le communiqué du CIRC du 31 mai 2011 (press release n°208).
Une « montée progressive en puissance » est prévue pour cette bande, qui va réutiliser la
fréquence des réseaux de BLR-WiMax (bande locale radio) et utiliser le maillage des réseaux
existants pour atteindre une couverture similaire à celle réalisée en 4G.
Le gouvernement a depuis les mesures de confinement, donné toutes latitudes aux opérateurs
pour installer des antennes supplémentaires : pour faire face à l’accroissement de l’usage
d'Internet pendant le confinement, les ordonnances prises en application de la loi d’état
d’urgence sanitaire autorisent les opérateurs à de nouvelles "installations radioélectriques". Les
opérateurs peuvent donc « rajouter de la bande passante » en s'affranchissant de la
réglementation habituelle.
Ainsi, l'absence d'obligation d'information des mairies, et donc des usagers. En vertu de la loi
d'urgence sanitaire, "l’obligation de transmission d’un dossier d’information au maire ou au
président d’intercommunalité en vue de l’exploitation ou de la modification d’une installation
radioélectrique" est suspendue.
Les lois d'urgence facilitent donc l'installation des antennes de 5G.
En tout état de cause, il semble peu crédible que les opérateurs investissent pour retirer leurs
installations après le confinement, comme on veut le faire croire.
D’après la GSM Association, qui regroupe plus de 750 opérateurs du monde entier, aucun signe
n’a permis d’attester de risques pour la santé. Cela vaut pour les utilisateurs de téléphones
portables, ainsi que pour les personnes qui vivent à proximité des antennes relais. On
remarquera cependant que cette déclaration péremptoire des opérateurs – refrain connu- entre
en contradiction flagrante du communiqué de l'OMS/CIRC (n°208 du 31 mai 2011) qui classe ces
ondes électromagnétiques dans le groupe 2B comme « cancérogène probable pour l'homme »,
après la réunion d'un groupe de travail de 31 chercheurs issus de 14 pays.
Cette étude porte sur l'utilisation des téléphones portables, « appareils de télécommunication
sans fil », considérés comme cancérogènes probables. On ne parle même pas de l'exposition aux
antennes-relais dont l'impact sur leur environnement est indubitablement exponentiel, cela
d'autant plus si l'on considère la « montée en puissance » (sic) prévue pour cette bande.
29
La bande des 26 GHz (déjà utilisée pour les radars de vitesse et les portiques de sécurité des
aéroports) est testée à Chatillon et à Rennes.
On trouvera certaines informations sur les sites d'ARIASE et de l'ARCEP.
Sur le site de l'ARCEP (Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes)
on peut trouver le carnet de bord des différentes phases d'expérimentation de la 5G dans les
villes de Belfort, Bordeaux, Grenoble, Lannion, Lille, Lyon, Marseille, Nantes, Toulouse ou encore
Paris.
la cinquième génération de la technologie de communication sans fil, est, selon l'opérateur de
téléphonie mobile Orange, est « conçue pour répondre à la très grande croissance des données
et à la connectivité de la société moderne. »
Cette nouvelle technologie offre des capacités d'échanges et de stockage des données
impressionnantes et des volumes d'appels pratiquement illimités. Pour cela, la 5G utilise une
largeur de bande inexploitée de l'onde millimétrique (MMW), comprise entre 30 et 300 GHz, ainsi
que certaines basses et moyennes fréquences.
Plus performante que la 3G et la 4G à bien des niveaux, la technologie de la 5G ouvre le champ
des possibles à différents domaines d'application :
Plus de rapidité pour la navigation avec des débits de télécommunication mobile
démultipliés. Une vitesse pouvant atteindre 100 gigabits de données par seconde, soit 100
fois plus rapide que la 4G actuelle. De quoi remplir une cinémathèque personnelle fournie
en seulement quelques secondes sur internet, contre plusieurs heures aujourd'hui.
Le contrôle d'objets à distance est possible uniquement si le temps de latence, c'est-àdire
le temps de réactivité des antennes réseau, est considérablement réduits.
Actuellement, le temps de latence est aux alentours de 35 millisecondes (ms) à une
minute. La 5G permettra de réduire ce dernier à 1 ms. Condition obligatoire pour
commander à distance drones ou voitures connectées. Ainsi on remarquera que la mise
en place de la 5G est un pré-requis pour la généralisation de drones destinés à tout
contrôler, c'est à dire pour la mise en place d'une société totalitaire.
La télémédecine attend beaucoup de la révolution 5G. Depuis quelques années déjà, des
opérations chirurgicales « télé-monitorées » sont pilotées à des milliers de kilomètres,
notamment dans des pays en voies de développement, où le personnel médical qualifié
peut faire défaut. La technologie de la 5G devrait rendre plus performante la qualité
d'image transmise et augmenter les chances de succès des opérations. L'amélioration des
systèmes de santé passe aussi par une hyper-connexion, rendue possible grâce à la 5G.
Une avancée innovante qui permettra une meilleure synchronisation et une
communication amplifiée entre les hôpitaux, un meilleur suivi des dossiers médicaux des
patients, pour ne citer que cela.
De manière plus inattendue, le secteur minier espère beaucoup de la révolution 5G.
Cette nouvelle technologie devrait permettre un renforcement significatif de la sécurité
et de la productivité en réduisant les émissions de CO2. En Suède, la mine souterraine
Boliden Kankberg fait office de pionner en la matière. Un réseau 5G y a été installé dans
le cadre du projet SIMS (Sustainable Intelligent Mining Systems) financé par l'Union
Européenne. Une des actions concrètes permises par le réseau 5G en souterrain est
l'utilisation de drones pour explorer des tunnels sans risque pour l'homme. Les
inspections des galeries après dynamitage et éboulements pourront être déléguées aux
machines télécommandées à distance, quelques soit les perturbations du réseau en
extérieur. Un gain de sécurité, de temps et donc de productivité.
Cependant, quelles que soient les réserves que l'on peut objecter pour la mise en place d'un
monde contrôlé par des drones omniprésents – ce vers quoi on semble se diriger, au mépris des
libertés publiques - les principales inquiétudes sur la généralisation de la 5G viennent de la
multiplication des antennes relais émettant des ondes électromagnétiques.
L'augmentation du nombre des antennes s'explique par le fait que les ondes millimétriques
30
traversent mal les constructions en dur. Elles sont facilement absorbées par les
constructions, la pluie et les végétaux, interférant ainsi avec le signal. De plus, ces ondes
hautes fréquences ont des longueurs d'onde beaucoup plus courtes, ce qui limite leur
propagation. Pour pallier ce problème, des stations de cellules plus petites doivent être
installées un peu partout dans notre environnement (lampadaires, poteaux de services publics,
maisons …).
Face à cette prolifération d'antennes émettrices, nombreux sont ceux qui s'interrogent sur les
effets à moyen-long terme du haut-débit sur la santé.
On distingue deux familles de radiations : les radiations ionisantes vs les radiations nonionisantes.
Les premières modifient l'ADN en raison de leur longueur d'ondes (λ) comme les UV, les Rayons X
ou Gamma (γ), provoquant des mutations à l'origine de cancer. Les radiations non-ionisantes
comme les ondes électromagnétiques, n'entraînent pas de modifications de l'ADN mais possèdent
un effet thermique certain dont on sous-estime probablement les effets à long terme.
Elles peuvent endommager les tissus biologiques par chauffage.
En France, c'est l'Agence Nationale des Fréquences et l'Agence Nationale de Sécurité Sanitaire
qui est chargée d'enquêter sur les risques controversés de la 5G. En 2011, un groupe de travail «
radiofréquences et santé » a été créé afin de mesurer l'impact sanitaire de l'exposition des
populations. Le rapport de 2013 ne mettait pas en évidence « d'effets sanitaires avérés ». L'Anses
affirme également que l'exposition globale est « faible au regard des valeurs limites d'expositions
actuellement utilisées ».
Pourtant, le Centre de Recherche International contre le Cancer (CIRC), qui fait partie de
l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), a classifié les radiofréquences de 30KHz – 300 GHz
(Hertz) en carcinogènes possible pour l'Homme (Groupe 2b).
Annie Sasco, pointure en Santé Environnementale et farouche opposante au déploiement de la
5G, met en garde contre les risques sanitaires des antennes relais. Elle dénonçait déjà en 2012
dans un article de L'Express, que la conclusion d'absence de risques sanitaires pouvait être
biaisée par des conflits d'intérêts. Médecin en Santé Publique de formation, Annie Sasco a
travaillé à l'OMS durant la plus grande partie de sa carrière. Elle ajoutait en décembre 2018 sur
TV5 Monde, le "risque accru de tumeur du cerveau", notamment pour les enfants, ainsi que les «
dégâts » déjà observés sur les insectes et les arbres.
On se réfèrera utilement à la page suivante :
https://www.stop5g.ch/5g-et-contre-verites
qui relève que les milieux des opérateurs évidemment pro-5G, en conflits d'intérêts, inondent la
presse d'information biaisées sans rapport avec l'état actuel des connaissances scientifiques sur
l'impact sanitaire de la G.
On remarquera notamment que : « l'effet des ondes électromagnétiques pulsées sur les cellules
humaines est avéré, confirmé par de très nombreuses études. Ensuite, les conséquences sur
l'état de santé d'une personne diffèrent bien évidemment, un cancer par exemple peut avoir une
cause multi-factorielle. On a néanmoins constaté par exemple des modifications d'ADN chez les
riverains d'antennes, et ceci à des valeurs de champ bien en-dessous de la valeur limite de
6V/m. Ces modifications d'ADN ont d'ailleurs été reconnues par Swisscom dans leur
brevet n°WO2004/075583.
Il est constant que plus de 240 scientifiques ayant publié des recherches évaluées par des pairs
sur les effets biologiques et les effets sur la santé des champs électromagnétiques non ionisants
(EMF) ont signé l’appel international des scientifiques :
« « De nombreuses publications scientifiques récentes ont montré que les EMF affectent les
31
organismes vivants à des niveaux bien inférieurs à la plupart des directives internationales et
nationales. Les effets incluent un risque accru de cancer, un stress cellulaire, une augmentation
des radicaux libres nocifs, des dommages génétiques, des changements structurels et
fonctionnels du système reproducteur, des déficits d’apprentissage et de mémoire, des troubles
neurologiques et des effets négatifs sur le bien-être général de l’Homme. Les dommages vont
bien au-delà de l’humain, car il existe de plus en plus de preuves d’effets nocifs sur la vie tant
végétale qu’animale ».
Les scientifiques qui ont signé cet appel constituent sans doute la majorité des experts des
effets des rayonnements non ionisants. Ils ont publié plus de 2000 articles sur les champs
électromagnétiques dans des revues professionnelles. Les limites d’exposition aux RFR de la FCC
régulent l’intensité de l’exposition en tenant compte de la fréquence des ondes porteuses, mais
ignorent les propriétés de signalisation du RFR.
L’année dernière, une étude de 30 millions de dollars réalisée par le programme national de
toxicologie des États-Unis (NTP) a révélé « des preuves évidentes » que l’exposition aux RFR des
téléphones portables pendant 2 ans a augmenté l’incidence de cancer chez les rats mâles et
endommagé l’ADN chez les rats et les souris des deux sexes.
Dans le même registre, Arthur Robert Firstenberg a adressé une pétition à l'OMS, à l'ONU et à
l'UE indiquant que « Le déploiement de la 5G constitue une expérience sur l’humanité et
l’environnement qualifié de crime par le droit international ».
L'association nationale pour la sécurité sanitaire dans les technologies sans fil évoque une étude
de 2004 de Lai et Singh sur les effets cumulatifs des champs magnétiques sur les ruptures de la
chaine ADN (Bioelectromagnetics Research Laboratory, Department of Bioengineering, University
of Washington, Seattle, Washington 98195-7962, USA.)
Soyons clairs :
Le rayonnement électromagnétique 5G endommage l'ADN cellulaire humain.
Les cellules exposées (de toutes sortes ciblées dans l'organisme humain) réagissent en
produisant une cascade de substances immunologiques protectrices.
Ces substances sont conditionnées dans une structure intracellulaire appelée endosome.
L'endosome est expulsé de la cellule, devenant ainsi un exosome (Prix Nobel de médecine
2013).
L'exosome circule et se lie aux récepteurs ACE2 du poumon, de l'intestin et du coeur.
Les substances chimiques immunologiques contenues dans l'exosome pénètrent l'ACE2.
L'enzyme de conversion de l'angiotensine 2, ou ACE2 est une enzyme liée à la face externe des
membranes plasmiques de cellules du poumon, des artères, du coeur, du rein et de l'appareil
digestif. Elle joue un rôle important dans le système rénine-angiotensine-aldostérone (SRAA) qui
régule l'homéostasie hydrosodée et la pression artérielle.
L'ACE2 est réputé être le point d'entrée dans les cellules humaines de certains coronavirus, dont
32
le coronavirus humain NL63, le SARS-CoV13 (coronavirus à l'origine du SRAS) et le SARS-CoV-2 (à
l'origine de la COVID-19).
Par ailleurs, il est à noter que le calendrier des déploiements de la 5G semble coïncider avec les
cartes d'apparition du coronavirus et avec les endroits où l'incidence du nouveau coronavirus est
la plus élevée, ce qui a d'ailleurs provoqué dans certains pays des réactions populaires visant à
détruire ou incendier de nombreux pylônes d'antennes-relais (Royaume-Uni, Hong-Kong).
A cet égard, YouTube a retiré toutes les vidéos associant la 5G à la propagation du coronavirus,
depuis le début du mois de février.
Reste qu'il y aurait une corrélation, à vérifier une fois disponibles les nouvelles cartes relevant
les installations effectuées durant le confinement selon les lois d'urgence, entre le déploiement
massif de la 5 G et le berceau de la propagation.
Effectivement, l'épidémie a débuté en Chine, qui est le promoteur de la 5G (10.000 antennes sur
Wu-Han, zone de démonstration officielle de 5G, fin 2019), et l'Italie n'était pas loin derrière
dans cette course au déploiement, les grandes villes italiennes étant déjà entièrement équipées
en 5G à la fin 2019. La Lombardie (Milan) a été une des premières régions italiennes équipées de
5G et la région la plus touchée par le Covid-19 : ainsi que titraient les journaux italiens fin 2017,
« Milan se rêve en capitale européenne de la 5G », Vodafone Italia ayant lancé un plan de 90
millions d'euros pour couvrir 100% de la capitale économique italienne en 2019.
Comparaison des cartes de déploiement de la 5G et des malades hospitalisés en France (la
différence entre le nombre d'hospitalisation et le nombre de décès résultant par ailleurs d'une
différence dans les traitements appliqués, par exemple entre Marseille – Professeur Raoult – et le
Grand-Est).
Il y avait, officiellement et avant le confinement du 17 mars 2020, 450 antennes-relais de 5G
installées en France, notamment dans les villes de Marseille (95), en région Parisienne (85),
Montpellier (53), Lyon (22), Toulouse (22) et Bordeaux (22).
LES PATHOLOGIES LIEES AUX CHAMPS ELECTRO-MAGNETIQUES
Tout d'abord, il convient de souligner que :
 les cas graves de COVID-19 sont liés à un phénomène de thrombose, ainsi qu'en ont alerté
plusieurs médecins de terrain, nous le savons maintenant ;
 cette thrombose résulte d'un choc cytokinique, qui est un processus d'inflammation, donc
un problème immunitaire :
 effectivement : la thrombose veineuse (DVT) est une cause majeure de morbidité et de
mortalité. Alors que la thrombose veineuse a longtemps été considérée comme un
désordre lié à la coagulation du sang, plusieurs démontrent que le système immunitaire
et un processus d'inflammation sont à l'origine de la thrombose (« Deep vein thrombosis
(DVT) is a major origin of morbidity and mortality. While DVT has long been considered as
blood coagulation disorder, several recent lines of evidence demonstrate that immune
cells and inflammatory processes are involved in DVT initiation. » Immune factors in deep
vein thrombosis initiation) : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6065414/
33
Ceci étant posé, voyons ce qu'il en est des pathologies spécifiquement liées à l'exposition à des
champs électromagnétiques, en cause dans la forte présomption d'un lien entre les malades
hospitalisés pour le COVID-19 et un déploiement des installations de 5G :
Nous allons pour cela nous référer à une Bibliographie sur les phénomènes biologiques rapportés
(« effets ») et les manifestations cliniques attribuées aux ondes électromagnétiques. Institut de
recherche médicale navale MF12.54.015-0048, rapport n°2n révisé. 106 pp. [NOTE : ce document
a été réduit à 25 pages afin que nous puissions le publier ici et ne contient pas toutes les 2311
références.]
« Plus de 2000 références sur les réponses biologiques aux ondes électromagnétiques et aux
micro-ondes, publiées jusqu’en juin 1971, sont incluses dans la bibliographie. Une attention
particulière a été accordée aux effets sur l’homme des rayonnements non ionisants à ces
fréquences. […]
Note : Ce document n’est pas classifié.
SIGNIFICATION
La valeur du document de Glaser de 1972 est de contrer les affirmations selon lesquelles aucune
recherche « crédible » n’existerait qui mettrait en évidence des effets non thermiques. Il s’agit
d’une déclaration inexacte promue par ceux qui ne connaissent pas les publications ou qui ne
veulent pas admettre que ces ondes, aux niveaux d’exposition actuels, peuvent être nuisibles.
Des recherches crédibles existent depuis des décennies, largement ignorées par les responsables
de santé publique et les professionnels de santé.
COMMENTAIRES
C’est l’une des premières compilations à grande échelle de la littérature sur les effets
biologiques des ondes électromagnétiques, apparue pour la première fois en 1971. L’auteur a
classé les effets biologiques en 17 catégories (voir ci-dessous).
Même s’il est clair que les rayonnements qui provoquent des effets thermiques, peuvent
également causer des effets secondaires, tous les effets mentionnés ci-dessus ne sont pas liés à
la chaleur. En effet, une grande partie des publications montrent qu’à des niveaux d’exposition
bas, ces effets ne sont pas thermiques. C’est le type de recherche qui a aidé les régulateurs à
formuler leurs lignes directrices sur les micro-ondes. Les études non thermiques ont été
ignorées par l’Organisation Mondiale de la Santé, organisation auprès de laquelle de nombreux
pays recherchent de l’aide et, par conséquent, les lignes directrices diffèrent selon les ordres de
grandeur du plus bas à Salzbourg, en Autriche (0,1 micro-ondes/cm2) au plus haut (5 000 microondes/
cm2 pour exposition professionnelle) établi par ICNIRP (Commission Internationale de
Radiation Non ionisante). C’est une différence de 50 000 fois !
Une façon d’interpréter cela est que nous avons deux lignes directrices, l’une pour empêcher
l’effet thermique et, l’autre plus restreinte, pour prévenir les effets biologiques, dont certains
peuvent avoir de graves conséquences sur la santé.
Ce qui est frappant, c’est que la maladie des micro-ondes (groupe de symptômes ressentis par
les personnels travaillant sur des radars) s’appelait auparavant neuroasthénie (se sentir mal) et
s’appelle maintenant électrosensibilité. Dans tous les cas, les symptômes sont associés à
l’exposition aux ondes électromagnétiques initialement ondes radar; puis ordinateurs; et plus
récemment, diverses sources de technologie sans fil, y compris le téléphone mobile, la diffusion
TV et radio et les antennes WiFi ou WiMax, les routeurs sans fil, les compteurs intelligents, etc…
Les effets biologiques spécifiques sur la santé, fournis par Glaser en 1972, sont énumérés cidessous
:
A. Effet thermique sur les organes
Cela comprend l’augmentation de la température de tout le corps ou d’une partie du corps
34
comme la peau, l’os et la moelle osseuse, la lentille de l’oeil avec des cataractes et des
dommages à la cornée; aux organes génitaux provoquant une dégénérescence tubulaire des
testicules; au cerveau et aux sinus; aux implants métalliques provoquant des brûlures près des
broches de hanche, etc. Ces effets sont réversibles sauf les dommages causés à l’oeil.
B. Changements dans la fonction physiologique
Ceci inclut la contraction des muscles striés; la modification du diamètre des vaisseaux sanguins
(augmentation de l’élasticité vasculaire), leur dilatation; des modifications des processus
oxydatifs dans les tissus et les organes; l’élargissement du foie; la sensibilité aux médicaments;
la diminution de la spermatogenèse conduisant à une diminution de la fertilité et à la stérilité;
l’augmentation du nombre des naissances de filles par rapport à celui des garçons; une
altération de l’activité menstruelle; une altération de l’évolution du foetus; une réduction de la
lactation chez les mères allaitantes; une réduction de la diurèse entraînant une excrétion de
sodium par voie urinaire; une altération de la fonction rénale; des changements dans les réflexes
conditionnés; la diminution de la résistance électrique de la peau; des changements dans la
structure des récepteurs de la peau; une altération du flux sanguin; une modification des
courants dans le cortex cérébral chez les animaux; des changements dans le taux d’élimination
des ions marqués des tissus; changements structurels réversibles dans le cortex cérébral et le
diencéphale; changements dans les électrocardiographes; sensibilité altérée aux stimuli
lumineux, sonores et olfactifs; changements fonctionnels et pathologiques des yeux; nécrose
myocardique; hémorragie des poumons, du foie, de l’intestin et du cerveau et dégénérescence
généralisée du tissu corporel à des niveaux de rayonnement mortels; perte de parties
anatomiques; décès; déshydratation; taux de calcification tissulaire altéré.
C. 100 effets sur le système nerveux central
Cela comprend maux de tête; insomnie; agitation (journée et sommeil); changements dans
l’activité des ondes cérébrales (EEG); troubles du nerf crânien; lésions pyramidales; troubles des
réflexes conditionnés; action vagomimétique et sympathomimétique du coeur; attaques et
convulsions.
D. Effets sur le système nerveux autonome
Rythme cardiaque altéré; fatigue, altérations structurelles dans les synapses du nerf vague;
stimulation du système nerveux parasympathique conduisant à la bradycardie et à l’inhibition du
système nerveux sympathique.
E. 500 effets sur le système nerveux périphérique : Effets sur les nerfs locomoteurs.
F. Troubles psychologiques
Les symptômes comprennent neurasthénie (malaise général); dépression; impuissance; anxiété;
manque de concentration; hypocondrie; vertiges; hallucinations; somnolence ou insomnie;
irritabilité; diminution de l’appétit; perte de mémoire; sensations du cuir chevelu; fatigue;
douleurs thoraciques, tremblements.
G. Changements de comportements chez les animaux
Les effets incluent des changements dans les comportements de réflexion, d’action, d’évitement
et de discrimination.
H. Troubles du sang
Les effets incluent des modifications du sang et de la moelle osseuse; fonctions phagocytaires et
bactéricides accrues; taux d’hémolyse accru (durée de vie plus courte des cellules); taux de
sédimentation sanguine accru; diminution des érythrocytes; augmentation des concentrations de
glucose dans le sang; teneur en histamine sanguine altérée; changements dans les lipides et le
cholestérol; modifications des anticorps et de la concentration totale en protéines; changements
du nombre d’éosinophiles; diminution du taux d’albumine/globuline ; Hémopoïèse altérée (taux
35
de formation de globules sanguins); leucopénie (augmentation du nombre de globules blancs et
leucocytose, réticulocytose (augmentation des globules rouges immatures).
I. Troubles vasculaires : Cela inclut la thrombose et l’hypertension.
J. Modifications enzymatiques et biochimiques (in vitro) Changements dans l’activité de la
cholinestérase (également in vivo), de la phosphatase, des transaminases; des amylases, des
carboxydismutases; dénaturation des protéines; inactivation des champignons, des virus et des
bactéries; mort de tissus en culture; taux de division cellulaire altéré; augmentation de la
concentration d’ARN dans les lymphocytes et diminution de la concentration d’ARN dans le
cerveau, le foie et la rate; changements dans les excrétions d’acide pyruvique, d’acide lactique
et de créatinine; changements de concentration de glycogène dans le foie (hyperglycémie);
concentrations aItéréesde17-cétostéroïdes dans les urines.
K. Troubles métaboliques
Les effets incluent la glycosurie (sucre dans l’urine); l’augmentation des phénols urinaires; le
traitement modifié des enzymes métaboliques; métabolisme modifié des glucides
L. Troubles gastro-intestinaux
Les effets incluent l’anorexie; trouble épigastrique; constipation; sécrétion altérée des sucs
gastriques.
M. Modifications des glandes endocrines
Les effets comprennent la modification du fonctionnement de la glande pituitaire, de la glande
thyroïde (hyperthyroïdisme et hypertrophie de la thyroïde, augmentation de l’absorption de
l’iode radioactif) et de l’adrénaline; diminution des corticostéroïdes dans le sang; diminution
de l’activité glucocorticoïde; hypogonadisme (avec diminution de la production de testostérone).
N. Modifications histologiques
Changements dans l’épithélium tubulaire des testicules et changements de volume.
O. Modifications génétiques et chromosomiques Les effets incluent les aberrations
chromosomiques (raccourcissement, pseudos-chiasme, structures diploïdes, divisions
amitotiques, pontage, ¨’adhérence’, irrégularités dans l’enveloppe chromosomique); mutations;
mongolisme; altérations somatiques (ne comportant pas de noyau ou de chromosome); maladies
néoplasiques (tumeurs).
P. Alignement en chaînes de perles
Cela se réfère à l’orientation intracellulaire des particules subcellulaires et à l’orientation des
particules cellulaires et autres (particules non biologiques, par exemple magnétiques) affectant
l’orientation des animaux, des oiseaux et des poissons dans les champs électromagnétiques.
Q. Effets divers
Ceux-ci comprennent étincelles entre les obturations dentaires; goût métallique dans la
bouche; changements dans l’activité optique des solutions colloïdales; dans le traitement de la
syphilis, de la poliomyélite, des maladies de la peau; perte et fragilité des cheveux; sensations
de bourdonnement, vibrations, pulsations et chatouilles sur la tête et les oreilles; transpiration
abondante, salivation et protrusion (avancée) de la langue; modifications dans le
fonctionnement des stimulateurs cardiaques implantés; changements dans les rythmes
circadiens.
5 juillet 2010. Glaser, Z.R. 1972.
Sources :
http://www.magdahavas.com/pick-of-the-week-1-more-than-2000-documents-prior-to-1972-on-
36
bioeffects-of-radio-frequency-radiation/
http://www.cielvoile.fr/2017/10/effets-biologiques-des-ondes-electromagnetiques-plus-de-2000-
publications-avant-1972.html
Devant le fait que l'OMS continue d'indiquer d'aucun traitement n'est recommandé, des médecins
de terrain ont appliqué des protocoles qui paraissent efficaces, au risque de se heurter au
Conseil de l'Ordre :
QUELQUES TRAITEMENTS EMPIRIQUES RELEVES
Hydroxychloroquine + Azithromicyne Didier Raoult (France), Steven Smith (USA)
Hydroxychloroquine + Azithromicyne
+ Sulfate de zinc Zev Zelenko (USA).
Azithromycine + Singulair + Zinc Médecins de l’Est, Philippe de Joux.
Chloroquine + Doxycycline médecin de Long Island (USA).
Macrolide + C3G Sabine Palliard-Franco (France).
Azithromycine + Effizinc + Singulair + Héparine trois médecins généralistes (France)
Chacun de fera selon son entendement et avec discernement une opinion sur la convergences
des symptômes entre le Covid-19 et les pathologies liées à une exposition à des micro-ondes,
ainsi que sur la divergence entre la préconisation des autorités médicales (OMS, agences
nationales de santé) et les protocoles appliqués par des médecins de terrain visiblement plus
soucieux de rester fidèles au serment d'Hippocrate que de respecter des règles parfois très
surprenantes.
37
9. LA DIMENSION PSYCHOLOGIQUE
Certains aspects confus de ce dossier, ajoutés au fait que le caractère artificiel de ce virus a été
largement évoqué, font que la gestion de cette crise sanitaire a pu être vivement critiquée. On
a même pu parler de forfaiture et une indéniable défiance a pu s'installer envers des dirigeants
rendus responsables du sort des populations.
Cependant, quelle que légitime que puisse être la colère, le sujet qui nous occupe ici importe de
dire que ces émotions empoisonnent littéralement l'environnement de leur auteur et reviennent
vers lui chargées d'un potentiel d'autodestruction.
Ainsi en est-il des émotions de peur. C'est ce que la sagesse populaire appelle « se faire du
mauvais sang ». Ainsi en est-il de la colère qui, elle aussi, ouvre la porte aux pathologies.
Le stress se traduit par un taux élevé de Cortisol en permanence et une fuite de minéraux.
Outre les troubles psychosomatiques habituels (dépression, migraines, tension artérielle,
maladies de peau – eczéma, psoriasis – problèmes cardiaques, troubles respiratoires, troubles
gastriques, certains troubles hépatiques), le stress oxydatif représente un réel danger pour la
santé. Il favorise le vieillissement des cellules. Le cancer est une maladie d'ordre émotionnel, il
apparaît souvent suite à un « conflit intense et permanent » ou suite à un choc émotionnel
(deuil, séparation, perte d'emploi).
C'est pourquoi il est essentiel de veiller à ce que ces évènements suscitent en nous.
Par ailleurs, les anti-oxydants permettent de lutter contre les radicaux libres générés par le
stress. Les principaux anti-oxydants sont : les bioflavonoïdes (quercétine), les caroténoïdes, les
vitamines C et E, et le sélénium.
Quelle que soit la densité de nos problématiques, souvenons-nous qu'il suffit d'une petite flamme
pour dissiper l'obscurité d'une pièce. Et cette petite flamme est en nous.
Aux heures les plus sombres de l'histoire de l'humanité, l'espoir s'est toujours dressé comme un
rempart contre le défaitisme. Aujourd'hui, cet espoir se nomme confiance en la vie.
Notre corps est plus résistant que nous ne le pensons, et nous sommes pleins de ressources
insoupçonnées, à la condition de garder un état d'esprit positif.
38
ANXIETE – STRESS
Les impacts psychologiques de l’épidémie et du confinement :
Anxiété, stress méfiance, traumatisme…Vivre dans un contexte d’épidémie comme celle du
coronavirus peut avoir des répercussions psychologiques.
Quels effets psychologiques.
Vivre dans un contexte d’épidémie n’est évidemment pas neutre d’un point de vue psychique, il
faut comprendre qu’une épidémie mondiale est un évènement traumatogène que l’on soit
directement concerné ou plus à distance : CELA NOUS CONFRONTE DIRECTEMENT A LA MORT, du
moins à une menace de mort.
Ce genre d’évènement peut générer une forte charge émotionnelle très difficile à contrôler,
pouvant avoir de nombreuses répercussions sur le plan psychologique, « Fatigue émotionnelle,
troubles du sommeil, préoccupation permanente concernant l’avenir, puer des autres, altération
du jugement, troubles de l’humeur, tendance à l’hypocondrie…..C’est cette batterie de
répercussions psychologiques que nous retrouvons depuis le début de l’épidémie du COVID-19,
cette situation épidémique peut affecter la santé mentale de tout le monde d’une certaine
manière et on a tous notre façon de réagir.
Certaines personnes peuvent se sentir dépassées par les évènements et ne pas comprendre ce
qu’il se passe, d’autres peuvent éprouver de la peur ou de l’anxiété au quotidien.
Mais si certaines ont des réactions mesurées et réfléchies, d’autres réagissent de manière plus
vive.
Les réactions dépendent donc de nombreux facteurs tels que notre exposition face à l’épidémie,
nos expériences antérieures d’évènements stressants, le soutien de notre entourage, notre santé
physique, notre âge, nos antécédents personnels de troubles liés à la santé mentale.
Isolement, quarantaine : quelles conséquences psychologiques ?
Première conséquence : la stigmatisation ou le sentiment d’être une personne à éviter.
La mise en quarantaine ou l’isolement forcé n’est pas une période anodine.
La première conséquence de l’isolement, c’est la stigmatisation, autrement dit, le sentiment
d’être pointer du doigt, de susciter la suspicion en permanence, d’être la personne pestiférée à
éviter ou celle par qui la maladie arrive, outre cette impression de rejet, certaines personnes
mises en quarantaine peuvent également avoir le sentiment de culpabilité de ne pas avoir pris
les mesures nécessaires et d’avoir pu potentiellement infecter d’autres membre de leur
entourage.
La quarantaine est une expérience potentiellement traumatisante.
La quarantaine est donc une expérience potentiellement traumatisante pour certains et, comme
tout trauma, les symptômes (comme les troubles du sommeil, les troubles de l’humeur, une
anxiété généralisée, allant jusqu’à une dépression voire un syndrome de stress posttraumatique)
peuvent se manifester à distance, soit des mois ou des années plus tard « sous
forme de flashbacks, d’attaques de panique, d’état pathologique d’alerte ou de vigilance ».
Y-a-t-il des personnes à risque ?
Il n’existe pas de typologie de la personne qui présenterait plus de risques de décompensation
psychologique qu’une autre.
Malgré tout si on a une tendance à l’hyper-anxiété, si on est hypocondriaque ou si on traverse un
épisode dépressif.
Quelle prise en charge ?
Une prise en charge psychologique est indispensable pour aider à surmonter ces répercussions
sur le mental. Que l’on soit directement concerné par l’épidémie ou non, il faut pas hésiter à en
parler à un professionnel de santé, même si la démarche semble difficile, qu’on souhaite éviter
le sujet ou qu’on ressent de la honte à aller mal, en fonction des symptômes et du niveau du
39
traumatisme, l’adulte ou l’enfant peut recourir à une « CELLULE DE CRISE »un dispositif qui
pratique une médecine psychologique.
Cette cellule de soutien psychologique ou moral a pour but de repérer les personnes les plus
fragiles et de les orienter le plus rapidement possible vers des spécialistes pour un suivi plus
individualisé.
Les thérapies brèves comme les thérapies cognitives et comportementales(TTC) semblent bien
indiquées dans ce genre de situation, à savoir qu’il y a d’autres méthodes comme l’hypnose,
l’EMDR...
Comment ne pas céder à la psychose.
Avant toute chose, il convient de se protéger soi-même ainsi que son entourage en adoptant des
gestes simples recommandés par l’organisation de la santé.
La propagation du COVID-19 est certes très préoccupante mais pour ne pas céder à l’anxiété
excessive, il faut éviter de se projeter dans des scenarios catastrophes et faire son maximum
pour mettre à distance les pensées négatives tout en restant malgré tout vigilant et alerte.
Pour cela prendre du recul, le meilleur moyen est de limiter les sources d’informations.
Passer son temps à lire des notifications angoissantes, écouter la radio, ou les chaines
d’information en continu sont des actions anxiogènes qui favorise la panique, il faut continuer à
vivre, tout en prenant les précautions nécessaires pour éviter la contamination.
40
SOINS NATURELS ACCESSIBLES AU PUBLIC :
RESTAURER LA CONFIANCE EN LA NATURE
 Force est de constater que de nombreux traitements et moyens de protection ont été
rendus inaccessibles au public. Il est impossible de ne pas le mentionner.
 Il n'est pas non plus inutile de relever que l'Organisation Mondiale de la Santé continue de
communiquer officiellement « qu'à ce jour, aucun médicament spécifique n’est
recommandé pour prévenir ou traiter l’infection par le nouveau coronavirus. ».
 En l'absence d'un traitement officiel, préventif ou curatif, le citoyen ainsi livré à luimême
pourra donc utilement se tourner vers les thérapies naturelles, et accorder de
nouveau sa confiance à la nature et à la vie.
 Les médications naturelles, plus facilement accessibles au public, sont encore
globalement disponibles (en pharmacie, en magasin bio, sur Internet ou dans la nature).
Ces thérapies s'avèrent donc spécialement utiles en cas de « rupture de la normalité ».
Ainsi, une pénurie ou une interdiction administrative de certains traitements conventionnels,
subitement réglementés comme c'est le cas, alors que dans le même temps on expose
officiellement « qu'aucun médicament spécifique n'est recommandé » place objectivement les
citoyens en position de « survie ».
 Dans ce cadre où les traitements conventionnels sont inaccessibles au public
- soit du fait d'une rupture dans les flux d'approvisionnement (rupture de stock)
- soit dans le cas d'une interdiction administrative péremptoire, on peut évoquer comme
alternatives :
 l'aromathérapie (forme la plus puissante de la phytothérapie)
 l'homéopathie
 la phytothérapie
 les compléments alimentaires et des pratiques de vie saines
 une alimentation saine
 la méditation
 le sport
 etc.
 Les japonais pratiquent le « bain de forêt » (shinrin yoku) qui a des effets thérapeutiques
avérés. Si vous avez la chance de confiner aux abords d'un espace naturel, aller vous
ressourcer dans la nature est indispensable en termes d'énergie et d'apaisement.
 Relevons tout d'abord de nouveau que notre mode de vie et notre attitude intérieure
influent grandement sur notre système immunitaire.
 A noter qu'en naturothérapie, la fièvre est considérée comme un phénomène de défense
de l'organisme : en augmentant naturellement sa température, le corps détruit la plupart
des micro-organismes pathogènes.
 L'inflammation est également une réponse normale de l'organisme. Toutefois, comme
nous l'avons souligné, ce virus n'a à l'évidence rien de naturel ni d'accidentel.
 Il reste important, tout en se tournant vers la nature, de veiller à une hygiène maximale.
Mieux vaut prévenir que guérir.
Et de se rappeler aussi que la peur et la colère – aussi légitimes soient-elles – nous distraient de
notre véritable force.
41
L'AROMATHERAPIE
On nous indique que nous avons affaire à un virus.
La thèse officielle de la « pneumonie » ne semble pas validée par l'observation.
L'infection virale se traduirait par un certain nombre de symptômes à géométrie variable,
pouvant provoquer un choc cytokinique, l'inflammation dégénérant en thrombo-embolie
généralisée particulièrement pulmonaire, avec possibilité de défaillance d'organes multiples.
 On parle donc :
- d'infection virale
- d'inflammation (choc cytokinique)
- de problème cardiovasculaire (vascularité)
- voire de neuropathie (qui est une inflammation des terminaisons nerveuses)
 En toute logique, il conviendrait donc d'agir :
- par une action anti-inflammatoire (tout en veillant à un bon système immunitaire)
- en complétant éventuellement par une action antibactérienne (en cas de coinfection)
- tout en diminuant la charge virale (action antivirale)
- et en veillant à une bonne circulation sanguine.
 Dans ce contexte, plusieurs travaux de recherche montrent que les huiles essentielles
ont un grand pouvoir antiviral contre les virus à ARN et à ADN. Elles peuvent être
utilisées pour désinfecter les mains, assainir l’environnement et soutenir le système
immunitaire :
 Les retours d'expérience tendent à confirmer l'efficacité sur le CORONAVIRUS SRAS COV 2
des huiles essentielles antivirales, spécialement par voie orale et sous forme d'inhalations
(associées à la chaleur).
 L'émergence de chocs cytokiniques implique que des huiles essentielles antiinflammatoires
(comme le Pin Sylvestre et la gaulthérie couchée) sont susceptibles
d'être jointes au protocole.
 L'existence de troubles cardiovasculaires (thrombo-embolies généralisées principalement
pulmonaires) suggère que des huiles essentielles empêchant la formation de caillots
(comme l'Hélichryse italienne ou « immortelle ») pourraient également être associées à
un traitement antiviral.
 HUILES ESSENTIELLES CHEMOTYPEES (HECT) ANTIVIRALES et antibactériennes :
Il y a un grand nombre d'HECT antivirales, dont certaines plus connues que d'autres seront plus
rapidement en rupture de stock : voir liste ci-après
Ces huiles sont à prendre par voie orale uniquement diluées : 3 ou 4 gouttes sur un sucre, ou
dans une cuillère d'huile d'olive ou de miel.
On peut les prendre également en inhalation (3 gouttes dans de l'eau la plus chaude possible – le
virus n'aime pas la chaleur, par exemple 2 gouttes d'une HECT antivirale ci-après et 1 goutte de
MENTHE POIVREE pour décongestionner les fosses nasales).
On peut également les prendre par voie percutanée (3 gouttes sur les poignets et frotter les
poignets entre eux, elles passent rapidement dans le sang), mais selon les retours d'expérience
ce mode d'administration serait un peu moins efficace.
42
 HECT ANTI-INFLAMMATOIRES :
 Elles sont à prendre par voie orale ou en inhalation (Pin Sylvestre)
 On peut les prendre également par voie percutanée, sur les poignets comme indiqué cidessus
ou en massage dans le dos (par exemple Pin sylvestre et Gaulthérie couchée,
diluées dans une noisette de GEL de LLR G5 ou de l'huile végétale). Ne pas dépasser les
doses prescrites.
 https://www.llrg5.com/fr/silicium-organique-g5
 A noter que le LLR G5, outre ses propriétés anti-cancéreuses, potentialise l'action des
huiles essentielles tout en les diluant.
 HECT PREVENTIVES D'UNE THROMBOSE :
 A prendre par voir percutanée (Hélichryse italienne – immortelle).
 HE HELICHRYSUM ITALICUM (SSP SEROTINUM) : Plante du sud-ouest de l’Europe qui pousse
dans des sols sablonneux, secs, exposés au soleil. Les fleurs jaunes produisent par
distillation une HE rare et exceptionnelle qui présente l’activité antihématome la plus
puissante du règne végétal. Elle est aussi antiphlébitique, antispasmodique, astringente,
et cicatrisante. On l’utilise contre les varicosités, la couperose et les thromboses.
 https://www.doc-developpement-durable.org/file/Plantes-Medicinales-
Aromatiques/AROMATHERAPIE.pdf
 LES PROPRIETES ANTI-VIRALES DES HUILES ESSENTIELLES :
Dans le domaine antiviral et immunostimulant, le chef de file est l’huile essentielle de
ravintsara (cinnamomum camphora).
Elle possède une activité antivirale clairement établie grâce à des principes actifs dont les
principaux sont des oxydes terpéniques (1,8-cinéole), des alcools terpéniques (alpha-terpinéol)
et des terpènes (pinènes).
Elle possède également des molécules communes aux eucalyptus, ce qui explique qu’à son
action antivirale se rajoute une action anti catarrhale si utile en cas de virus digestif ou ORL,
déclencheurs de catarrhes.
On lui reconnaît aussi une action antibactérienne bienvenue puisque les virus et les bactéries
sont souvent associés (le virus ouvre la porte aux infections bactériennes). Le virus a la
possibilité de s’installer du fait de défenses immunitaires amoindries, l’huile essentielle va agir
en augmentant ces défenses, en l’occurrence, les immuno-globulines A et M (IgA et IgM).
On ne comprend pas encore les mécanismes intimes de cette plante salvatrice, mais on en a
mesuré les effets.
On possède aujourd’hui les preuves biologiques et cliniques, via de nombreuses études, de son
efficacité redoutable.
Le ravintsara présente donc une couverture tous risques en infectiologie.
Aujourd’hui, les huiles essentielles sont largement étudiées dans les centres de recherches du
monde entier : il n’y a pratiquement pas une université qui n’ait une unité consacrée à cette
étude.
Certains domaines intéressent particulièrement les chercheurs d’aujourd’hui.
Un Centre de recherche en Australie a mesuré l’activité virucide de l’huile essentielle de teatree
sur le virus H1N, avec des résultats prometteurs.
D’autres études ont été menées sur l’action de l’huile essentielle de menthe poivrée sur le
virus de l’herpès (HSV1 et HSV2) : un contact de moins de 24 heures entre ces virus et l’huile
essentielle de menthe poivrée les anéantit.
43
D’autres recherches sont en cours sur les coronavirus, le coxsackie virus, le virus de la
mononucléose et le virus de l’hépatite B HBV. On étudie également l’action de l’huile
essentielle de la cannelle de Ceylan (écorce) sur le mycobactérium de la tuberculose (bacille de
Koch) et les effets de l’huile essentielle Eucalyptus à bractées multiples CT cryptone sur le
papillomavirus.
 Dans le domaine immunitaire, la lutte aromatique contre les infections froides doit être
explorée. En effet, contre celles-ci, les traitements chimiques sont quasiment
impuissants, car elles ne se manifestent pas clairement et minent en silence, alors que
nous avions eu jusque-là l’habitude de bactéries qui donnent des symptômes clairs, des
infections chaudes avec fièvres et catarrhes, faisant appel à des réactions immunitaires
connues.
Nous abritons énormément de bactéries en nous, les E.Coli, Klebsielle, Bacillus, Staphylococcus,
Streptococcus, Borrelia, etc... qui sont indispensables à notre métabolisme auquel elles
participent de façon active.
En surnombre cependant, elles se retournent contre nous et nous mettent à leur merci.
L’alimentation, le stress et la pollution environnementale sont responsables de ces
déséquilibres, les huiles essentielles venant à notre secours si nous savons les entendre et leur
accorder notre confiance, alors qu’on commence seulement à les déchiffrer.
Fongi, bactéries, virus : les huiles essentielles ont les moyens de les combattre tous. Sans
oublier l’intérêt d’une prise en charge plus légère, plus souple, plus individuelle du terrain du
patient. »
 Pour l'aromathérapie, se référer à la brochure qui fait autorité en la matière :
« HUILES ESSENTIELLES CHEMOTYPEES aromathérapie scientifique, de A. ZHIRI Docteur ès
sciences, D. BAUDOUX Pharmacien-aromatologue, ML BREDA
ISBN 2-919905-27-9 ».
 Attention : la plupart des HECT sont à éviter pour les femmes enceintes de moins de
3 mois, et pour les enfants de moins de 6 ans.
 Pour les jeunes enfants, HECT BOIS DE HO ou BOIS DE ROSE sont antivirales et plutôt
conseillées : 2 gouttes 3 fois par jour dans du miel, de l'huile d'olive ou sur un sucre sous
la langue.
 Certaines huiles sont abortives (Gaulthérie couchée), peuvent causer des brûlures
(Cannelle de Chine) ou provoquer une hypothermie si on les utilise sur de larges surfaces
(Menthe poivrée). Il faut toujours tester une réaction allergique avant utilisation, par
exemple en mettant une goutte d'HECT diluée sur un poignet, avant utilisation.
 Se renseigner impérativement sur les précautions d'emploi, avant utilisation.
 L'idéal est bien sûr, de suivre une formation en aromathérapie.
 Les HECT de Laurus nobilis (Laurier Noble), Juniperus oxycedrus ssp. oxycedrus, Thuja
orientalis, Cupressus sempervirens ssp. pyramidalis, Pistacia palaestina, Salvia officinalis,
and Satureja thymbra ont été identifiées pour avoir une action inhibitrice de l'activité du
SARS‐CoV et du HSV‐1 Ces HECT sont caractérisées par la présence de β‐ocimene, 1,8‐
cineole, α‐pinene, et β‐pinene comme constituants essentiels. (Phytochemical Analysis
and in vitro Antiviral Activities of tht Essential Oils of Seven Lebanon Species Monica R.
Loizzo , Antoine M. Saab , Rosa Tundis, Giancarlo A. Statti, Francesco Menichinin Ilaria
lampronti, Roberto Gambari, Jindrich Cinati, Hans Wilhelm Doerr).
44
 Dans une interview du 16 mars 2020, le Docteur Pierre Franchomme, père de
l'aromathérapie, indique que « le Covid-19 est le même type de virus que le SRAS qui a
subi quelques modifications. Tous deux appartiennent à la même famille, avec une sorte
de sérotype différent. L’épidémie est en plein développement les remontées
d’information se font petit à petit. Mais en général un virus a tout de même un tropisme
très spécifique. Pour certains ce sera les muqueuses respiratoires, pour d’autres ce sera
le parenchyme hépatique, en principe chaque virus a sa propre cible d’élection. Il existe
de petites mutations entre par exemple le coronavirus de Chine et celui d’Arabie
Saoudite, donnant à chaque fois des pathologies légèrement différentes. C’est un virus
qui paraît tout de même relativement stable, d’après ce que j’ai pu comprendre il
dispose d’un A.R.N, ou Acide nucléique, assez long, ne lui permettant pas de trop muter.
Tandis que d’autres virus ont la capacité de muter énormément, le coronavirus que l’on
trouve en Chine ou celui d’Amérique du Sud sont très semblables. Par contre il a des
choses que l’on ne sait pas encore, est-ce qu’il y a de petites mutations faisant qu’il est
plus virulent chez certaines personnes, ou est-ce que ces personnes sont plus
vulnérables ? On n’a pas encore toutes les réponses, c’est en pleine recherche.
Au départ c’est un syndrome pseudo grippal, même si évidemment ce n’est pas du tout le même
virus que celui de la grippe. Le coronavirus se contracte par les voies respiratoires, donc la
muqueuse haute est touchée, ensuite ça tombe rapidement sur les bronches et le bas des
poumons, s’attaquant aux alvéoles et provoquant rapidement une forme de pneumonie.
Remarquez qu’une simple grippe peut également déboucher sur ce type de conséquences et
provoquer des infections basses, mais moins typiquement que le coronavirus.
 Le magnésium qui est vraiment incontournable dans la lutte contre les pathologies
virales, quelles qu’elles soient.
 Les virus, ce sont simplement du matériel génétique, en l’occurrence de l’ARN (10), et
celui-ci, je veux dire le coronavirus, est contenu dans une membrane, c’est à dire qu’il
est enveloppé.
Or, cette enveloppe est composée de phospholipides qui sont extrêmement vulnérables aux
composants organiques volatils des huiles essentielles. Ce qui veut dire que toutes les huiles
essentielles vont avoir une action contre ce type de virus enveloppés, avec évidemment des
différences dans l’intensité de cette action en fonction des huiles.
Les moins spécifiques vont être plus faibles, tandis que les plus spécifiques seront plus fortes.
 En l’état des connaissances actuelles, on peut d’ores et déjà préconiser l’Eucalyptus
Globulus qui est actif contre ce type de virus. (…)
Je préconise le Laurier Noble, l’Eucalyptus Globulus. Il est simplement important de
choisir une huile d’Eucalyptus non rectifiée. Parce que la plupart du temps les huiles
d’Eucalyptus sont rectifiées pour augmenter le taux d’Eucalyptols, ce qui est absurde
parce que d’autres molécules présentes sont également très actives sur les virus. Il est
donc important d’opter pour des huiles non dénaturées ou artisanales. Ainsi que l’huile
essentielle de Laurier Noble qui est extrêmement active dans la pathologie du
coronavirus, comme dans beaucoup d’autres pathologies virales.
(…) Il faut atteindre l’endroit où le virus se développe. Pour atteindre la partie basse des
poumons, là où se trouve le contact capillaire avec la muqueuse alvéolaire, on peut agir
par la voie sanguine, et veineuse en particulier. Il conviendra donc de masser l’huile
essentielle aux endroits où se trouve un réseau veineux important.
Le premier c’est la plante des pieds, ça paraît paradoxal mais sous la plante des pieds se
trouve un réseau veineux que l’on appelle la sole plantaire de Lejars , qui permet le
passage presque instantané des huiles qui vont circuler sur des véhicules protéiques dans
le sang, passer dans la grande circulation, arriver jusqu’au coeur, et du coeur se rendre
45
directement au niveau des poumons.
Une deuxième localisation importante serait par la veine hémorroïdaire, soit avec des
suppositoires, soit simplement à l’aide d’huiles rectales. Dans ce second cas on peut dire
qu’en quelques minutes les huiles essentielles seront déjà présentes au niveau des
poumons.
Une dernière option serait de les appliquer au niveau des poignets, où se trouvent les
veines apparentes. Mais lorsque la pathologie est établie, je dirais que la voie rectale est
la stratégie la plus sûre, surtout dans les formes sévères. »
 Jean-Baptiste Loin : « Est-ce que la communication scientifique internationale à propos
du coronavirus vous semble limitée aux seules pistes de la médecine conventionnelle ? »
« Oui, complètement. »(...) « L’obligation c’est de rester dans les protocoles officiels.
Mais dans le cas qui nous préoccupe aujourd’hui, le problème, c’est qu’il n’y a pas de
protocole puisqu’il n’y a pas de thérapeutique approuvée. (...)La grande différence entre
les vaccins et les huiles essentielles : le vaccin se concentre sur une souche donnée,
tandis que les huiles essentielles peuvent agir sur toutes les souches dans la mesure où
elles passent par un autre biais. C’est à dire celui de la déstructuration, entre autres, de
l’enveloppe du virus.
46
HUILES ESSENTIELLES AYANT DES PROPRIETES UTILISABLES
DANS LE CAS D'UN PROTOCOLE POUVANT ETRE PROPOSE CONTRE LE
COVID-19
! = voir précautions d'emploi
A proscrire dans tous les cas pour les femmes enceintes de moins de 3 mois
NB. Le protocole applicable devra être adapté à l'état d'avancement de l'affection
Les huiles essentielles qui ont des propriétés intéressantes, mais sont par contre hémostatiques,
ont été écartées pour l'utilisation dans le cas présent, compte-tenu des risques de thrombose
(comme le Géranium d'Egypte : antibactérienne efficace et anti-inflammatoire mais qui a des
propriétés hémostatiques, ou le Géranium rosat cv bourbon)
NB. L'huile essentielle ne se dissout pas dans l'eau, mais seulement dans un corps gras.
En cas d'incident, diluer avec un corps gras !
ANTIVIRALES PUISSANTES ANTIVIRALES
BOIS DE HO
(enfants)
EUCALYPTUS GLOBULEUX
(préconisation Pierre Franchomme)
!
BOIS DE ROSE
(enfants)
GIROFLIER (clou de girofle)
BASILIC exotique
!
LAURIER NOBLE
!
CANNELIER DE CEYLAN
!!
SARO (mandravasarotra)
CANNELIER DE CHINE
!!
MARJOLAINE A COQUILLE CT THUJANOL
CISTE LADANIFERE
!! hémostatique !!
NIAOULI
CITRONNELLE DE MADAGASCAR ORIGAN
!
CITRONNIER
!
PALMAROSA
CORIANDRE RAVINTSARA
EUCALYPTUS RADIE SARRIETTE DES MONTAGNES
!
LAVANDE ASPIC TEA-TREE
MENTHE DES CHAMPS
!
THYM A FEUILLES DE SARRIETTE
!
MENTHE POIVREE
! hypertensive, vasoconstrictrice !
!
THYM VULGAIRE A LINALOL
THYM VULGAIRE A THUJANOL
antivirale puissante
THYM VULGAIRE A THYMOL !
47
ANTI-INFLAMMATOIRES PUISSANTES
ANTI-INFLAMMATOIRES
BASILIC EXOTIQUE
!
EUCALYPTUS CITRONNE
CAMOMILLE NOBLE GAULTHERIE COUCHEE
!!
CAROTTE SAUVAGE GENEVRIER COMMUN
!
CITRONNELLE DE JAVA
anti-inflammatoire percutanée
!
PIN SYLVESTRE
cortisone mimétique
EPINETTE NOIRE (cortisone mimétique)
!
VERVEINE CITRONNEE
anti-inflammatoire puissante
voie interne possible 30% dilution
ESTRAGON
!
EUCALYPTUS RADIE
GAULTHERIE ODORANTE
KATAFRAY (anti-histaminique)
LAVANDIN SUPER
LEDON DU GROENLAND
!
LENTISQUE PISTACHIER
LITSEE CITRONNEE
!
MENTHE POIVREE
! hypertensive, vasoconstrictrice !
!
NARD DE L'HIMALAYA
!
PATCHOULI
PETIT GRAIN BIGARADE
RAVENSARE AROMATIQUE
48
ANTI-BACTERIENNES PUISSANTES
ANTI-BACTERIENNES
BOIS DE HO
(enfants)
CANNELIER DE CEYLAN
!!
BOIS DE ROSE
(enfants)
CANNELIER DE CHINE
!!
CITRONNELLE DE MADAGASCAR GIROFLIER (clou de girofle)
CITRONNIER
!
LAURIER NOBLE
:
CORIANDRE SARO (mandravasarotra)
EPINETTE NOIRE
!
MARJOLAINE A COQUILLE
!
EUCALYPTUS GLOBULEUX MARJOLAINE A COQUILLE CT THUJANOL
EUCALYPTUS MENTHOLE
!
NIAOULI
antibactérienne sélective
EUCALYPTUS RADIE ORIGAN
!
INULE ODORANTE
!
PALMAROSA
LAVANDE ASPIC (moyenne) RAVINTSARA
LAVANDIN SUPER (variable, calmante) SARRIETTE DES MONTAGNES
!
MENTHE DES CHAMPS TEA-TREE
antibactérienne puissante à large spectre
d'action
radio protectrice cutanée
MENTHE POIVREE
! hypertensive, vasoconstrictrice !
!
THYM A FEUILLES DE SARRIETTE
antibactérienne majeure à large spectre
d'action
!
NARD DE L'HIMALAYA
!
THYM VULGAIRE A LINALOL
PETIT GRAIN BIGARADE
antibactérienne moyenne
THYM VULGAIRE A THUJANOL
antibactérienne puissante
PIN SYLVESTRE
antibactérienne moyenne
THYM VULGAIRE A THYMOL
antibactérienne à large spectre d'action
!
ROMARIN A CINEOLE
antibactérienne moyenne
49
FLUIDIFIANTES SANGUINES
PUISSANTES
FLUIDIFIANTES SANGUINES
CEDRE DE L'ATLAS
!
IMMORTELLE (hélichryse italienne)
(! voie interne réservée au thérapeute)
!
CITRONNIER
!
NIAOULI
décongestionnante veineuse
radio protectrice cutanée
CYPRES TOUJOURS VERT
!!
THYM VULGAIRE A THUJANOL
réchauffant circulatoire
GINGEMBRE
!
LENTISQUE PISTACHIER
MARJOLAINE A COQUILLE CT THUJANOL
(réchauffant circulatoire)
NARD DE L'HIMALAYA
phlébotonique
!
PAMPLEMOUSSIER (zeste)
!
PATCHOULI
SANTAL JAUNE
!
SAUGE SCLAREE
régulatrice circulatoire
!
50
STIMULANTE IMMUNITAIRE STIMULANTE IMMUNITAIRE ++
CANNELIER DE CEYLAN
!!
GIROFLIER (clou de girofle)
CANNELIER DE CHINE
!!
SARO (mandravasarotra)
immunomodulante
CISTE LADANIFERE
régulatrice immunitaire
!! hémostatique !!
MARJOLAINE A COQUILLE CT THUJANOL
(immunostimulante)
EUCALYPTUS RADIE ORIGAN
!
LAVANDE ASPIC PALMAROSA
PRUCHE
RAVINTSARA
SARRIETTE DES MONTAGNES
!
TEA-TREE
THYM A FEUILLES DE SARRIETTE
régulatrice immunitaire
!
THYM VULGAIRE A THUJANOL
immunostimulante
THYM VULGAIRE A THYMOL
!
51
FICHES TECHNIQUES HUILES ESSENTIELLES
Certaines huiles essentielles peuvent être utilement incluses dans une trousse de secours ou
une pharmacie familiale, en plus de leur usage contre la pandémie de Covid-19.
Vous trouverez ci-après les fiches de quelques huiles essentielles parmi les plus utiles.
Les propriétés les plus intéressantes dans le cas présent sont en gras.
Celles qui peuvent poser problème sont soulignées.
Les HECT radio protectrices cutanées sont portées en gras, en raison de la propension de la 5G
(antennes de téléphonie mobile dont le développement est concomitant à la pandémie)
d'affaiblir gravement le système immunitaire.
Pour utiliser les huiles essentielles, se référer obligatoirement à :
« AROMATHERAPIE SCIENTIFIQUE
HUILES ESSENTIELLES CHEMOTYPEES »
de A. Zhiri, D. Baudoux, M.L. Breda
ISBN 2-919905-2-79
Pour effectuer une formation d'aromathérapie :
Société PARADESA
BP27 La Tour d'Aigues, 84125 PERTUIS
https://www.paradesa.fr/
https://www.paradesa.fr/contacts
Tel. 04 90 07 72 17
52
Formation société PRANAROM :
https://www.pranarom.com/fr/qui-sommes-nous/valeurs
RAVINTSARA
Cinnamomum camphora CT cinéole
Attention : à ne pas confondre avec l'HECT de Ravensare !
Molécules aromatiques Sabinène, 1,8 cinéole, alpha-terpinéol
Propriétés Antivirale et stimulante immunitaire
antibactérienne, anticatarrhale, expectorante
neurotonique (énergisante puissante)
Indications Infections virales de tout type : grippe, mononucléose, zona, herpès,
hépatites et entérites virales +++++
Efficience immunitaire grave +++
Bronchite, rhinopharyngite, sinusite, rhume ++++
Drainage lymphatique et rétention hydrolipidique +++
Insomnie, dépression, angoisse +++
Fatigue profonde nerveuse et physique ++++
Posologie Voie interne : 2 gouttes HECT, 3 fois par jour, en synergie avec niaouli
ou eucalyptus radiata, dans du miel, de l'huile d'olive ou sur un sucre
de canne, sous la langue pour tous les états viraux et les troubles
nerveux.
Voie externe : 5 gouttes HECT, 3 fois par jour, en massage de part et
d'autre de la colonne vertébrale pu sur le thorax, selon les affections
à traiter.
Précautions d'emploi Déconseillé dans les 3 premiers mois de la grossesse.
53
TEA TREE
Melaleuca alternifolia
Molécules aromatiques Terpinene-4.ol, gamma-terpinène
Propriétés Antibactérienne puissante à large spectre d'action, fongicide,
parasiticide, antivirale et stimulante immunitaire
radio protectrice cutanée
Indications Infection buccales : aphtose, stomatite, abcès, gingivite +++
Infections bactériennes ou virales des voies respiratoires supérieures
et inférieures : sinusite, rhinite, otite, laryngite, pharyngite,
bronchite ++
Infections urinaires et gynécologiques +++
Mycoses cutanées, unguéales et sous-unguéales +++
OEdème lymphatique ++
Varices, jambes lourdes, hémorroïdes ++
Prévention de brûlure cutanée par radiothérapie ++++
Parasitoses cutanées (gale, teigne...) ou intestinales (lamblia,
ascaris...) +++
Posologie Pour toutes les affections, le traitement par voie externe est idéal.
Très souvent, 3 à 4 gouttes d'HECT en massage sur la peau, répété 3
fois par jour pendant 5 à 6 jours, suffiront à enrayer la pathologie.
Complémentairement, on peut toujours en prendre 3 gouttes par voie
orale, dans du miel, de l'huile d'olive ou sur un sucre de canne, sous
la langue, pendant 5 à 7 jours.
Précautions d'emploi Déconseillé dans les 3 premiers mois de la grossesse.
54
MENTHE POIVREE
Mentha x piperita
Attention : jamais sur de larges surfaces (risques d'hypothermie)
Molécules aromatiques Menthol, menthone
Propriétés Anesthésique, analgésique, antiprurigineuse
Anti-inflammatoire urinaire et intestinale
Antibactérienne, antivirale
Cholagogue et cholérétique, tonique et stimulante générale :
hypertensive, vasoconstrictrice
Indications Névralgie, sciatique, arthrite, rhumatismes, tendinite +++
otalgie, rhinite, sinusite, laryngite, halitose +++
Hypotension +++
Fatigue hépatopancréatique +++
Asthénie physique et mentale +++
Nausées, vomissements, dyspepsie, indigestion, flatulence +++
Zona, céphalée, vertige, névrite ++++
Urticaire, eczéma, acné, varicelle +++
Choc, traumatisme ++++
Posologie Gouttes HECT, 3 à 4 fois par jour dans du miel, de l'huile d'olive ou sur
un sucre de canne, sous la langue, pour les troubles digestifs et
urinaires.
Voie externe : 3 à 4 gouttes HECT en application très locale, 3 fois
par jour, pour les douleurs de toutes origines. Diluer pour des surfaces
plus étendues ou des applications répétées.
Précautions d'emploi Déconseillé aux enfants de moins de 6 ans.
Déconseillé chez la femme enceinte et allaitante.
55
CANNELIER DE CHINE (CANNELLE)
Cinnamomum cassia
! Toujours diluer – risque de brûlures
Molécules aromatiques e-cinnamaldéhyde
Propriétés Antibactérienne très puissante à très large spectre d'action
antivirale et stimulante immunitaire
fongicide
antiparasitaire, antifermentaire, tonique uténine et emménagogue
tonique sexuelle et aphrodisiaque
stimulante respiratoire et nerveuse
hyperémiante
anticoagulante, fluidifiante sanguine
Indications Infections gastro-intestinales d'étiologies variées : diarrhées,
amibiases, typhus, dysenteries ++++
Bronchites, grippes sévères +++
Cystites, urétrites, vaginites leuccorrhéiques +++
Impuissance +++
Infections tropicales +++
Fatigues profondes, dépressions ++
Acné, anthrax +++
Posologie Voie interne :
Toujours diluer : 1 goutte HECT + 10 gouttes HV (huile végétale)
noisette 4 fois par jour pour les affections bactériennes et
parasitaires
Voie externe :
Toujours diluer : 2 gouttes HECT + 50 gouttes HV noisette pour
l'action tonique
Précautions d'emploi Voie externe possible en dilution de 1 à 20% maximum d'HECT dans
une huile végétale de sésame ou de noisette
Déconseillée chez la femme enceinte et allaitante
irritation cutané (dermocaustique) fréquente à l'état pur
56
NIAOULI
Melaleuca quinquenervia CT cinéole
Molécules aromatiques 1,8 cinéole, viridiflorol
Propriétés Antibactérienne sélective
Fongicide
Antimycobactérienne
Anticatarrhale, expectorante, balsamique
Décongestionnante veineuse
Radio protectrice cutanée
Antivirale
tonique cutanée, topique
Indications Infections respiratoires catarrhales bactériennes ou virales :
bronchites, rhumes, sinusites, pharyngites +++
Zona, varicelle, herpès buccal ++++
Infections gynécologiques : herpès génital, dysplasie du col utérin,
condylome acuminé, leucorrhées +++
Varices, stases veineuses, hémorroïdes +++
Prévention de brûlures par radiothérapie +++
Plaies, psoriasis, acnés +++
Posologie Voie interne :
2 gouttes HECT 3 fois par jour dans du miel, de l'huile d'olive ou sur
un sucre de canne, sous la langue pour les infections respiratoires
Voie externe :
4 gouttes HECT en frictions locales, 3 fois par jour pour toutes les
indications citées
Précautions d'emploi Déconseillé dans les 3 premiers mois de la grossesse
57
SARO
(MANDRAVASAROTRA)
Cinnamosma fragrans
Molécules aromatiques Se référer à : AROMATHERAPIE SCIENTIFIQUE
HUILES ESSENTIELLES CHEMOTYPEES
de A. Zhiri, D. Baudoux, M.L. Breda
ISBN 2-919905-2-79
Propriétés Antivirale
Antibactérienne
Antifongique, antiparasitaire, anticatarrhale, expectorante
immunomodulante
Antispasmodique, neurotonique, astringente cutanée
Indications Se référer à : AROMATHERAPIE SCIENTIFIQUE
HUILES ESSENTIELLES CHEMOTYPEES
de A. Zhiri, D. Baudoux, M.L. Breda
ISBN 2-919905-2-79
(…) infections virales et bactériennes des voies respiratoires (...)
Posologie Voie interne :
2 gouttes HECT dans du miel, HV olive ou sur un sucre de canne sous
la langue, 3 fois par jour pour les infections respiratoires, urinaires,
buccales et gynécologiques
Voie externe :
3 gouttes HECT sur le front 3 à 4 fois par jour pour les problèmes de
sinusite et de rhinite, 8 gouttes sur le thorax 6 fois par jour en cas de
symptômes grippaux ou respiratoires
Précautions d'emploi Déconseillé dans les 3 premiers mois de la grossesse
58
GIROFLIER (CLOU DE GIROFLE)
Euhenia caryophyllus (Syzygium aromaticum)
! Toujours diluer : corrosif
Molécules aromatiques Se référer à : AROMATHERAPIE SCIENTIFIQUE
HUILES ESSENTIELLES CHEMOTYPEES
de A. Zhiri, D. Baudoux, M.L. Breda
ISBN 2-919905-2-79
Propriétés Antibactérienne très puissante à large spectre d'action
Fongicide, parasiticide, vermifuge, stomachique, carminative
Antivirale et stimulante immunitaire
Tonique utérine, nerveuse, sexuelle
Hypertensive
Anesthésiante et cautérisante pulpaire
Indications Se référer à : AROMATHERAPIE SCIENTIFIQUE
HUILES ESSENTIELLES CHEMOTYPEES
de A. Zhiri, D. Baudoux, M.L. Breda
ISBN 2-919905-2-79
Posologie Voie interne :
2 gouttes HECT 3 fois par jour dans du miel, de l'huile d'olive ou sur
un sucre de canne, sous la langue pour toutes les infections et pour
bénéficier de l'action tonique
Voie externe :
2 gouttes HECT + 10 gouttes HV noisette, 3 fois par jour sur la zone
en regard de l'organe cible à traiter
Précautions d'emploi Voie interne réservée au thérapeute, voie externe possible en diluant
jusqu'à 20% maximum dans une huile végétale de sésame, de
noisette...
Déconseillée aux enfants de moins de 6 ans
Déconseillée chez la femme enceinte et allaitante
Pas d'usage prolongé sans l'avis d'un aromathérapeute
59
BOIS DE ROSE
Aniba rosaeodora
Molécules aromatiques Se référer à : AROMATHERAPIE SCIENTIFIQUE
HUILES ESSENTIELLES CHEMOTYPEES
de A. Zhiri, D. Baudoux, M.L. Breda
ISBN 2-919905-2-79
Propriétés
Indications Se référer à : AROMATHERAPIE SCIENTIFIQUE
HUILES ESSENTIELLES CHEMOTYPEES
de A. Zhiri, D. Baudoux, M.L. Breda
ISBN 2-919905-2-79
Posologie
Précautions d'emploi
BOIS DE HÔ
Cinnamomum camphora CT linalol
Molécules aromatiques Se référer à : AROMATHERAPIE SCIENTIFIQUE
HUILES ESSENTIELLES CHEMOTYPEES
de A. Zhiri, D. Baudoux, M.L. Breda
ISBN 2-919905-2-79
Propriétés Antiseptique
Tonique et astringente cutanée
Antibactérienne
Antifongique
Antivirale
Raffermissante des tissus
Indications Se référer à : AROMATHERAPIE SCIENTIFIQUE
HUILES ESSENTIELLES CHEMOTYPEES
de A. Zhiri, D. Baudoux, M.L. Breda
ISBN 2-919905-2-79
Posologie Voir interne :
2 gouttes HECT dans du miel, HV olive ou sur un sucre de canne sous
la langue, 3 fois par jour pour les infections respiratoires (…)
Voie externe :
2 à 3 gouttes HECT + 2 gouttes HV noisette en application locale (...)
Précautions d'emploi Déconseillé dans les 3 premiers mois de la grossesse
60
LAURIER NOBLE
Laurus nobilis
Molécules aromatiques Se référer à : AROMATHERAPIE SCIENTIFIQUE
HUILES ESSENTIELLES CHEMOTYPEES
de A. Zhiri, D. Baudoux, M.L. Breda
ISBN 2-919905-2-79
Propriétés
Indications Se référer à : AROMATHERAPIE SCIENTIFIQUE
HUILES ESSENTIELLES CHEMOTYPEES
de A. Zhiri, D. Baudoux, M.L. Breda
ISBN 2-919905-2-79
Posologie
Précautions d'emploi
EUCALYPTUS RADIE
Eucalyptus radiata ssp radiata
Molécules aromatiques Se référer à : AROMATHERAPIE SCIENTIFIQUE
HUILES ESSENTIELLES CHEMOTYPEES
de A. Zhiri, D. Baudoux, M.L. Breda
ISBN 2-919905-2-79
Propriétés
Indications Se référer à : AROMATHERAPIE SCIENTIFIQUE
HUILES ESSENTIELLES CHEMOTYPEES
de A. Zhiri, D. Baudoux, M.L. Breda
ISBN 2-919905-2-79
Posologie
Précautions d'emploi
61
IMMORTELLE
HELICHRYSE ITALIENNE
Helichrysum italicum ssp serotinum
Molécules aromatiques Se référer à : AROMATHERAPIE SCIENTIFIQUE
HUILES ESSENTIELLES CHEMOTYPEES
de A. Zhiri, D. Baudoux, M.L. Breda
ISBN 2-919905-2-79
Propriétés
Indications Se référer à : AROMATHERAPIE SCIENTIFIQUE
HUILES ESSENTIELLES CHEMOTYPEES
de A. Zhiri, D. Baudoux, M.L. Breda
ISBN 2-919905-2-79
Posologie
Précautions d'emploi
LAVANDE ASPIC
Lavendula spica
Molécules aromatiques Se référer à : AROMATHERAPIE SCIENTIFIQUE
HUILES ESSENTIELLES CHEMOTYPEES
de A. Zhiri, D. Baudoux, M.L. Breda
ISBN 2-919905-2-79
Propriétés
Indications Se référer à : AROMATHERAPIE SCIENTIFIQUE
HUILES ESSENTIELLES CHEMOTYPEES
de A. Zhiri, D. Baudoux, M.L. Breda
ISBN 2-919905-2-79
Posologie
Précautions d'emploi
62
CISTE LADANIFERE
Cistus ladaniferus CT pinène
Molécules aromatiques Se référer à : AROMATHERAPIE SCIENTIFIQUE
HUILES ESSENTIELLES CHEMOTYPEES
de A. Zhiri, D. Baudoux, M.L. Breda
ISBN 2-919905-2-79
Propriétés Antivirale et régulatrice immunitaire
astringente et hémostatique
nuritonique et régulatrice du SN parasympathique
Cicatrisante
Indications Se référer à : AROMATHERAPIE SCIENTIFIQUE
HUILES ESSENTIELLES CHEMOTYPEES
de A. Zhiri, D. Baudoux, M.L. Breda
ISBN 2-919905-2-79
Posologie Voie interne :
pour les affections nerveuses et immunes, 2 gouttes de 1 à 3 fois par
jour dans du miel, HV olive ou sur un sucre de canne sous la langue
Voie externe :
2 à 3 gouttes 2 fois par jour localement sur l'organe à traiter
Précautions d'emploi Déconseillé dans les 3 premiers mois de la grossesse
ESTRAGON
Artemisia dracunculus
! Dermocaustique – toujours diluer
Molécules aromatiques Se référer à : AROMATHERAPIE SCIENTIFIQUE
HUILES ESSENTIELLES CHEMOTYPEES
de A. Zhiri, D. Baudoux, M.L. Breda
ISBN 2-919905-2-79
Propriétés Antivirale
Antispasmodique puissant
Stomachique, épéritive, carminative
Antiallergique
Anti-inflammatoire
Antifermentaire, tonique mentale
Indications Se référer à : AROMATHERAPIE SCIENTIFIQUE
HUILES ESSENTIELLES CHEMOTYPEES
de A. Zhiri, D. Baudoux, M.L. Breda
ISBN 2-919905-2-79
Posologie Voie interne :
2 à 3 gouttes HECT après chaque repas dans un peu d'huile d'olive, du
miel ou sur un sucre de canne sous la langue
63
Voie externe :
5 gouttes HECT + 5 gouttes HV noisette et masser sur la zone
douloureuse
Précautions d'emploi Voie externe possible en dilution dans une huile végétale de sésame,
de noisette. Déconseillée dans les 3 premiers mois de la grossesse.
Irritation cutanée (dermocaustique) possible à l'état pur
GAULTHERIE COUCHEE
Gaultheria procumbens
! Dermocaustique, toujours diluer
! Jamais chez la femme enceinte : ABORTIVE
Molécules aromatiques Salicylate de méthyle
Propriétés Antalgique, vulnéraire
Antispasmodique, antirhumatismale
Stimulante hépatocytaire
Antitussive
Anti-inflammatoire
Indications Se référer à : AROMATHERAPIE SCIENTIFIQUE
HUILES ESSENTIELLES CHEMOTYPEES
de A. Zhiri, D. Baudoux, M.L. Breda
ISBN 2-919905-2-79
Posologie Voie interne : déconseillée
Voie externe :
3 gouttes HECT + 3 gouttes HV noisette (ou une noix de LLR G5 silice
colloïdale), 3 fois par jour
Précautions d'emploi Toujours diluer
Déconseillée aux enfants de moins de 6 ans
Déconseillée chez la femme enceinte
Irritation cutanée (dermocaustique) possible à l'état pur
64
CAMOMILLE NOBLE
Chamaemelum nobile
Molécules aromatiques Se référer à : AROMATHERAPIE SCIENTIFIQUE
HUILES ESSENTIELLES CHEMOTYPEES
de A. Zhiri, D. Baudoux, M.L. Breda
ISBN 2-919905-2-79
Propriétés Anti-inflammatoire
Antiprurigineuse, antiphlogistique, antiallergique
Tonique digestive, carminative, cholalogue
Sédative, pré-anesthésique, calmante du SNC
Antalgique, analgésique
Indications Se référer à : AROMATHERAPIE SCIENTIFIQUE
HUILES ESSENTIELLES CHEMOTYPEES
de A. Zhiri, D. Baudoux, M.L. Breda
ISBN 2-919905-2-79
(…) insomnies, parasitoses intestinales, asthme nerveux (...)
Posologie Voie interne :
2 gouttes HECT dans du miel, HV olive ou sur un sucre de canne sous
la langue, 3 fois par jour pour les troubles nerveux ou les parasitoses
intestinales
Voie externe :
2 gouttes HECT + 2 gouttes HV noisette sur le plexus solaire ou de
part et d'autre de la colonne vertébrale, 2 fois par jour pour les
troubles nerveux, ou alors directement sur l'affection cutanée
Précautions d'emploi Déconseillée dans les trois premiers mois de la grossesse
PIN SYLVESTRE
Pinus sylvestris
Molécules aromatiques Se référer à : AROMATHERAPIE SCIENTIFIQUE
HUILES ESSENTIELLES CHEMOTYPEES
de A. Zhiri, D. Baudoux, M.L. Breda
ISBN 2-919905-2-79
Propriétés
Indications Se référer à : AROMATHERAPIE SCIENTIFIQUE
HUILES ESSENTIELLES CHEMOTYPEES
de A. Zhiri, D. Baudoux, M.L. Breda
ISBN 2-919905-2-79
Posologie
Précautions d'emploi
65
 HECT EN MASSAGES :
 Chez l’adulte, tous les jours, le matin (et soir si épidémie) masser le thorax, cou et entre
les omoplates avec 5/6 gouttes du mélange : H.E.T.C Ravintsara 3ml/Eucalyptus Radiata
3ml / Niaouli 3ml/ Girofle clous 3ml H.Végétale calendula QS un Flacon 30ml
 Chez les Enfants : H.E.T.C. = Bois de Rose 2ml/Niaouli 2ml / Eucalyptus radié 2ml/ Citron
2ml H.Végétale noisette QS 30ml (1 fl)
 Les HECT peuvent être prises à titre préventif, pour empêcher le virus de s'accrocher
dans la trachée, durant toute la durée de l'épidémie, ou à titre curatif, lorsque l'infection
est déclarée.
UNE ALIMENTATION EQUILIBREE
 Une alimentation équilibrée permet de stimuler l'immunité
 Riche en vitamines et minéraux
 Vitamine D (poissons gras, produits laitiers) ou compléments alimentaires
 Vitamine D3 2000 UI par jour en hiver et en prévention grippale. (D plantes)
 Vitamine C naturelle 1000mg 1 par jour (Sunday.fr)
 Magnésium Actimag 1cp/jour
 Concernant la vitamine C, pour les enfants moins de 3 ans, la dose est le quart de
l’adulte.
 Plus de 15 kg moitié dose adulte pendant toute la période d’épidémie.
 Pour le magnésium, pour les enfants, pour 30 kg : 100mgx2 fois par jour.
66
LA QUERCETINE
 La QUERCETINE est un super nutriment antiviral bronchodilatateur naturel,
antioxydant, antihistaminique, anti-inflammatoire, qui réduit les allergies et le risque
d'asthme, et prévient les maladies cardiovasculaires (diminution de la pression
artérielle).
 Elle est aussi antimutagène (anti-cancer).
 Son efficacité est prouvée en tant qu'anti-oxydant et anti-inflamatoire, notamment
pour la rhinite allergique, la prostatite.
 Allergies : de 100 mg à 200 mg, 3 fois par jour, 20 minutes avant les repas.
Inflammation (prostatite): de 200 mg à 400 mg, 3 fois par jour entre les repas.
 Améliore l'absorption de la Vitamine C dans l'organisme et en retarde l'élimination.
 La quercétine est un flavonoïde de saveur amère présent dans des plantes comme la
câpre ou la livèche (ache des montagnes).
 Réduit l'inflammation et la douleur associée. Ralentit les effets de l'âge. Protège le
cerveau et le système nerveux des maladies neuro-dégénératives. Diminue l'hypertension.
Réduit l'agrégation des plaques d'athérome dans les artères, responsables des infarctus,
des thromboses et des AVC.
 Renforce l'immunité tout en régulant la réponse du système immunitaire.
 Anti-histaminique puissant, réduit les réactions allergiques comme l'eczéma, le rhume
des foins et diminue la sévérité des crises d'asthme.
 Précautions d’emploi
 Les doses journalières ne doivent pas dépasser plus de 1 200 mg.
 Ne pas prendre plus de 500 mg en usage prolongé (plus de 2/3 mois) sans
recommandation d’un thérapeute : en effet, peu de données sont disponibles sur la prise à
long terme. Elle n’engendre pas d’effets négatifs sur 3 mois.
 Pour les femmes enceintes et les enfants de moins de 12 ans, il n’y a pas de contreindications
connues. Néanmoins, en l’absence de données pharmacologiques précises, il
est conseillé de ne pas consommer plus de 500 mg sur une période de 1 mois maximum.
 Ne pas prendre de quercétine si vous avez un déséquilibre de la thyroïde.
 Une prise prolongée et en grande quantité peut causer des problèmes rénaux.
 Il est donc déconseillé de l’utiliser en continu.
 Administrée selon les doses prescrites, la quercétine ne cause aucun effet indésirable.
Les effets secondaires les plus fréquemment rencontrés en cas de surdosage sont des maux
d’estomac et de tête.
 Cette substance est proscrite chez les sujets souffrant de problèmes rénaux.
 Interactions médicamenteuses
 La quercétine peut interagir avec ces traitements :
67
- anticoagulants, car elle peut exercer un effet anticoagulant.
- corticostéroïdes
- Peut interagir avec la ciclosporine (un médicament anti-rejet destiné - majoritairement
aux patients greffés).
- peut inhiber l’action des antibiotiques de la famille des quinolones. Ne pas - prendre
en cas de chimiothérapie, notamment avec le taxol.
- éviter en cas de traitement aux antibiotiques de la famille des fluoroquinolones.
 Le chercheur Michel CHRETIEN au Canada (Institut de Recherches Cliniques de
Montréal) indique que la Quercétine peut agir sur le coronavirus, de manière préventive et
curative.
 https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1538011/quercetine-coronavirus-michel- chretien-ircmmontreal-
patrice-roy
L'HOMEOPATHIE
 Influenzinum 15 CH 10 gr 1er Mercredi
 Sérum de Yersin 15 cH 10 gr 3ème mercredi
 Thymusine D15 10 gr les 2e et 4ème mercredi
 Matin et soir sauf mercredi, 10 gouttes de : Ferrum phosphoricum D6/ ferrum sidereum
D10/ prunus spinosa fructus D1 (un flacon de 60 ml Weleda)

 L'homéopathie doit être prise pendant toute la période de l'épidémie, de même que
pour les autres traitements préventifs.
LA PHYTOTHERAPIE
 Décoction de buis (pharmacies, magasins bio, forêts en Corse, dans les Hautes Alpes et
en Savoie, dans les haies ou les massifs ornementaux) : 40g de centaurée (feuilles et petites
tiges) dans un litre d'eau, faire bouillir, laisser déduire de moitié, laisser infuser et boire tiède
en trois fois : on transpire en abondance.
 Utilisé dans certains villages alpins pour se protéger de la « grippe espagnole » de 1918.
 Décrit comme spectaculaire. Attention aux précautions d'emploi :
 https://www.marqueverte.com/1390-buis-feuille-150-g-calmelia.html
 https://www.nature-en-tete.fr/phytotherapie/buis/ingredient-177
68
CHLORURE DE MAGNESIUM
 En pharmacie. En magasin bio, on le trouve sous le nom de SEL DE NIGARI.
 Un sachet dans un litre d'eau.
 Réserver sa journée. Boire en 4 fois en 1H. Ne pas s'éloigner des toilettes
 Détoxique et renforce le système immunitaire. Ne pas manger jusqu'au soir.
 Pas pour les déficients rénaux. Adapter les doses pour les enfants !!!
 Se renseigner impérativement sur l'utilisation et les précautions d'emploi :
http://www.nigari.fr/chlorure-de-magnesium/
CHARBON ACTIF – CHARBON ACTIVE
 En pharmacie (contre les ballonnements (FORMOCARBINE) ou en magasin bio (une cuillère
à soupe dans un verre d'eau, à 3H de distance des repas et des autres médicaments.
 Microporeux dont piège le virus et l'évacue.
 Se renseigner sur les précautions d'emploi.
Boissons très chaudes
Douches et bains chauds
Saunas
Bains de soleil
LA PROPOLIS
 La propolis (récoltée dans les ruches) est antibactérienne et antivirale mais aussi antiinflammatoire.
 Elle est employée pour les faiblesses immunitaires.
 Elle est donc particulièrement intéressante dans le cas présent.
69
ATTENTION A L'ANXIETE !
 L'anxiété (peur chronique) affaiblit votre système immunitaire.
 Eloignez-vous des « informations » anxiogènes avec décompte permanent des morts, et
vivez l'instant présent, dans la joie, avec vos proches.
 On ne le dira jamais assez, être heureux est bon pour la santé. Le stress est pathogène.
LA MEDITATION
La méditation diminue l'anxiété, élève votre taux vibratoire et renforce le système immunitaire.
 Assis en demi-lotus sur un coussin (zaffu), les genoux en contact avec le sol, le dos droit si
possible, on étire la colonne vertébrale comme si on poussait le ciel avec la tête et le sol
avec les genoux.
 Les yeux sont mi-clos, c'est un regard vaste englobe tout.
 A par la colonne vertébrale, qui est tendue, tout le reste du corps est relâché,
particulièrement les épaules sont relâchées.
 Les mains sont jointes, la main gauche dans la main droite, le tranchant des mains contre
le bas du ventre, les pouces se touchent en un fin contact, « ni montagne ni vallée ».
 Revenez au corps et au moment présent, en vous concentrant sur votre respiration.
 Expirez complètement.
L'inspiration se fait automatiquement, naturellement, inconsciemment.
 Laissez passer les productions mentales qui s'élèvent naturellement, sans discuter, sans
rien retenir, sans vous identifier, sans faire de construction mentale.
 Ne bougez pas.
 Ne soyez pas un être abstrait.
 Laissez passer. C'est au-delà des dogmes, au-delà des constructions mentales. Seulement
s'asseoir, sans but, sans objet, sans esprit de profit. L'assise désintéressée.
Etirez bien la colonne vertébrale, relâchez bien les épaules.
On est concentré sur la posture avec le corps, sur la respiration, et on laisse passer les pensées.
Avec un léger sourire intérieur.
 D'instant en instant toujours frais, toujours disponible à un nouvel instant présent.
 Alors « le vaste ciel n'est pas dérangé par le vol des nuages blancs ».
 Vous pouvez trouver sur Internet nombre de tutoriels exposant la méditation zen,
pratiquée par les samouraïs.
La méditation équilibre, ressource, procure une force tranquille et ramène à une paix intérieure
qui permet d'y voir plus clair.
Nos actions sont alors d'autant plus efficaces.
 La puissance des samouraïs, qui pratiquaient la méditation zen, se passe de
commentaires.
70
 https://www.youtube.com/watch?v=QjoZfET5kJ8
 https://www.youtube.com/watch?v=adNLqhux_Ac
 https://www.youtube.com/watch?v=zFhJptNnum8
 https://www.youtube.com/watch?v=GTrQ7s9fNxw
 Témoignage d'un hindou qui avait contracté le choléra et qui expose que tous les hindous
ressortiraient positifs à la Tuberculose ; simplement ils ont appris à vivre avec, à
s'harmoniser et ne présentent pas les symptômes ; la bactérie est présente mais elle n'est
pas pathogène :
 https://www.youtube.com/watch?v=yFTLsXtRrW0

Elever votre taux vibratoire peut vous placer au-delà du spectre d'atteinte du virus.
A cet égard, les travaux du professeur Masaru EMOTO ont démontré l'influence des émotions et
des pensées sur l'état de la matière (structure de l'eau).
La vibration la plus élevée est la gratitude.
Rester dans un état de gratitude envers la vie est la plus haute des protections.
Suite à la décision du Président de la République, prolongeant la nécessité du confinement
jusqu’au 11 mai 2020, je vous demande de bien vouloir continuer vos efforts en effet:
Le confinement c’est :
 Est une opportunité donnée à tes enfants de connaitre et vivre avec tes parents.
 est d’apprendre à dire merci, même tout bas, même en pensées à ceux qui te soignent
ou soignent un de tes proches.
 Est une occasion de fermer de se taire et d’écouter le silence, si intense. Tu verras
comme cela fait du bien de découvrir la beauté de la musique de la vie.
 Est d’avoir une chance de revoir les grands- parents, si chers à vos petits.
 Est pour toi mentalement à ressentir l’odeur des plats délicieux que faisait votre mère
aujourd’hui en réanimation, l’odeur du jasmin au mois de mai dans le port de Solenzara,
le gout subtil du thé à la menthe servit tôt au café des délices à Sidi-BouSaid. Avec un
peu de d’entraiment tu sauras faire cela.
 Est ta chance d’observer la nature qui nait en ce printemps 2020 et avoir l’envie cette
renaissance en 2021.
 Est une opportunité pour aimer et re-aimer, mieux.
 Est d’avoir peur pour les siens, et se dire que tu ne les mettras pas en danger, toi au
moins.
 Est penser à ta propre mort, se souvenir de tes chers disparus et se remémorer leurs
présences à tes cotes, et leur redonner une place avec nous.
 Est une opportunité pour comprendre ce lien invisible tissé soigneusement par les mères,
nos grands –mères, pour constituer une sorte de bouclier solide rassurant tout autour de
nous , qui nous protège et nous étouffe parfois un peu ,je parle là du cocon familial !.
 Est l’espoir du dé confinement, c’est limiter le risque de re-confinement et c’est surtout
l’espoir pour toi et les tiens d’être présents à l’aube d’une nouvelle ère pour
l’humanité.
 Est le bon moment pour apprendre le sens de mots importants comme : solidarité,
bienveillance, empathie, humilité et humanité ; ils vous seront utiles pour la suite de
votre nouvelle vie !
71
LA PHYCOCYANINE
un joyau thérapeutique
 La phycocyanine est l’élément le plus noble de la spiruline et de la klamath.
 C'est un pigment bleu qui capture l’énergie lumineuse (solaire) qui sera ensuite
transformée dans l’usine cellulaire en énergie biochimique.
 C’est donc la capacité à capter les photons lumineux qui expliquent les remarquables
qualités de la phycocyanine.
 De l’énergie solaire condensée.
 Les rayons du soleil atteignant notre planète se transforment en chaleur, en lumière.
 La portion que nous conservons de cette énergie tombe sur des surfaces
chlorophylliennes vivantes (feuilles des arbres, plantes, herbes…). C’est cette fraction
d’énergie qui sert à édifier des substances organiques pouvant nourrir les plantes, les
bactéries, les animaux, l’homme.
 On comprend alors l’importance primordiale du phénomène de photosynthèse ; par lui,
on saisit mieux ce que la présence de la chlorophylle des végétaux apporte à l’homme :
l’énergie du soleil.
 La spiruline a ceci de particulier : en plus de la chlorophylle qu’elle possède en
abondance, elle fabrique la phycocyanine, un complexe protéique unique qui absorbe
une très grande partie du spectre lumineux solaire, chose que ne peuvent faire d’autres
plantes.
 La phycocyanine « capture » les photons et les transforme en énergie. C’est elle qui est
source de vie
 La phycocyanine administrée à 270 enfants de Tchernobyl dont la moelle osseuse avait
été endommagée par les radiations a permis leur rétablissement en l’espace de six
semaines, alors même que leur corps ne pouvait plus produire de globules rouges.
La phycocyanine permettrait de normaliser le nombre de globules blancs et d’empêcher
l’évolution de la leucémie.
 Un système immunitaire optimisé
La phycocyanine comme immuno-modulateur dynamise les fonctions du thymus (ce dernier joue
un rôle important dans l’immunité cellulaire). La phycocyanine active les cellules-souches de la
moelle osseuse qui sont à l’origine de la production de l’ensemble des globules blancs. Elle
renforce le système immunitaire muqueux – nous retrouvons une muqueuse, au sein du tube
digestif, de l’appareil respiratoire, urinaire, génital, ainsi qu’au niveau de l’oeil. Elle participe
aussi à la résistance au stress
 Un antiviral puissant
 La faculté de médecine de l’Université Harvard à Boston et aussi la Danal Farl Cancer
Institute ont pu démontrer en 1996 que la phycocyanine permettait d’inhiber la
réplication de VIH (virus du Sida) dans les lymphocytes T et les cellules sanguines
mononucléaires périphériques et, ce à une concentration de 5 à 10 microns par ml.
A doses plus fortes, elle stoppait la réplication virale !
 D’autres études démontrent la capacité de la phycocyanine et des éléments associés de
72
la spiruline à inhiber d’autres virus tels celui de la grippe, des oreillons, de la rougeole,
de l’herpès simplex, du cytomégalovirus.
 La phycocyanine protège donc la cellule en empêchant la pénétration du virus à travers
la membrane. Le virus alors ne peut se multiplier et, il finit par être éliminé.
 Le cancer
 Une étude menée par le professeur Madhawa Raj, chercheur au LSU Health Sciences
Center Nouvelle-Orléans, a constaté qu’un cocktail de six composés naturels de légumes ,
fruits, épices et racines, a éradiqué à 100% des cellules de cancer du sein sur un
échantillon de malades et ce, sans effets secondaires toxiques sur les cellules saines :
1) la curcumine principe actif du curcuma
2) les isoflavones de soja
3) l’indo-3-Carbinol à partir de plantes de crucifères (exemple brocolis)
4) la phycocyanine de la spiruline
5) le Reservatrol à partir de raisins (le principe actif d’un bon vin français)
6) la quercétine, un flavonoïde présent dans les fruits, les légumes et le thé.
 Le plus puissant antioxydant connu à ce jour
Les radicaux libres engendrent des réactions en chaîne qui endommagent les phospholipides des
membranes de toutes nos cellules. Conséquence : vieillissement et pathologies dégénératives.
Afin de contrer ce phénomène, notre corps produit lui-même des antioxydants puissants comme
la superoxyde dismutase (SOD) la catalase et la glutathion peroxydase.
Il existe des antioxydants trouvés dans une alimentation naturelle. Les plus connus sont le bêtacarotène,
les vitamines C et E pour n’en citer que quelques-uns.
Des études complémentaires démontrent que la phycocyanine a une activité antioxydante 70 fois
plus grande que la SOD, 20 fois plus performante que les vitamines C et E.
 Une importante protection hépatique
 La phycocyanine est détoxifiante et protège le foie. Elle diminue l’hépatotoxicité
engendrée par les chimiothérapies et, en fait, de n’importe quel produit chimique.
 Indications : affections hépatiques, intoxications chroniques par les métaux lourds,
chimiothérapies, hypercholestérolémie….
 Pourquoi la phycocyanine est-elle si précieuse
 Ce principe actif favorise pleinement la production de cellules-souches et favorise
 donc la production de globules blancs, rouges et des plaquettes. L’immunité et la
 formule sanguine s’en trouvent considérablement améliorées. La phycocyanine
 soigne la leucémie et les dégâts causés par la radioactivité. Elle inhibe la cassure du
 brin d’ADN.
 Comme nous l’avons déjà vu plus haut, on peut affirmer que la phycocyanine est
 peut-être le plus puissant antioxydant rencontré à ce jour et aussi un anti-radicalaire
 même à faible dose.
 Rappelons aussi que la phycocyanine en tant que puissant agent de détoxification du
 foie et des reins, favorise la synthèse des sels biliaires et l’évacuation fécale du
 cholestérol. De plus, elle joue aussi un rôle préventif et curatif sur la plaque
 d’athérome, qui elle, est responsable d’un tiers des décès en Europe.
 Elle agit toujours dans les cas de lassitude physique, (production EPO mais pas celle
 que prennent les coureurs dopés), mentale (à cause des facteurs antioxydants). Elle
73
 détoxifie le corps et apaise aussi les enfants hyperactifs.
 La phycocyanine est aussi un fabuleux anti-inflammatoire et se comporte comme un
 puissant oxygénant cellulaire . Dans le cadre de la photosynthèse, cette substance
 capte l’ensemble des longueurs d’onde des photons du soleil.
 La phycocyanine fait partie de ces substances qui, au coeur des cyanobactéries
 (spiruline ou klamath), furent à l’origine de la présence d’oxygène dans l’atmosphère.
 Elle a un pouvoir unique de régénération cellulaire et, comme on l’a vu dans l’article,
 elle s’oppose au développement du cancer.
 Pour un effet optimal : un fabricant français Raimond Reymondier propose de
 la phycocyanine à partir de l’extraction de spiruline fraîche. En fait, c’est une
 équipe de chercheurs français qui propose une phycocyanine fortement concentrée
 (3g par litre) sous forme « native » et c’est là qu’elle montre des résultats
thérapeutiques cent fois supérieurs à ceux trouvés sous d'autres formes.
LA CHRISTOCYANINE
(JADE RECHERCHE)
 Par boites de 21 ampoules
 La Christocyanine - Phycocyanine est un complément alimentaire à base de spiruline très
concentrée en phycocyanine (20,5 mg).
 Renforce les défenses naturelles et la résistance de l'organisme.
 Outre la Phycocyanine, l’extrait contient une partie de la fraction hydrosoluble de la
spiruline : des protéines, des acides aminés, des enzymes, des sucres, des vitamines
hydrosolubles, des sels minéraux.
74
LA SPIRULINE
 La spiruline est une algue d'eau douce, qui concentre certains nutriments.
Elle pousse de façon naturelle dans les eaux chaudes des lacs en Inde, au Tchad et au Mexique.
 "On ne consomme pas la spiruline telle quelle mais séchée". Vous trouverez la spiruline
dans le commerce sous forme de poudre à ajouter à l'alimentation (dans les boissons ou
aliments), de gélules ou de comprimés. " Il faut faire attention à ce que vous achetez : il
existe des disparités très importantes au niveau de la qualité. Certains produits ne sont
pas vraiment de la spiruline à l'état pur". En outre, la spiruline accumule les métaux
lourds lorsque le milieu de culture est pollué. Faites donc attention à l'origine
géographique de la spiruline.
 "La spiruline est extrêmement riche en bêta-carotène, en fer, en vitamine B12,
en vitamine E (puissant antioxydant), en protéines, en minéraux et oligoéléments
( calcium, phosphore, magnésium, zinc, cuivre). Elle contient aussi de la
chlorophylle et de la phycocyanine, un pigment aux vertus antioxydantes."
 Là-encore, il est possible que la spiruline soit immunostimulante mais cela n'a pas été
démontré chez l'homme. Pour l'instant, seuls des essais menés chez des animaux ont
montré un effet de la spiruline sur le système immunitaire. Il en est de même des vertus
antivirales, anti-allergiques, anti-inflammatoires anti- maladies
neurodégénératives et anti-cancer. "On sait que la spiruline contient beaucoup
d'antioxydants qui luttent contre les radicaux libres.
 "La spiruline est riche en protéines, avec tous les acides aminés essentiels, cependant il y
a des facteurs limitant leur assimilation - certains acides aminés sont présents en faible
quantité. Pour potentialiser l'assimilation des protéines de la spiruline, il faut y associer
des céréales : riz, millet... Il faut cependant relativiser cet apport en protéines: si on
ramène l'apport en protéines de 5 g de spiruline au besoin de 60 g de protéines d'une
femme de 60 kg, on voit que cela reste marginal"
 "Ce qui est intéressant avec la spiruline, c'est que c'est un produit naturel. On peut donc
penser que les vitamines et les minéraux qu'elle contient ont une meilleure disponibilité
que les compléments alimentaires chimiques. Sa richesse incroyable en bêta-carotène est
intéressante pour ceux qui manquent de vitamine A. Et comme le bêta-carotène est un
précurseur de la vitamine A, il va se transformer en vitamine A selon les besoins de
l'organisme, sans risque de surdosage comme avec des suppléments en vitamine A. Sa
richesse en fer et en vitamine B12 pourrait en faire un bon allié pour le sportif ou la
personne anémiée ou fatiguée.
 Qui ne doit pas prendre de spiruline ?
"Les femmes enceintes et allaitantes devront se conformer à l'avis de leur médecin. Par
contre, les personnes qui ont de la goutte ne doivent pas en consommer" La spiruline est
également déconseillée à ceux qui souffrent de phénylcétonurie. Attention, "la spiruline peut
avoir des effets indésirables, en particulier des nausées, c'est pourquoi il est conseillé à ceux qui
veulent en consommer d'augmenter les quantités ingérées de façon progressive».
75
 Mise en garde : lorsque l’on débute une cure de spiruline, il est conseillé de commencer
de manière progressive.
 Concrètement il s’agit de prendre 1 gramme par jour durant une semaine, puis
augmenter d’1 gramme la dose journalière chaque semaine, jusqu’à atteindre
généralement 3 grammes par jour (quantité journalière communément recommandée et
suffisante pour la plupart des consommateurs).
 La quantité idéale varie en fonction de chaque individu, de ses objectifs, de son
métabolisme, de son hygiène de vie et de son régime alimentaire.
 Il est important d’être à l’écoute de son corps pour mieux définir au mieux son propre
dosage optimal avec l’aide du praticien thérapeute. Il est recommandé par ailleurs, de
consommer la spiruline au cours de la journée (matin/midi) avant ou au cours des repas
de préférence, afin de profiter au maximum de son effet stimulant.
 DOSE JOURNALIERE QUE L’ON POURRAIT RECMMANDER POUR UN ADULTE.
 En bonne santé : 1,5 g à 2,5 g /jour
 Quadragénaires en manque de tonus : 2,5 g à 3 g / jour
 Souhaite traiter une fatigue passagère : 3 g /jour
 Souhaite lutter contre l’épuisement, l’asthénie : 3,5 g /jour
 Face à une maladie : 4 g/ jour
 Pendant une convalescence : 4 g/jour
 Qui est sportif : 4 g à 10 g/jour.
76
LE SILICIUM ORGANIQUE
LLR G5
Dr Loïc Ribault
Anti-cancéreux, anti-inflamatoire et régénérateur cellulaire.
En dilution en gel, potentialise l'action des huiles essentielles.
Sous sa forme liquide, par voie orale (cure),
diminue la toxicité de l'aluminium sur le système nerveux
(métal lourd répandu par les chemtrails et présent dans les vaccins)
 Le silicium est un oligo-élément que l'on retrouve dans l'organisme ainsi que dans certains
aliments d'origine végétale. Même s'il ne fait pas partie des oligo-éléments dits
essentiels, il s'agit d'un élément important pour le système immunitaire et pour le
maintien d'une bonne santé osseuse.
 Il s'agit d'un oligo-élément important pour l'organisme
 Se trouve dans l'eau minérale et dans les aliments d'origine végétale
 Permet de fixer le calcium et de lutter contre la déminéralisation osseuse
 Le silicium organique est utilisé pour soulager diverses affections principalement
osseuses, articulaires et cutanées
 Le silicium joue un rôle dans la fixation du calcium, on retrouve notamment du silicium
dans la bordure ostéoïde où l'os se construit.
 On retrouve une forte concentration de silicium dans le thymus, un organe essentiel du
système immunitaire. Il joue aussi un rôle dans la fabrication des anticorps.
 Le silicium pris en complément d'une alimentation équilibrée a un effet positif sur les
personnes atteintes d'arthrose.
 Aliments naturellement riches en silicium
 Son de blé et d'avoine
 Blé complet
 Orge
 Avoine
 Épeautre
 Pain complet
 Haricots blancs
 Lentilles
 Haricots verts
 Laitue
 Champignons
 Amandes
77
 Noix
 Dattes
 Pomme
 Banane
 Persil
 Ail
 Oignon
 Eaux de boisson
 Silicium organique LLR G5 :
 Le silicium G5 est la forme de silicium organique la mieux assimilée par l'organisme. Elle
minimise les risques de cristallisation au niveau des reins puisqu'il s'agit de la forme
naturellement présente dans les tissus : os, peau, cheveux, tendons, etc.
 Les compléments alimentaires à base de silicium organique se trouvent souvent sous
forme de gel, de gélules ou de solution buvable. On recommande généralement leur
utilisation chez les personnes atteintes de pathologies osseuses et articulaires (arthrose,
arthrite, ostéoporose, etc.). On les conseille aussi chez certaines personnes âgées pour
prévenir la déminéralisation osseuse. Avant de prendre du silicium, veuillez demander
l'avis de votre médecin. En effet, il existe certaines contre-indications à l'utilisation de
silicium organique.
 Effets secondaires en cas d'excès de silicium
 L'excès de silicium est directement éliminé par les reins, il ne présente donc pas de
risque pour l'organisme sauf dans les cas d'insuffisance rénale.
 Interaction du silicium avec l'aluminium
 Le silicium réduit l'assimilation et l'accumulation de l'aluminium. Il pourrait ainsi
participer à la prévention de certaines maladies neurodégénératives en diminuant la
toxicité de l'aluminium sur les cellules du système nerveux.
 L'aluminium et le baryum, métaux lourds, ont été identifiés après analyse dans les
retombées des épandages chimiques aériens qui frappent les populations depuis des
années (chemtrails), notamment dans le Var (laboratoire ANALITIKA). Il s'agit de
perturbateurs endocriniens, qui affaissent le système immunitaire et cause des maladies
neurologiques.
 Pour renforcer son immunité :
 *Consommer 2 grammes de vitamine C journalière que vous trouverez dans : Kiwi bio_
citron bio et en poudre ou gélule de *Vit C Lyposomale .
 Voir le site internet suivant :
 https://fr.iherb.com/pr/Dr-Mercola-Liposomal-Vitamin-C-1-000-mg-60-Capsules/48001
 *Consommer des infusions de gingembre (ex : thé noir avec morceau de gingembre frais
recouvert d'eau bouillante),de thym, d'ortie piquante.
 * Consommer une gousse d'ail cru tous les matins
78
 * Jeuner pendant 2 jours et ne buvant que des liquides tel que l'eau, orange et citron
pressés (attention aucun jus avec du sucre rajouté au fruit)
 Il est important de bien s'hydrater (boire de l'eau).
 N°3 Prenez des gouttes d’huiles essentielles !
 Dormez bien : c''est durant votre sommeil que votre organisme fabrique ses défenses
immunitaires.
 Bien s’alimenter pour lutter contre l’inflammation
 Qui y-a-t-il de commun entre les maladies cardiovasculaires, l’asthme, la maladie
d’Alzheimer, le syndrome du côlon irritable, le Covid 19, les cancers et maladies autoimmunes
?
Réponse : Le phénomène inflammatoire, Toutes les nouvelles pathologies ne sont plus comme
au XIX siècle d’ordre infectieux mais évoluent vers la dégradation inéluctable des tissus
cellulaires.
 C’est surement le Dr Catherine Kousmine qui vit toute l’importance des phénomènes
inflammatoires liés à la prise de mauvais acides gras et ainsi une production anormale de
molécules pro-inflammatoires (cytokines et prostaglandines E2) à la suite d’une
consommation trop importante de graisses dénaturées, de viandes, de produits
laitiers. Aux molécules ainsi générées, elle donnait le nom de « prostaglandines de
guerre » par opposition aux « prostaglandines de paix » (les PGE 1 et PGE3), générées par
les prises d’huile de bourrache, onagre ou poisson.
 Avant que l’on connaisse les mécanismes d’action des prostaglandines et leucotriènes,
messagers cellulaires qui régulent les processus immunitaires et inflammatoires,
personne n’aurait soupçonné que des huiles de poisson et de bourrache puissent
contribuer à soulager des maladies comme l’arthrite et l’asthme.
 Comment trouver une explication à l’exceptionnelle activité anti-inflammatoire obtenue
par la prise régulière d’un produit comme le lyprino l, sinon par la présence d’acides gras
vraiment performants ?
 Une multitude d’aliments comme les huiles de poisson et de bourrache peuvent
également agir sur les prostaglandines de guerre et freiner leurs agissements par le biais
de leucotriènes prompts à exercer une action destructrice et à enflammer les tissus.
 S’il apparait que la viande et les huiles dénaturées figurent au menu, on court le risque
de stimuler la production du mauvais acide arachidonique qui conduit invariablement à
une série de réactions en chaîne conduisant à la formation de leucotriènes tous proinflammatoires.
 Alors quoi manger ?
 Par la suite, la découverte d’un marqueur mesurable de l’inflammation dans le sang, la
protéine réactive-c, a permis de faire des liens directs entre l’apport de certains
nutriments, dont les oméga-3, le curcuma, le gingembre, le cassis mais plus encore la
klamath et le taux d’inflammation. Par la suite, plusieurs auteurs ont proposé des
régimes au potentiel anti-inflammatoire, dont le Dr Andrew Weil, qui est certainement
l’un des plus grands promoteurs de ce régime et, plus récemment, la Dre Serfaty-
Lacrosnière.
79
 Le régime anti-inflammatoire fait la part belle aux végétaux comme les céréales
complètes, les légumes secs, les huiles vierges pressées à froid avec pour préférence
le lin, le colza, la noix, la bourrache, l’onagre et éventuellement toutes les huiles des
poissons de mers froides.
 – Diminuer considérablement la consommation de viande qui ne devra pas excéder plus
de 10% du bol alimentaire.
– Consommer plutôt des poissons gras mais cela sans excès.
– Les dérivés du soja seront les bienvenus : tofu, miso, tempeh, générateurs d’excellentes
protéines végétales.
 – N’oubliez pas l’excellent équilibre apporté par la conjugaison de céréales +
légumineuses, garant d’une bonne couverture d’acides aminés.
 Plusieurs milliers de phytonutriments ont été découverts dans le monde végétal et
plusieurs centaines se retrouvent dans les plantes comestibles. On les appelle
polyphénols.

Certains d’entre eux, comme la quercétine, (l’aliment qui en contient le plus est
l’oignon) sont présents dans tous les végétaux : fruits, légumes, céréales, légumineuses,
thé et autres. D’autres sont plus spécifiques à certains fruits et légumes, dont par
exemple, les anthocyanes qui se retrouvent surtout dans les petits fruits colorés
(myrtilles, cassis et autres), ainsi que les indoles dans les variétés de choux.
 L’activité antioxydante des phytonutriments contre les radicaux libres (auxquels nous
sommes de plus en plus exposés) est maintenant reconnue. Mais, leurs effets biologiques,
bien qu’encore mal cernés, vont au-delà de cet effet antioxydant.
 Ces phytonutriments auraient, entre autres, la capacité de réduire les réactions
inflammatoires.
 C’est, ce que vise le régime anti-inflammatoire, en recommandant une très grande
variété de fruits et de légumes et, plus précisément, les petits fruits, les oranges, les
tomates, les légumes verts à feuilles (et même le soya), le thé, le vin rouge ainsi que le
chocolat noir.
 Dans le régime anti-inflammatoire on n’utilise jamais l’huile de tournesol, de maïs, de
carthame. Cependant l’huile d’olive est acceptée.
 Il faut se séparer des aliments raffinés et de la « malbouffe ».
 Les aliments raffinés, comme le pain blanc, les pâtisseries, le riz blanc, et autres
représentatifs de la malbouffe, ont généralement un index glycémique élevé. Ils
provoquent une hausse spectaculaire du glucose dans le sang (hyperglycémie).
L’hyperglycémie serait reliée à l’inflammation.
 Dans le régime anti-inflammatoire, on recommande de consommer des aliments à faible
index glycémique, car ils provoqueraient moins d’inflammation. Les produits
céréaliers à grains entiers (riz, millet, sarrasin, quinoa) ont généralement un index
glycémique relativement bas, tout comme les pâtes alimentaires cuites al dente et
les légumineuses.
80
 Voici un panorama de l’index glycémique de quelques aliments. Il est recommandé de
privilégier les aliments dont l’index glycémique est inférieur à 50. Le pain Montignac
est remarquable à ce sujet.
 Les légumes, riches en solanine, comme l’aubergine, la pomme de terre, le poivron et
même la tomate ne sont pas du tout recommandés. Il en va de même de ceux qui sont
source d’allergie comme parfois le blé, les produits laitiers, les arachides, le boeuf et le
porc.
 Retrouvez donc dans votre assiette une multitude de végétaux « anciens » comme le
pourpier, le rutabaga, les topinambours et de très nombreux végétaux « sauvages »
comme le pissenlit
 D’autre part, il faut expressément le rappeler :
 Le sucre est un dangereux trublion. Nous vous invitons à lire ou relire cet article sur
le sucre, signé de Danièle Starenkyj, auteure du livre “Le mal du sucre” éditions
Orion.
 Tous les aliments à indice glycémique élevé favorisent le phénomène inflammatoire.
Les protéines animales, le sucre et ses dérivés produisent des composés proinflammatoires
qui accélèrent le vieillissement des tissus.
 Dans une étude, publiée en 2006, on explique qu’une diète pro-inflammatoire
(comprenant beaucoup de féculents raffinés, de sucres, de gras saturés et de gras Trans
et peu d’antioxydants et d’oméga-3) pourrait causer une activation excessive du système
immunitaire inné,
Appareil RSV
de Jade Recherche
« Résonance de Schumann et Vortex »
NB. L'usage de la RSV augmente le taux vibratoire d'environ 200.000 unités Bovis.
Vu son prix, le RSV est plutôt destiné à un usage professionnel.
Il s’agit d’un appareil sous forme de plateau sur lequel il est possible de se tenir debout, allongé
sur le dos ou le ventre, ou bien assis. Les séances durent entre 5 et 10 minutes, renouvelables.
Le RSV concilie deux modes d’action complémentaire :
- La résonance de Schumann
- Un vortex qui va se transmettre à l’ensemble de votre organisme.
La Terre est recouverte d’une couche d'air ionisé de 60 à 640 km d’épaisseur, appelée
ionosphère. Ce manteau protège la terre des rayons cosmiques ainsi que des vents solaires. La
Terre (chargée négativement) et sa ionosphère (chargée positivement) forment un véritable
condensateur. Il se crée entre les deux une différence de potentiel. C’est en 1957 que le
physicien allemand Winfried Otto Schumann calcula les fréquences de la résonance
Terre/Ionosphère. Il identifia la principale onde permanente autour de 7.83 Hertz (cycle par
seconde).
En plus de cette fréquence fondamentale, quelque harmonique d’extrêmement basses
fréquences sont également présents.
Ces ondes portent le nom de « Résonance de Schumann » (RS) ; elles sont coincées entre la
surface du sol et la cavité de l’air comprenant la ionosphère et se répercutent sans fin autour de
la fréquence 7,83 Hz. Ce « pouls », cette pulsation est constamment réactivée et se nourrit de
81
l’activité électrique des orages tout autour du globe. Rappelons qu’il s’y trouve environ 300
éclairs à la seconde. Ce « pouls » se nourrit aussi des vents solaires qui viennent chatouiller la
haute atmosphère.
Lorsque Schumann publia ces résultats, le Dr. Ankermuller fit immédiatement le lien entre cette
résonance et le rythme des ondes cérébrales. En effet, les ondes alpha (entre 7 et 13 Hz) qui
pulsent dans tout le cortex cérébral sont dans la fenêtre de fréquence de la résonance de
Schumann. Elles sont actives dans le rêve et la méditation légère. C’est aussi le moment ou vous
vous sentez le plus créatif.
Haims Worth ainsi que d’autres chercheurs affirment que la RS a eu une influence sur l’évolution
de nos ondes cérébrales, ce qui parait logique puisque nous habitons cette planète et que nous
sommes parcourus par cette résonance. Rappelons que la fréquence de 7.8 Hz est la fréquence
de notre hypothalamus. C’est une constante biologique dont l’homme a besoin.
Lorsque les astronautes revenaient de leurs missions, ils avaient de sérieux problèmes de santé.
Depuis, les vaisseaux sont équipés de générateurs d’ondes de Schumann.
L’expérience d’enfermer des volontaires dans un bunker souterrain, totalement isolés des
champs magnétiques a été tentée de nombreuses fois. Les résultats sont toujours les mêmes :
rythme cardiaque anarchique, rythme circadien perturbé, maux de tête, insomnies, stress
émotionnel, confusion, dépression, perte de mémoire, douleurs, dysfonctionnement
immunitaire, nausées, perturbations hormonales … Les symptômes disparaissent à la sortie du
bunker.
En fait, la RS est le diapason naturel de nos ondes alpha.
En dehors de cette expérience, notons également que les sujets souffrants de troubles du
sommeil et de fibromyalgie ont un taux de magnétite dans l’oreille interne supérieur à la
normale.
 1 - La résonance de Schumann(RS)
La RS régule nos horloges internes.
La fréquence des appareils modernes interfèrent négativement avec notre organisme. Nous
sommes la première génération à vivre dans un environnement saturé d’électro-pollution.
En reproduisant le rythme naturel de la terre, nous pouvons être nous-même.
Le vortex généré par la RSV est sinusoïdal et décrit un mouvement tournant vers la droite. C’est
une vibration douce comme un tremblement léger. Lors de la station debout, il est important de
plier les genoux afin que le tremblement se propage au reste du corps. En relevant légèrement
la tête, le cerveau bénéficiera ainsi de cette vibration.
Rappelons que le tremblement est la manière par laquelle les animaux se débarrassent d’un gros
stress. Ce tremblement, tout comme le vortex qui en est une amplification (associé à la
résonance de Schumann) permet de détendre les fibres musculaires profondes, de relâcher les
tensions. Ceci évite la compression des nerfs.
a) Mal de dos, tensions musculaires et hernie discale.
Pour qu’un dos soit en bon état, les muscles les plus importants ne sont pas nécessairement les
plus grands (ceux visibles de l’extérieur), ce sont surtout ceux qui se trouvent en profondeur et
en contact direct avec la colonne. Ils font corps avec celle-ci, bougent les vertèbres et
garantissent la stabilité. Leurs mouvements sont tout en finesse et moins facilement atteignable
par manipulation. Une tension dans ces muscles profonds favorise la dégénération. Les espaces
des disques intervertébraux subissent une pression et se réduisent provoquant à terme une
usure. Ceci engendre d’éventuelles calcifications (arthrose vertébrale, syndrome des facettes).
C’est alors que la surface des corps vertébraux devient rugueuse et irrégulière, le canal
rachidien plus étroit endommageant à terme la moelle épinière et la racine des nerfs spinaux.
Les racines des nerfs sont comprimées et donc irritées au niveau des trous de conjugaison entre
vertèbre (foramina intervertebralia). D’après une étude de 1978 du Dr. SUH, physicien de
l’université du Colorado, les nerfs subissant des contraintes transmettent des informations
82
incomplètes et libèrent des substances toxiques. L’intérêt du RSV est de détendre les fibres
musculaires profondes par l’action du vortex.
Il faut savoir que le corps humain possède 640 muscles dont 150 muscles agissent directement
sur la colonne vertébrale. Ainsi il n’y a plus de compression des nerfs. Le système nerveux
central, (cerveaux, cervelet, tronc cérébral, moelle épinière) peut alors transmettre sans
encombre et sans douleurs ses ordres à chaque cellule via les nerfs spinaux. Il est fréquent de
voir disparaitre les troubles d’un organe par la suite, par simple rétablissement de cette
information.
 Utiliser le RSV permet, via cette décompression, la stimulation de l’approvisionnement
sanguin et nutritif. Il est possible aux disques intervertébraux ainsi qu’aux muscles de se
régénérer. Son usage est utile autant le matin que le soir au sortir d’une journée ou
s’accumule le stress et les contractions. Il faut savoir que plus de 30 % de la population
adulte souffre de maux du dos et chacun dans sa vie en a souffert au moins une fois. Ces
douleurs du dos ne sont pas seulement des sollicitations musculaires inhabituelles, elles
sont aussi le résultat du stress et des soucis. Il faut donc considérer le mal de dos comme
un avertissement.
2 - Le vortex
b) Sport, arthrose, arthrite, rhumatismes et ostéoporose.
Pour rester performant, l’homme a besoin de bouger. Il n’a pas été conçu pour passer son temps
assis
derrière un bureau. Il est évident que l’exercice maintien en forme. Toutes les études vous
diront que l’inactivité tue plus que la cigarette. Ce par manque d’assimilation, par acidose.
Le RSV est un sport pour fainéant. Son usage régulier permet à terme un bon entretien et une
bonne tonicité des muscles. Il permet aussi une disparition des adhérences du tissu conjonctif
ainsi qu’une augmentation de l’endurance. Le RSV améliore la coordination du mouvement.
C’est ce dernier qui entretient la souplesse des tendons et des ligaments. Le cartilage dépourvu
de vaisseau sanguin se nourrit par imbibition à partir du liquide synovial. Le vortex favorisera la
pénétration des éléments nutritifs vers le cartilage. Il est évident que l’immobilisation le prive
de cette pompe naturelle.
Concernant les os, l’activité générée par le vortex induit la formation du tissu osseux. Cette
action se
situera en même temps sur sa masse osseuse, sa densité et sa texture.
Il sera utile d’associer de la
vitamine D ainsi que du silicium organique dans ce cas précis. Le RSV sera plus qu’utile dans la
prophylaxie de chute, de fracture, dans l’amélioration de l’équilibre, sureté de marche et
contact au sol optimal, équilibre des charges corporelles irrégulières.
c) Système lymphatique.
Le système lymphatique est un réseau qui passe dans tout le corps. Il comprend de nombreux
vaisseaux répartit dans l’organisme et qui passe par des ganglions. Pour le profane, penser au
réseau du métro avec ses stations. Certains organes tels la rate, le thymus ou la moelle osseuse
sont associé au système lymphatique.
Dans ce réseau, c’est la lymphe qui transporte les toxines et le trop plein hormonal puis les
envoie vers les ganglions lymphatiques pour être détruit. Ainsi le système lymphatique draine les
excès tout en détoxiquant. Il contribue également à la circulation des nutriments mais aussi des
globules blancs. En fait le système lymphatique est partie prenante dans le processus
d’activation de la réponse immunitaire spécifique. En nourrissant les tissus il nourrit donc la
peau et a donc une action favorable sur la cicatrisation.
Le système lymphatique n’a pas de pompe à l’inverse du système sanguin qui lui dispose du
coeur. La circulation de la lymphe résulte principalement du mouvement du corps et de la
83
contraction des muscles.
Pour exemple, il passe 100 ml de lymphe par heure dans le canal thoracique d’un homme au
repos. Durant un exercice il en passe 20 à 30 fois plus. Nous retrouvons la même proportion
entre un
sédentaire et une personne au repos ayant eu une activité physique. C’est donc pour toutes ces
raisons que le RSV, grâce à son vortex, régule le système lymphatique, et permet une meilleure
évacuation des déchets, et indirectement d’obtenir une plus belle peau. Si par exemple vous
avez de l’acné c’est que l’organisme a du mal à évacuer ses déchets. Il prévient également les
oedèmes lymphatiques évitant ainsi le gonflement des tissus mous.
d) Cellulite.
Les causes de la cellulite sont nombreuses : Mauvaise circulation sanguine et lymphatique,
erreur
diététique, stress, dérèglements hormonaux. Le RSV agira sur la plupart de ces causes. Il ne
pourra rien sur les erreurs diététiques mais agira sur les autres facteurs. Il favorisera à terme le
muscle au détriment de la graisse. En effet, le corps stocke davantage de graisse dans les zones
ou les muscles travaillent peu.
Dans ces zones là les cellules graisseuses grossissent plus facilement et compriment alors
fortement les vaisseaux sanguins et lymphatiques amenant ainsi une asphyxie progressive des
tissus.
e) Stress, Insomnie et maux de tête.
Outre l’action de la résonance de Schumann sur le stress et l’insomnie, le vortex procure une
meilleure oxygénation de l’organisme favorisant la détente. Une séance après une journée
harassante permet de recharger ses battements et d’aborder au mieux une nuit de sommeil. Les
maux de tête disparaissent également grâce à une meilleure oxygénation du cerveau. Sur les
personnes stressées, la RSV est équivalente à une séance de relaxation. Lorsque la personne
descend du plateau, elle est complètement relâchée.
f) Digestion.
Sur le RSV, lorsque vous êtes allongé sur le ventre vous sollicitez vos abdominaux : ceci permet
le bon
maintien des organes digestifs et favorise l’évacuation des selles. En retendant les muscles
intestinaux, on favorise l’assimilation des nutriments. C’est la sédentarité qui occasionne le plus
souvent la constipation. La propagation du vortex à votre organisme stimulera ou régulera le
transit. Une digestion difficile bénéficiera également du RSV.
g) Dérèglements hormonaux
Nous avons vu plus haut que le système lymphatique évacuait - entre autre choses – le trop plein
hormonal pour être détruite dans les ganglions lymphatiques. Ainsi, en stimulant la lymphe, les
hormones auront tendance à se régulier. Voici une anecdote qui vaut toutes les explications :
Une femme dont on aurait pu penser qu’elle avait les cheveux sales alors qu’ils sont gras (il
s’agissait
d’un problème hormonal) fait deux séances de RSV ; le lendemain les cheveux paraissent propres
sans pour autant avoir été lavé, ils ne sont plus gras.
Pour conclure avec la RSV, outre le fait que les douleurs disparaissent rapidement, la RSV
permet à chacun de lâcher toutes les contractures nées du stress, engrangées dans le corps, et
qui créent des pathologies en aval.
Cette pratique détend et permet aussi de « lâcher » dans sa tête. Elle renforce le système
immunitaire.
JADE RECHERCHE
Lieudit Samazan
32230 SAINT JUSTIN
Tél : 05 62 08 24 97 Fax : 05 62 08 25 62
84
Site : www.jaderecherche.com Email : jade.recherche@orange.fr
85
L'ARGENT COLLOIDAL
L’argent colloïdal (soluté de particules d’argent) serait efficace pour éliminer plus de 600
espèces de bactéries, virus et microbes.
Il soigne les blessures et plaies les plus bénignes jusqu’aux maladies plus complexes comme les
ulcères, les problèmes cardiaques ou encore la malaria.
Grâce à sa propriété régénératrice de tissus qui a été révélée, cette solution miraculeuse
pourrait même soigner certains cancers.
L’argent colloïdal ne présente aucun effet secondaire mais doit être utilisé dans le respect de la
posologie, afin de venir à bout du traitement dans les meilleures conditions.
L’insuffisance et l’excès en matière de posologie peuvent le rendre moins efficace ou sans
réactions face aux virus, bactéries, microbes et champignons.
L’argent colloïdal par voie orale
C’est le mode d’utilisation le plus habituel de l’argent colloïdal.
Il est recommandé pour le traitement de la pneumonie, les infections diverses et de
nombreuses affections.
La posologie varie selon la corpulence.
Bien évidemment, chez les enfants, le dosage doit être réduit de moitié par rapport à celui d’un
adulte.
Généralement, pour la prévention, 10 à 15 ml de solution à ingérer 3 fois par jour suffisent.
En mode curatif, cette dose doit être multipliée par 3 (soit 30 ml, 3 fois par jour).
La prise de ce produit pendant deux semaines permet le renforcement du système immunitaire.
Pour avoir des meilleurs résultats et pour que la solution agisse rapidement, l’argent colloïdal
doit être gardé dans la bouche sous la langue.
La solution par voie orale s’utilise à la fois comme méthode préventive et curative.
L’argent colloïdal en application locale
Il peut être utilisé en spray, en compte-gouttes ou en pansement (gaze imprégnée), comme un
désinfectant et bactéricide puissant pour un nombre infini d’affections : zona, brûlure, verrues,
varicelle, gale, conjonctivite, allergies, mycose, soin du cuir chevelu, acné, ….
Les particules d’argent agissent très rapidement, en désactivant à leur contact les bactéries.
La méthode par pulvérisation se met en oeuvre face aux sinusites, plaies, brûlures, infections
externes et encore d’autres avec 1 à 3 pulvérisations pour une fréquence de 3 à 4 fois par jour.
Les personnes souffrant de conjonctivites, irritations oculaires, otites et autres maux ont recours
à 1 à 3 gouttes par application pour une fréquence de 2 à 3 fois par jour.
L’argent colloïdal par inhalation
La technique par inhalation de ce produit permet de traiter certaines infections comme les
infections des voies respiratoires et les sinusites, ainsi que pour lutter contre les maux de dents,
aphtes, angines, amygdalites et même la mauvaise haleine chronique.
Faisant appel à un nébuliseur, le traitement consiste à faire 5 séances avec une fréquence de
trois fois par jour.
86
10.FABRICATION D'UN MASQUE ARTISANAL :
La vente des masques – pourtant disponibles – est interdite aux pharmaciens et les
laboratoires – qui en ont la capacité – sont interdits de pratiquer des tests de dépistage.
Un masque sans filtre visera à intercepter les gouttes d'eau en suspension dans l'air.
Il ne doit pas être réutilisé tel quel (le virus subsiste un certain temps à sa surface).
L'exposition au soleil peut éliminer le virus et permettre de remettre le masque en fonction.
https://www.vosgesmatin.fr/sante/2020/04/04/video-comment-faire-un-masque-le-chef-du-servicemedical-
americain-des-armees-vous-l-explique
Un masque complet avec des cartouches à charbon actif piègera évidemment le virus dans
les cartouches, qu'il faut changer régulièrement. Il protège également un accès par les yeux,
mais peut rarement être porté sur du long terme.
Et puis (à quelque chose malheur est bon) il faut bien reconnaître que dans des temps de
reconnaissance faciale et de prolifération de drones et de technologies intrusives, être obligé
de porter un masque a tout de même quelque chose de paradoxal et de savoureux.
Des huiles essentielles ou du charbon actif peuvent utilement compléter un dispositif
artisanal de filtration de l'air.
87
11.DES INFORMATIONS ALTERNATIVES DETONANTES
Un autre point de vue...
LA SURPRENANTE APPROCHE DU DOCTEUR TALL SCHALLER
le contrepied d'une organisation corrompue et criminelle
Arrivés à ce niveau de nos investigations, nous pensions avoir fait le tour de la question.
Cependant, les déclarations du Docteur Christian TALL SCHALLER, qui il faut bien le dire ont des
accents de vérité pour surprenantes qu'elles soient, n'ont pas manqué de retenir notre attention.
Le Dr Tall Schaller est un partisan de la médecine holistique et opposé à la vaccination qu'il a
dénoncé comporter des composants indiscutablement morbides sous le terme générique
« d'adjuvants », comme de l'aluminium et du mercure (ainsi que des lambeaux de foetus
humain).
Il prône – comme beaucoup de médecins homéopathes – la pratiques du jeûne pour détoxiquer
l'organisme et ainsi vaincre la maladie.
Il considère que notre conception actuelle sur la maladie est aussi archaïque que les très doctes
affirmations médiévales de la Sorbonne selon lesquelles le corps humain contenait 35 litres de
sang selon la conception de l'époque, ou bien que la Terre était plate.
Dans le cas présent, il va à l'encontre de la théorie de Pasteur selon laquelle les microorganismes
sont la cause des maladies. Il faut bien reconnaître qu'il n'est pas le seul, tous les
homéopathes vous le diront.
Selon lui, la maladie naît d'un déséquilibre lié au « terrain » et non pas d'un agent extérieur, les
micro-organismes (comme les bactéries et les virus) étant présents partout mais ne devenant
pathogènes que dans certaines conditions.
Il indique que les virus ne sont pas des êtres vivants, mais bien des unités d'information, allant
de cellule en cellule pour lancer une alerte, sorte de signal de détresse relatif à un déséquilibre
ou une menace.
On se tromperait donc d'ennemi en tuant le messager porteur de mauvaise nouvelle.
Si l'on s'en réfère à l'influence des rayonnements de type 5G qui visiblement augmentent de
façon exponentielle le pouvoir pathogène du virus , la mauvaise nouvelle suscitant une alerte et
une réponse généralisées inadaptée pourrait bien être l'exposition du corps humain à des ondes
électromagnétiques réputées hautement toxiques ou à une pollution, industrielle ou autre.
Certains, en effet, ont remarqué que les épandages aériens (trainées chimiques, par opposition
aux trainées de condensation qui relèvent d'une activité aérienne normale) ont cessé durant le
confinement. Toutefois, ces épandages dont les retombées ont été analysées ont duré pendant
longtemps et recelaient notamment des métaux lourds (aluminium, baryum – qui sont
essentiellement des perturbateurs endocriniens) et des nanoparticules.
*
88
* *
Quoi qu'il en soit le problème ledit virus nous a bien été présenté comme une construction
artificielle.
Dans cette occurrence – puisqu'il y a de la trahison dans l'air – il aurait été conçu pour délivrer au
système immunitaire un « faux message », motivant la réaction nocive de l'organisme.
Dans ce cas précis, puisque Prevotella semble impliquée, il pourrait être tout de même judicieux
de mettre fin à l'action de cette bactérie (qui semble servir de relais et d'abri au virus, et être à
l'origine du choc cytokinique potentiellement mortel), d'administrer un anti-inflammatoire, deux
antibiotiques et un anticoagulant – ou des traitements naturels qui auront le même effet, les
effets secondaires en moins.
Ce qui n'empêche pas de pratiquer un jeûne libérateur, pour détoxiquer le corps et aller dans le
sens de la guérison.
Ni de se poser les bonnes questions...
En effet, beaucoup de personnes et d'institutions – et jusqu'à l'UNESCO dans une publication de
256 pages – alertent sur le caractère très particulier du vaccin qui nous sera proposé voire
imposé, et qui paraît l'objectif réel de cet étrange virus.
Lequel virus paraît d'ailleurs bénéficier de beaucoup de connivences fortuites ou d'une sorte de
« complicité passive » pouvant caractériser les prises de position et les invraisemblables fautes
de gestion constatées, tant de la part d'organismes gouvernementaux que de l'OMS.
Certains n'hésitent d'ailleurs pas à présenter l'OMS comme « l'organisme le plus corrompu au
monde » dont le directeur l’Erythréen Tedros Adhanom Ghebreyesus semble très lié à Bill Gates,
lui-même fort soucieux de « faire vacciner sept milliards d'êtres humains » avec cette puce qu'il
a conçue dans un objectif non pas sanitaire, mais de contrôle des populations à des fins
politiques extrêmement douteuses - il est difficile de ne pas le mentionner sans trahir notre
humanité.
Effectivement, il est de notoriété publique que ledit Bill Gates a versé des sommes exorbitantes
à l'OMS, dont certains prétendent qu'elle ont bien aidé à faire nommer à sa tête en 2017, avec le
soutien de la Chine, une personnalité au passé génocidaire dans son pays, qui au surplus a été
membre du bureau politique du Tigray People's Liberation Front (TPFL) - une organisation
inscrite dans la liste des organisations terroristes du US Homeland Security.
En 2017, une organisation de défense des droits de l’ethnie Amhara, l'Amhara Professional Union
(APU), a accusé Tedros Adhanom Ghebreyesus d'avoir mené une véritable politique génocidaire
par vaccination forcée, stérilisation chimique et avortement, en tant que ministre éthiopien de
la Santé entre 2005 et 2012. La population de cette ethnie aurait chuté 2,5 millions de
personnes entre les recensements de 1997 et 2007. Alors que les autres grands groupes ethniques
érythréens auraient vu leur population croître annuellement de 2,6%
Le TPFL a été également accusé de piller l'Ethiopie et d'utiliser les 3,5 milliards de dollars d'aide
reçus par l'Ethiopie (soit 60% du budget national) pour la répression politique des opposants
(appartenant à deux ethnies majoritaires).
Ce directeur de l'OMS atypique, qui semble tout dévoué aux objectifs de Bill Gates et de ses
amis chinois, a été ministre de la Santé de l'Éthiopie de 2005 à 2012 tout en étant, de 2009 à
2011, directeur d’un programme de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, financé
par la Fondation Bill & Mélinda Gates. Voir le rôle du Docteur FAUCI.
89
Cette personnalité trouble est également membre du conseil d'administration de l'Alliance pour
la vaccination (GAVI), organisation qui oeuvre au profit de l’industrie pharmaceutique pour
imposer la multi-vaccination avec des puces RFID à la terre entière.
De quoi éprouver une certaine perplexité peut-être devant la surprenante position de l'OMS
quant à la préconisation de ne pas utiliser d'anti-inflammatoires contre le Covid-19 et devant
l'affirmation permanente de cet organisme mondial selon laquelle « il n'existe pas de traitement
à ce jour » mais qu'un vaccin est à l'étude.
Au vu de la personnalité de ses promoteurs, que Dieu nous en préserve !
Pire encore, il n'est pas possible de le passer sous silence, le Docteur Mickael Ryan, Directeur
exécutif de l'OMS a fait le 30 mars dernier une déclaration selon laquelle :
"A l'heure actuelle, dans la plupart des régions du monde, en raison du confinement, la plupart
des transmissions qui se produisent dans de nombreux pays se font dans les foyers, au niveau
familial. Dans un certain sens, la transmission a été retirée des rues et repoussée dans les unités
familiales. Maintenant, nous devons aller chercher dans les familles les personnes qui pourraient
être malades, et les retirer, pour les isoler de manière sûre et digne."
On peut tourner cette phrase dans tous les sens, elle est limpide : le Directeur exécutif du
programme des urgences sanitaires de l'Organisation Mondiale de la Santé envisage, pour lutter
contre le coronavirus, d'organiser des visites domiciliaires pour enlever des membres des
familles, qui pourraient être infectés.
Il ne dit pas comment on pourra savoir s'il y a des personnes infectées, vu que les tests ne sont
pas fiables, mais on sait qu'il faudra aller les chercher.
Cette déclaration surprenante a été suivie d'un discours émouvant et élogieux de la reine au
peuple britannique, qui a cependant eu pour effet de remémorer au public l'abominable histoire
des enfants enlevés pour leur bien puis disséminés dans l'Empire britannique, à la fin du 19ème
siècle et aussi durant la seconde guerre mondiale : nombre de parents n'ont pu récupérer leurs
enfants à l'issue et il aura fallu du temps pour apprendre tous les abus sexuels, coups, mauvais
traitement et esclavage dans les mines qui ont été commis à la faveur de ces belles intentions.
Manifestement, l'OMS envisage de renouveler cette opération charitable, sur fond de pandémie
de coronavirus.
Il est cependant peu probable que le Peuple français, qui comporte tout de même plusieurs
millions de tireurs sportifs, de chasseurs et de réservistes, accepte de laisser pénétrer dans ses
foyers au risque de contaminer les familles des individus parachutés par l'OMS, qui sur la base de
tests réputés à géométrie variable, annoncent venir enlever leurs enfants sans aucune garantie
[spécialement si l'on se réfère aux antécédents de ce type d'opération], enfants qu'au passage le
Code civil leur fait obligation de protéger.
Au vu de ce type d'intentions nauséabondes, exécutées toujours « pour notre bien et celui des
enfants », on comprend mieux pourquoi l'OMS oeuvre avec acharnement et avec constance pour
le désarmement des populations civiles...
Tout au cours de cette enquête dans les arcanes de l'OMS, les enquêteurs du Pôle santé de
l'AORA, au départ sans idée préconçue, ont retenu très clairement l'image d'une organisation
dont la passivité dans cette pandémie a surpris, coupable d'une désorganisation grave des
services médicaux par la diffusion de paradigmes qui se sont avérés faux, notoirement
corrompue et dont les intentions semblent relever bien davantage d'une idéologie totalitaire,
eugéniste et criminelle que de préoccupations liées au bien-être des populations.
90
On ne peut pas ne pas remarquer que Bill Gates, qui déclarait l'année précédente « qu'il y avait
trop de monde sur Terre » oeuvre activement pour fournir un vaccin très polémique à sept
milliards d'êtres humains... mais ne fait pas vacciner ses enfants.
Dans cette affaire très embrouillée, un peu de discernement semble notre meilleure « technique
de survie ».
UNE OPERATION D'ENFUMAGE ?
ARMES ELECTROMAGNETIQUES POUR UNE GUERRE SILENCIEUSE
De ce qui précède, on peut raisonnablement retenir une légitime impression de défiance en
certaines institutions, présidées par des personnalités que la corruption semble guider bien
davantage que des considérations de bien public.
Mais d'autres voix s'élèvent au surplus pour contester l'existence même du COVID-19, qui serait
« un assemblage de symptômes relevant de pathologies variées regroupées artificiellement sous
ce vocable (interview London Real).
Pour rappel, le test RT PCR (reverse transcription Polymerase Chain Reaction ) bien qu'utilisé à
cette fin, ne viserait pas à déceler la présence de génome viral de la maladie à COVID-19, mais
seulement du « matériel génétique » pouvant avoir des origines différentes.
Malgré cela, les personnes testées seraient diagnostiquées être infectées par le COVID-19 et leur
décès éventuel est alors attribué au COVID-19. En outre, le cycle d'amplification utilisé (la
sensibilité du test), dans différents pays, dicte le nombre de tests positifs obtenus.
Il devient ainsi très facile de manipuler les chiffres.
A l'origine, ce test (inventé en 1984 par un biochimiste US) a été développé pour diagnostiquer
plusieurs choses, par exemple pour tenter de diagnostiquer le cancer du poumon. Son inventeur
indique que « ce test ne devrait pas être utilisé pour diagnostiquer des maladies infectieuses ».
Le postulat de Koch, en vigueur depuis 1890, est un protocole permettant de prouver qu'un
agent infectieux est bien la cause de ce que l'on prétend avoir détecté. Il comporte quatre
volets.
En ce qui concerne le COVID-19, pas un seul des quatre postulats le composant, n'a été utilisé ni
respecté.
Nous avons vu plus haut que, quand une cellule est empoisonnée, elle secrète des exosomes (ce
qui fait partie du système immunitaire).
Elle peut-être empoisonnée par une maladie, une infection, des champs électromagnétiques, le
stress ou la peur.
Ces exosomes avertissent les autres cellules qu'il y a un problème.
Dès qu'une cellule est empoisonnée, des exosomes sont libérés.
Dans ce contexte, le Dr Andrew (Andy) Kaufmann a pris au microscope des photos d'exosomes, et
les a comparées avec des photos de ce que l'on prétend être le COVID-19.
Ces deux photos étaient exactement les mêmes.
Vous pouvez voir ici une interview du Dr Andy Kaufman, ancien du M.I.T (Massachussetts Institute
91
of Technology) qui contredit la thèse officielle :
https://youtu.be/_v2XWuPY09M
Il a ensuite examiné la composition génétique des exosomes, et celle revendiquée pour le
COVID-19 et il s'avèrerait que ces deux compositions sont exactement les mêmes en tous points.
Ils se fixent d'ailleurs l'un comme l'autre sur les mêmes récepteurs cellulaires.
Il s'agirait de la même chose.
Ainsi il s'agirait d'un mécanisme naturel de réponse du système immunitaire du corps humain
qu'on a rebaptisé « COVID-19 ». Or toute personne présentant un niveau quelconque de toxicité
cellulaire va produire ces exosomes et ainsi le potentiel de tests positifs au COVID-19 est infini.
« Des personnes tombent malades en Chine. L'OMS alerte alors sur une pandémie.
Compte-tenu des informations communiquées, toute personne présentant des symptômes
grippaux ou pulmonaires est présumée infectée au COVID-19. Mais ce n'est pas suffisamment
probant.
Alors, il est décidé que toute personne malade qui se rendra à l'hôpital (pour une grippe ou un
cancer) soit testée au COVID-19 et elle sera évidemment diagnostiquée positive puisqu'elle
présente des exosomes.
Si ces personnes décèdent, elles sont officiellement diagnostiquées comme étant morts du
COVID-19.
Ainsi, les chiffres montent. »
Le nombre total de décès dans le monde n'aurait pas changé, mais on est en train de les
reclasser comme « COVID-19 ».
Pourtant, ces gens ne meurent pas du COVID-19, mais après avoir été testés positifs au COVID-19
(par exemple pour un cancer en phase terminale), ce qui est différent.
Selon les chiffres officiels de l'institution médicale italienne, 99% des personnes dites décédées
du « COVID-19 » en Italie souffraient d'un ou plusieurs problèmes de santé pour lesquels ils
avaient été hospitalisés. Alors, il est très facile de mettre sur le compte du COVID-19 des
personnes qui meurent pour toute autre chose.
Ainsi on remarquera qu'à la même époque, le nombre total des décès n'a pas augmenté par
rapport à l'an dernier, mais ce chiffre total englobe les présumés morts par COVID-19 qui sont
majoritaires. Cela signifie qu'il n'y a pas plus de gens qui meurent, mais que leur décès est
attribué au COVID-19 alors qu'ils sont morts d'autre chose.
Observons ce qui se passe en Lombardie, centre de l'épidémie italienne, qui fait l'objet d'une
telle attention avec le reste de l'Europe, morte de peur : la Lombardie, où se trouve Milan, est
connue dans le monde entier pour son air pollué et toxique, tout comme Wu-Han en Chine.
La Lombardie enregistre un nombre de décès beaucoup plus élevé que dans le reste de l'Italie,
notamment en raison de problèmes pulmonaires. Habituellement, un peu moins de 100.000
personnes y meurent chaque année.
Latium, qui est une autre région italienne, arrive en seconde position avec presque moitié moins
de décès : 57.000.
Voici donc une région d'Italie où beaucoup de gens meurent, essentiellement de maladies
pulmonaires et vous avez donc un formidable potentiel pour effectuer un diagnostic consistant à
faire croire que les gens y meurent du COVID-19, alors qu'ils meurent d'autre chose.
Et ainsi, vous contrôlez les chiffres. En testant et en diagnostiquant d'une certaine manière, les
chiffres augmentent. Et puis en jouant sur la sensibilité du test, les chiffres diminuent et
peuvent s'effondrer de la même manière.
L'intention est d'attribuer le maximum de décès au COVID-19, parce que cela donne du crédit à
92
cette pandémie. C'est pour une raison très importante et très simple.
Et elle est liée à la raison pour laquelle il y a une règle de confinement.
Ce qui se passe également, c'est que les personnes âgées hospitalisées pour quelque raison que
ce soit, sont tout d'abord testées pour le COVID-19. Beaucoup d'entre elles, pour les raison
précitées, vont être testées positives. Il est question, selon les proches et les familles, ainsi que
selon les personnels soignants sur le terrain, de nouvelles directives gouvernementales
consistant à faire signer en Angleterre une décharge à ces personnes âgées – que le confinement
devait protéger.
En France il y a une directive gouvernementale qui va dans le même sens :
https://youtu.be/RjXi0f5sRxg
Article de Libération sur la consigne gouvernementale du 19 mars 2020 de ne plus
accepter de personnes de plus de 75 ans « fragile » dans les hôpitaux, qui condamne à
mort nos anciens dans les EHPAD, alors que dans le même temps ce même gouvernement
interdit d'appliquer le protocole du professeur Raoult dans les EHPAD et qu'il autorise par
un Décret l'administration d'un très fort médicament pour endormir les personnes âgées
(médicament justement contre-indiqué pour les affections pulmonaires). On interdit un
traitement mais on autorise celui qui va donner la mort.
Ce qui signifie qu'on les laissera mourir et qu'aucune réanimation ne sera tentée. Et quand ils
mourront, sans avoir été réanimés, ils feront partie des pertes dues au COVID-19. « Nous allons
sans doute devoir faire des choix, pour décider qui nous allons traiter en priorité, et en ce qui
concerne les personnes âgées, nous allons devoir faire des choix plus difficiles » - On va tuer ou
laisser mourir ces personnes âgées à qui on demande de signer des formulaires de nonréanimation,
ou qui sont visées par des directives gouvernementales de ne plus les accepter
dans les hôpitaux, de ne pas leur appliquer un traitement pouvant les guérir, mais pour
lesquelles on autorise une injection réputée létale.
Certains dirigeants semblent donc disposer et abuser de ces personnes âgées de la plus ignoble
des manières, ces personnes âgées à qui ils disent que le confinement est là pour les protéger.
Les chiffres sont faussés par la façon dont ils font les tests, par la façon dont ion fait les
diagnostics et par la façon dont sont comptabilisés les cas.
Nous pourrions voir les chiffres monter encore et encore, ce qui justifierait un confinement
supplémentaire.
Ce sera fini - temporairement – lorsque les personnes physiques et morales à l'origine de cette
manipulation penseront qu'ils ont atteint ce qu'ils voulaient obtenir, grâce à tout ça, c'est à dire
la destruction totale de l'économie mondiale, qu'un nombre considérable de personnes perde
leur gagne-pain et leurs revenus indépendants, et qu'ils soient donc devenus dépendants de
l'Etat pour leur subsistance.
Puis, ces groupes en arrière des gouvernements mettront un terme à tout ça et feront baisser les
chiffres « le pic est derrière nous », quand ils estimeront qu'ils sont allés assez loin et qu'ils en
ont tiré tout ce qu'ils souhaitaient.
La Chine a repris ses activités, l'industrie redémarre, les gens sont à nouveau dans la rue et le
transport aérien a repris.
Le but est que les autorités contrôlent les chiffres.
Ils n'ont pas obtenu un nombre suffisant de décès via ce virus, pour justifier le fait qu'il est
mortel.
La grande majorité des gens n'a aucun symptôme, ou des symptômes légers.
Ce test RT PCR ne peut pas et ne détecte pas la quantité de « virus » en présence.
Nous avons tous ce que les gens appellent des « virus », mais qui en fait font partie du système
immunitaire naturel, mais nous avons tous cela dans notre corps, à un niveau qui ne nous
93
dérangera jamais. C'est pourquoi vous pouvez être testé positif et ne pas avoir de symptômes.
Ce que ce test ne permet pas, c'est de vérifier la quantité présente en vous de ce « virus ».
Or, il faut en avoir une quantité énorme pour être malade. Ainsi, ils ne peuvent même pas vous
dire si votre maladie est due à tel virus ou à tel autre.
Le nombre de morts actuel n'est pas suffisant pour justifier que ce « virus » est mortel ; Mais ils
veulent un confinement pour des raisons bien plus importantes.
Donc, ils disent « attention à la prochaine vague, qui peut arriver à tout moment ». Selon la
façon dont ils comptent, ils peuvent très bien créer une nouvelle vague, ou l'illusion d'une
nouvelle vague.
Ils ont prévu, si nous les laissons faire, de pousser cela à l'extrême.
Et nous voilà confinés, et en quelques semaines nous sommes passés de ce que les gens
percevaient comme un monde libre, à une tyrannie mondiale dans laquelle un tout petit nombre
de personnes possède des milliards, tandis que la moitié de la population mondiale est assignée
à résidence.
Et tout cela a été fait grâce à l'escroquerie COVID-19.
Il y a un cloisonnement féroce, pour qu'une poignée d'hommes puissent contrôler le monde. Si
vous êtes au sommet de la pyramide, vous connaissez les objectifs, mais si vous êtes médecin,
on vous dit « Voici les symptômes et si vous voyez ces symptômes, vous devez diagnostiquer le
COVID-19. Si quelqu'un rentre à l'hôpital, vous devez faire un test pour le COVID-19. Si les gens
meurent, peu importe de quoi, vous devrez inscrire sur le certificat de décès : COVID-19 ».
Quelle est la ligne directrice que l'on retrouve, dans et après chaque tyrannie ? - « Je ne faisais
que suivre les ordres ! ». C'est comme ça que ça marche.
Mais certaines infirmières et certains professionnels de la santé disent que c'est de la foutaise !
Certains d'entre eux rompent les rangs.
Le directeur de l'OMS qui a été ministre de la santé a été pris en flagrant délit de couvrir trois
épidémies de choléra, fera ce qu'on lui dit de faire. C'est le moteur de cette politique. L'OMS a
d'ailleurs été créée par les Rockefeller. L'OMS indique la marche à suivre et vous la suivez.
Vous suivez le protocole.
Donc, parce que la Chine a imposé ce confinement draconien et que les chiffres ont commencé à
baisser, cela a créé un précédent pour suivre la voie.
Comme la Chine, on va créer un confinement et maintenir les gens à l'écart les uns des autres.
Voilà comment fonctionne cette dynamique. Il y a des psychopathes en arrière-plan qui
orchestrent tout ça, et puis il y a les ignorants [« Qui suis-je ? Où suis-je ? Que se passe-t-il ? » :
les politiciens « Tout le monde va mourir, nous ferions mieux d'imposer un confinement ».] qui
n'ont aucune idée de ce qu'il se passe réellement.
Et avec une « modélisation » bidon et un virus qui n'existe pas, on aura créé cet Armageddon
économique. »
« Ce qui nous amène à la 5G.
La 5G est une puissance d'énergie électromagnétique beaucoup plus importante que ce que nous
avons vu auparavant.
Ce n'est pas seulement une amélioration de la 4G, qui est déjà assez nuisible, la 3G également,
c'est une toute nouvelle partie du spectre électromagnétique, les ondes millimétriques, plus
puissantes que tout ce que nous avons vu auparavant.
Le corps humain est un champ électromagnétique.
Le cerveau communique avec le reste du corps et les cellules traitent les pensées, les
informations, électriquement. Lorsque ce champ électromagnétique est en équilibre, nous
94
sommes en bonne santé. Lorsqu'il est en déséquilibre ou en dysharmonie, nous ressentons un
mal-être, nous souffrons de maladies, qui se manifestent sous la forme de ce que nous appelons
des maladies physiques ou des maladies psychologiques.
Nous sommes maintenant bombardés 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 par des champs
électromagnétiques générés par la technologie et la Wi-Fi. Et dans cette période d'aliénation à
ce « virus », on voit dans de plus en plus d'endroits l'installation de la 5G.
Chaque élévation de ce niveau de radiation se traduit par une épidémie.
Les docteurs et les scientifiques de 41 pays ont signé une pétition pour demander l'interdiction
de la 5G. L'impact de la 5G sur la santé n'a fait l'objet d'aucune étude, sinon elle n'aurait pas pu
voir le jour. Les satellites avec la 5G rayonnent sur chaque centimètre carré de la Terre.
Des gens veulent que cela arrive parce qu'ils souhaitent manipuler l'humanité. La 5G empoisonne
les cellules, elles sont empoisonnées par le champ électromagnétique. Les cellules libèrent les
exosomes, et ils vous testeront positif au COVID-19.
Quelle est la première ville chinoise à avoir installé la 5G, juste avant l'apparition de ce
« virus » ? Wu-Han. La ville qui avait le plus d'Antennes-relais de 5G au monde est celle dans
laquelle on a observé une hécatombe de COVID-19.
« Durant ce confinement, des antennes 5G sont en train d'être déployées à une vitesse
fulgurante. Partout sur la planète, des antennes 5G sont en train d'être installées en grand
nombre.
Et tandis que sont installées toutes ces antennes, bien sûr les gens ne peuvent pas manifester,
puisqu'ils sont assignés à résidence.
Semaine après semaine, Elon Musk (c'est un très grand malade, il est parfaitement au courant de
la raison pour laquelle la 5G est mise en place) envoit de plus en plus de satellites à basse
altitude, qui vont rayonner de la 5G dans la Terre. Cet objectif est de 42.000. Les astronomes ne
peuvent plus observer le ciel. Il a reçu l'autorisation d'installer un million et demi d'antennes
terrestres en Amérique, qui grâce au champ électromagnétique se connecteront aux satellites.
Il crée ainsi une réalité augmentée, grâce à la technologie 5G, ce qu'il appelle le réseau
intelligent.
Ces gens créent un cordon ombilical grâce auquel l'esprit humain sera connecté via l'intelligence
artificielle. Et on vous donne même l'année à laquelle deviendra sérieux : en 2030. »
Le Docteur Kyle-Sidell, urgentiste à New York, indique avait préparés les urgentistes new-yorkais
à traiter un problème pulmonaire, infectieux. Et ce n'est pas du tout ce qu'il voit. Il dit qu'il n'a
jamais rien vu de tel. Il n'a jamais vu de poumons dans un tel état.
Les promoteurs de ces technologies veulent monter la 5G à une fréquence de 60 GHz.
Si quelqu'un est touché par une fréquence de 60 GHz, son corps ne pourra plus absorber
d'oxygène, il s'effondrera tout simplement dans la rue et ses poumons ressembleront à ce
que décrit le Docteur Kyle-Sidell.
En fait, il y a une forte présomption qu'existe une corrélation très nette entre les flots de
personnes admises dans les services de réanimation avec des poumons dans un état « jamais vu »
et des tests de mise en service de la 5G poussée à forte puissance, à New-York, Wu-Han et en
Lombardie, première région italienne à être équipée de la 5G.
L'écran de fumée du « virus » (en fait de simples exosomes) ne servirait qu'à « couvrir » ces
essais d'armes électromagnétiques, que certains annoncent destinées à terme à réduire
drastiquement la population mondiale, en attribuant à la « pandémie » la destruction
programmée d'une partie de l'humanité – dont d'ailleurs des personnalités et des éminences
connues ne se cachent pas, même en France.
On se souviendra en effet que nous avons évoqué lesdits exosomes un peu plus-haut, dans le
95
module consacré aux rayonnement de 5G :
« Le rayonnement électromagnétique 5G endommage l'ADN cellulaire humain.
Les cellules exposées (de toutes sortes ciblées dans l'organisme humain) réagissent en
produisant une cascade de substances immunologiques protectrices.
Ces substances sont conditionnées dans une structure intracellulaire appelée endosome.
L'endosome est expulsé de la cellule, devenant ainsi un exosome (Prix Nobel de médecine
2013).
L'exosome circule et se lie aux récepteurs ACE2 du poumon, de l'intestin et du coeur. »
https://www.nobelprize.org/uploads/2018/06/med_image_press_eng-4.pdf
https://www.pourlascience.fr/sd/biologie-cellulaire/le-prix-nobel-2013-de-medecine-11757.php
https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/medecine-prix-nobel-medecine-2013-transportsvesiculaires-
honneur-49452/
https://www.vidal.fr/actualites/13383/le_prix_nobel_de_medecine_2013_recompense_la_resolution _du_
mystere_de_l_organisation_des_transports_intracellulaires/
Et si les exosomes (alias « COVID-19 ») n'étaient pas la cause, mais bien la conséquence de
l'utilisation d'une arme électromagnétique ?
96
12. VACCIN ET PUCE ELECTRONIQUE
L'épidémie, l'absence de tests sauf pour les VIP, le confinement de la population saine dans son
ensemble, la pénurie organisée de masques et de tests, l'interdiction par le gouvernement du
traitement à la chloroquine (en vente libre depuis 70 ans sans que personne ne se préoccupe du
« principe de précaution » objecté pour confisquer ce traitement) sauf pour les « formes graves
(traduire : à l'approche de la mort et quand les dégâts pulmonaires sont irréversibles), tout cela
ajouté à la pression médiatique – décompte des morts à l'appui - a contribué à créer une peur
panique au sein de la population.
A un tel degré de désorganisation, il sera difficile d'évoquer une « incompétence » tant tout
semble avoir été fait délibérément et au plus haut niveau pour répandre un faux paradigme
médical, déstabiliser les secours, exposer les forces de l'ordre, favoriser la propagation de
l'épidémie (et jusqu'à rouvrir les écoles élémentaires alors qu'un danger persiste puisque les
établissements recevant du public restent fermés dans le même temps) et entraver par tous
moyens la diminution de la charge virale des personnes infectées.
Autant dire que la sagesse populaire, au moment où on va nous proposer et probablement nous
imposer un vaccin pour que les pompiers-pyromanes puissent apporter « la solution recherchée
au problème qu'ils ont eux-mêmes créé », se souviendra que la confiance c'est comme les
allumettes : ça ne sert qu'une fois.
Il y a fort à parier qu'il faudra au gouvernement déployer beaucoup de moyens pour faire croire
au peuple français que ce vaccin apparu dans un tel contexte d'incurie organisée comporte quoi
que ce soit de bon pour les personnes.
Les réservistes ont la mémoire longue. Déjà, lors de la seconde guerre mondiale, la « cinquième
colonne » avait oeuvré pour que la trahison prenne la forme de la désorganisation (des armées).
Les troupes armées de MAS 36 recevaient des cartouches de Lebel-Berthier, celles équipées de
Lebel-Berthier (8mm) percevaient des munitions de MAS 36 (7,5mm). Ne restait plus aux
conscrits que la possibilité d'affronter les chars allemands à la baïonnette.
A l'identique, on peut se demander s'il y a un motif sous-jacent à contraindre le médecin
généraliste français à « charger à la baïonnette sous le feu des mitrailleuses, avec en plus des
types qui lui tirent dans le dos », comme nous l'avons entendu, et quel est donc l'objectif
poursuivi.
Le « vaccin » salvateur voué à nous libérer de ce chaos et dont on nous rabat les oreilles vient
évidemment à l'esprit.
Salvateur ?
Certains, pourtant, - et jusqu'à une publication de l'UNESCO de 256 pages disponible librement
sur UNESDOC - dont nous conseillons vivement la lecture - évoquent la particularité troublante
de certains vaccins, contenant des nano puces et des cristaux liquides pouvant influer sur le
comportement humain, sans souci d'éthique politique :
https://unesdoc.unesco.org/ark:/48223/pf0000178797
Si l'on s'en réfère aux déclarations même des « décideurs » et de leurs « conseillers », l'objectif
de l'opération en cours pourrait bien être effectivement d'inoculer aux populations un vaccin
très spécial.
Ainsi, la peur créée par la « pandémie » aurait pour objectif de « rabattre » les populations vers
un « vaccin » contre lequel l'UNESCO met en garde et dont on sait qu'il comportera en réalité des
nano-puces, vecteurs d'identification biométriques, et des cristaux liquides.
Lorsque l'information a filtré en 1996, certains journalistes ayant eu à ces égard un accident de
santé malencontreux, l'information selon laquelle « l'élite » s'apprêtait à « pucer » les
97
populations paraissant invraisemblable.
Aujourd'hui, les chevaux, les chiens, les chats et jusqu'à des millions d'humain dans le monde et
même en Europe sont « pucés » et ces technologies invasives font partie de notre paysage.
La vaccination massive fait partie d'un premier pas vers cet agenda, qui a été acté et qui porte
le nom de ID2020.
Bill Gates lors de la conférence ID2020 – Sommet 2019 – assurant la promotion du vaccin
contenant le « marqueur » à nano-puce électronique destiné à « marquer » et contrôler 7 milliards d'humains
(mais il ne fait pas vacciner ses enfants). Il s'agit du même Bill Gates qui espère réduire la population mondiale
« avec de bons résultats sur les nouveaux vaccins » (conférence TED 2010) voir sources.
Application d'un tatouage à points quantiques sur la peau grâce à la vaccination
Science Translational Medecine – Décembre 2019
(nano-cristaux à base de cuivre)
98
Un carnet de vaccination sous la peau :
les figures géométriques apparaissent fluorescentes lorsqu'elles sont lues avec un smartphone spécial
K.J. MCHUGH ET AL., SCIENCE TRANSLATIONAL MEDICINE (2019)/AFP - K.J. MCHUGH
Selon certaines sources, la Fondation Bill & Melinda Gates aurait pris le contrôle de l'OMS
Anthony FAUCI décide de se passer de l'expérimentation animale pour les vaccins (en raison de résultats
catastrophiques et de passer directement à l'injection sur des humains, cependant que Bill Gates demande l'immunité
absolue sur le plan juridique en cas d'effets secondaires des vaccins.
(références vidéo en fin de document)
Cette alliance ID2020 s'est formalisée en mai 2016, au siège des Nations Unies à New York,
ID2020, et rassemble pour l'agenda ID2020 un collectif privé et public de gouvernements,
d’organismes sans but lucratif, d’universités, et de plus de 150 entreprises du secteur privé et 11
agences des Nations Unies, qui ont collaboré afin de développer et de fournir une identité
numérique unique à tous les humains, d'ici 2030, avec une « unité politique », une «
connectivité globale », une « technologie émergente » et un « nouveau modèle d'identité »
imbriquant étroitement cette identité numérique avec l'accès au commerce et aux accès
sécurisés.
Traduction : ceux qui refuseront d'être implantés ne pourront plus rien vendre ni acheter et
seront complètement marginalisés.
Ainsi, ce « marquage » biométrique sera de nature à mettre en place un contrôle total des
populations, objectif avoué du « nouvel ordre mondial » vanté ces dernières années par nombre
de personnalités politiques (voir sources).
Il s'agit clairement d'une mise en servage électronique de l'humanité.
Il est limpide que la « pandémie » sera utilisée dans un premier temps pour implanter des « tests
au coronavirus afin d'autoriser le travail » ou pour « garantir la vaccination avec des puces
implantées lors de la vaccination ».
Bill Gates communique clairement dans ce sens (voir sources).
Mais outre l'ID2020, il y a aussi le GAVI :
Le « GAVI (Alliance mondiale pour les vaccins et Vaccinations) est financé en partie par le
gouvernement britannique et compte de nombreux représentants de l’industrie pharmaceutique
au sein de son conseil d’administration. Ce groupe fixe le prix des vaccins et stimule la
demande. L’AMC est un mécanisme de financement spécial mis en place en 2007 par Gavi et six
donateurs (Italie, Royaume-Uni, Canada, Fédération de Russie, Norvège et Fondation Bill &
Melinda Gates) pour stimuler le développement de vaccins. Il est clair que les fabricants de
vaccins, les agences gouvernementales et les institutions financières sont intégrés dans la porte
tournante d’une vaste industrie qui pousse constamment le bouton «pandémie» dans l’espoir
d’un programme mondial de vaccination. La corruption de cette agence est bien documentée
(voir sources).
99
Ces vaccins que « l'élite mondialiste » souhaite généraliser comprennent notoirement adjuvants
toxiques (aluminium), nano puces RFID et cristaux liquides, ainsi qu'en alerte l'UNESCO, visent à
transformer l'homme en marchandise connectée.
Le second pas de l'imposture, après s'être assuré de « l'identification biométrique » de la
population mondiale, sera constitué par l'implantation obligatoire d'une puce électronique
sous-cutanée, qui sera imposée « pour notre bien, pour notre sécurité » et qui, monnaie
dématérialisée à l'appui, marginalisera tous les récalcitrants, qui ne pourront plus rien vendre ni
acheter à la surface du globe. Tel est l'objectif.
Pour obtenir donc une monnaie uniquement virtuelle, nécessaire à contraindre à l'implantation
de la puce électronique, l'argent physique sera rendu responsable de la contamination au
Coronavirus (voir sources).
Un « revenu universel » peut même servir d'appât, pour conduire les populations à accepter le
puçage électronique.
100
Puce implantée aux employés de l'entreprise américaine Three Square Market
Cette puce électronique sous-cutanée « bio-chip » sera présentée comme étant très pratique,
pour régler ses achats et autoriser des accès. Mais, outre que cette technologie a des failles et
que les données personnelles enregistrées sur la puce peuvent être piratées (usurpation
d'identité à la clef), la communication des médias portera moins sur des propriétés plus
inquiétantes :
 pouvoir influer sur le comportement du porteur (manipuler et contrôler les foules)
 permettre d'éliminer des catégories de personnes (réduire la population mondiale)
 pouvoir localiser le porteur en permanence (exit les libertés publiques).
Ces technologies existent et ont été brevetées.
101
Ces implants, qui sont avant tout des balises de localisation comme toutes les technologies RFID (radio-frequencies
identification devices) ont la possibilité de libérer du cyanure ou des charges virales (voir sources), et peuvent influer
sur le comportement du porteur [impact des micro-ondes sur les neurotransmetteurs (composés chimiques libérés
par les neurones) et sur la production ou l'inhibition des hormones (molécule messagère produite par le système
endocrinien) – comme par exemple l'adrénaline qui commande l'agressivité et le rythme cardiaque].
Une fois la puce en place, le porteur ne s'appartient plus.
Ceci étant, la vaccination est un acte médical.
En France, « aucun acte médical ni aucun traitement ne peut être pratiqué sans le
consentement libre et éclairé de la personne et ce consentement peut être retiré à tout
moment. » (article L1111-4 du Code de la santé publique Modifié par la LOI n°2016-87 du 2
février 2016 - art. 5 )
Quand bien même un Décret viendrait à imposer une vaccination obligatoire, de par le principe
de la hiérarchie des normes, ce Décret serait réputé non écrit pour absence de base légale.
En effet, la déclaration de l’état d’urgence sanitaire donne pouvoir au premier ministre de
prendre par décret pris sur le rapport du ministre chargé de la santé, les mesures générales
(...) afin de lutter contre la catastrophe sanitaire mentionnée à l’article 4. » (Projet de loi
d'urgence pour faire face à l'épidémie de Covid-19)
102
UNE ETHIQUE DEFAILLANTE :
Au compte des mesures qui n'ont pas renforcé la confiance envers l'exécutif, figure le décret
n°2020-360 28 mars 2020 complétant le décret no 2020-293 du 23 mars 2020 prescrivant les
mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état
d’urgence sanitaire (NOR : SSAZ2008744D, paru au JORF n°0077 le 29 mars 2020 texte n°11), qui
a été pris le 28 mars 2020 pour permettre à tout médecin d'effectuer une injection de Rivotril
aux personnes âgées, « susceptibles d'être atteints » par le virus SARS-COV- 2, cela sans l'avis
d'un autre médecin, sans l'accord du patient ou de la famille, sans le contrôle d'un juge
d'instruction – cela sous le prétexte d'une situation d'urgence.
Le Rivotril en boite de 6 ampoules injectables revient à 3,64 euros TTC.
Bien que certains « scientifiques » contestent que l'usage de ce produit dans un contexte «
palliatif » vise une quelconque intention létale, le Clonazépam et le Rivotril sont notoirement
contre-indiqués pour les insuffisances respiratoires sévères.
On va donc donner à des personnes en détresse respiratoire des injections d'un produit
potentiellement létal et dont l'usage dans ce contexte médical est à éviter impérativement.
« C'est au mieux dangereux, et alors constitutif du délit de mise en danger de la vie d'autrui ou
d'homicide involontaire (avec la circonstance aggravante de préméditation), au pire criminel -
ce qui évidemment le cas dans un tel contexte » (Dr Nicole Delépine, Dr Joseph Hardy).
Il en résulte que pour adoucir les souffrances des personnes vulnérables « susceptibles d'être
atteintes » par le Covid-19 (donc en détresse respiratoire, SRAS oblige), on va leur injecter sur
instructions de l'exécutif, des produits ayant pour effet une mort par étouffement.
Nous rappellerons que l'euthanasie n'est pas autorisée en France, mais que l'assassinat (homicide
volontaire avec préméditation) est passible de la réclusion criminelle à perpétuité, et que le
complice est passible des mêmes peines que l'auteur principal.
La complicité est constituée par des faits de provocation, instructions données, fourniture de
moyens, aide et assistance.
La référence à un Décret ne protègera pas les auteurs et complices de poursuites pénales.
Pénalement comme moralement, il s'agit bien d'assassinats.
103
Nombre de soignant se sont d'ailleurs élevés contre des directives.
Ce décret destiné à autoriser des injections de Rivotril est signé par le premier ministre Edouard
Philippe et par son ministre de la santé Olivier Véran.
Dans le même ordre d'idées, un « tri sélectif » a manifestement été opéré, aucun patient de plus
de 70 ans n'ayant été admis en réanimation dans les hôpitaux en Ile-de-France (voir sources). Le
document incriminé circulaire ARS Ile-de-France évoque des « choix difficiles et des priorisations
dans l'urgence » en soulignant le principe d'une décision d'admission axée sur « l'âge (à prendre
particulièrement en compte pour les patients COVID) ». Pour ce qui concerne les USLD et les
EHPAD, le document évoque une « décision collégiale de non-admission en réanimation ».
104
Evidemment, « dans un contexte d'interdiction de visites » le patient âgé hospitalisé ne
bénéficie plus de la protection de sa famille, et la décision de vivre ou de mourir est soumise à
« une décision collégiale » avec « un soutien conceptuel » de l'ARS Ile-de-France.
On a beau percevoir « la langue de bois » sous ces effets oratoires, on en comprend quand même
le sens.
Et l'effet.
Autant de dispositions qui vont dans le même sens que le Décret préconisant des injections de
RIVOTRIL à des patients « susceptibles d'être atteints par le virus Sars-CoV-2 » dont l'état
clinique le justifie, donc à priori en état de détresse respiratoire et alors même que le RIVOTRIL
« ne doit pas être utilisé en cas d'insuffisance respiratoire grave » (contre-indications cf. Vidal).
Décret n° 2020-293 du 23 mars 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à
l'épidémie de covid-19 dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire
 Chapitre 7 : Dispositions relatives à la mise à disposition de médicaments
Article 12-3
Créé par Décret n°2020-360 du 28 mars 2020 - art. 1
« II.-Par dérogation à l'article L. 5121-12-1 du code de la santé publique, la spécialité
pharmaceutique Rivotril ® sous forme injectable peut faire l'objet d'une dispensation,
jusqu'au 15 avril 2020, par les pharmacies d'officine en vue de la prise en charge des patients
atteints ou susceptibles d'être atteints par le virus SARS-CoV-2 dont l'état clinique le justifie
sur présentation d'une ordonnance médicale portant la mention “ Prescription Hors AMM dans le
105
cadre du covid-19 ”.
« Lorsqu'il prescrit la spécialité pharmaceutique mentionnée au premier alinéa en dehors du
cadre de leur autorisation de mise sur le marché, le médecin se conforme aux protocoles
exceptionnels et transitoires relatifs, d'une part, à la prise en charge de la dyspnée et, d'autre
part, à la prise en charge palliative de la détresse respiratoire, établis par la société
française d'accompagnement et de soins palliatifs et mis en ligne sur son site. »
Pour info, le site de la SFAP :
http://www.sfap.org/system/files/propositions_therapeutiques_dyspnee_asphyxie_covid.pdf
Ce protocole prévoit bien une injection de benzodiazépines : pour sédater (endormir) le patient,
« injecter le protocole de sédation prévu » et « après l'épisode, prendre un temps avec la
famille et les soignants ».
Qu'en termes élégants ces choses-là sont dites.
Certains pratiquent véritablement l'art de l'euphémisme.
La fiche du RIVOTRIL publiée par le VIDAL se passe de commentaire :
Contre-indications du médicament RIVOTRIL
Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
 insuffisance respiratoire grave,
https://eurekasante.vidal.fr/medicaments/vidal-famille/medicament-mrivot01-RIVOTRIL.html
DES MESURES MANIFESTEMENT INCOHERENTES QUI LAISSENT SONGEUR :
A ce stade de notre enquête, nous ne pouvons écarter ni passer sous silence que ce virus et le
vaccin qui l'accompagne ont été créés à des fins de réduction de la population, et aux fins
d'engager les peuples dans un programme de mise en servage électronique.
Au moment du « déconfinement », il est maintenant question de renvoyer les enfants dans les
maternelles et dans les écoles, alors même que le risque est suffisant pour maintenir la
fermeture des établissements recevant du public (cinémas, restaurant), ce qui est incohérent.
Car si le retour en classe est désormais présenté comme « volontaire » (après une levée de
boucliers des parents d'élèves), les pressions financières sont lourdes car le Ministère du Travail a
communiqué que pour continuer à bénéficier du chômage partiel, les parents devront
fournir «une attestation démontrant que l'école est fermée ou ne peut pas accueillir un enfant».
Reprise des cours, donc, pas obligatoire mais obligée.
Pour mieux diffuser le virus dans les familles ?
Pour nous frapper au coeur ?
Dans un tel contexte, si les lois étaient jusqu'à présent garantes d'une certaine « paix sociale »,
la désobéissance civique pourrait bien être désormais la seule porte de salut.
13. ANALYSE :
Au terme des recherches effectuées, le Groupe d'Enquête qui a diligenté cette étude, tient à
affirmer avec force que ce virus ne lui apparaît pas d'origine naturelle et qu'il est peu
vraisemblable que sa propagation soit accidentelle, compte-tenu des protocoles de sécurité
qui entourent les laboratoires de niveau P4.
Ces éléments doivent être signalés car ils sont lourd de conséquences quant à la réponse qu'ils
impliquent, tant au niveau de la prévention que des pistes de traitements que nous avons pu
106
relever.
Même la gestion de la crise par l'OMS laisse pantois.
Ceci étant posé, la virulence des cas graves de Covid-19 semble être liée à un choc
cytokinique (ou orage cytokinique ou syndrome de libération des cytokines) qui est une
production excessive de cytokines déclenchée par un agent pathogène et qui se manifeste
par une violente réponse inflammatoire du système immunitaire. C'est une réponse inadaptée,
nocive et généralement mortelle sans traitement approprié.
Selon les observations, cette inflammation explosive se traduit par une thrombo-embolie
veineuse généralisée, principalement pulmonaire.
Il est donc d'une impérieuse nécessité tout d'abord de prévenir la contagion par des gestes
barrières, puis – en l'absence de tout traitement officiel à ce jour – par l'usage préventif de
compléments alimentaires naturels connus pour leur activité antivirale (réduction de la charge
virale), antibactérienne (risques de co-infection, rôle de la Prevotella suspecté), fluidifiante
sanguine (thrombose), et surtout anti-inflammatoire et régulatrice du système immunitaire
(choc cytokinique).
Au niveau médical, il est constant que les traitements antiviraux et antibiotiques efficaces
devraient être apportés bien avant une gravité de la pathologie conduisant le patient en
réanimation et rendant irréversibles les dommages corporels, cela afin de diminuer précocement
la charge virale et de maîtriser la co-infection bactérienne éventuelle (avec effet de prétendre
que les traitements prodigués tardivement sont inefficaces, ce qui est intellectuellement
malhonnête).
La préconisation officielle de l'OMS notamment, de ne pas utiliser d'anti-inflammatoires dans
le cas d'une atteinte au Covid-19 est largement sujette à caution, pour ne pas dire criminelle,
compte-tenu de l'existence avérée d'un choc cytokinique.
Le gouvernement malgache utilise actuellement, contre l'avis de l'OMS mais avec succès, un
médicament « miracle », le « Covid-organics » élaboré par l'Institut Malgache des recherches
Appliquées (IMRA). Ce médicament, basé sur des plantes médicinales locales connues (comme
l'Artemisia), a permis de mettre fin au confinement à Madagascar. Toutefois, il ne sera pas
disponible en France pour mettre fin à la crise sanitaire, la directrice de l'ARS de la Réunion
(située à 800 km de Madagascar) ayant indiqué que « c’est « une décision stratégique » et que
cette décision est prise par le ministère français de la Santé, après plusieurs mois de tests »,
l'académie nationale de médecine confirmant cette position en « mettant en garde ».
Les HECT d'armoise (artemisia vulgaris, artemisia arborescens) n'est d'ailleurs pas en vente libre
en France et sa vente est réglementée.
Toutefois, il est de notoriété publique que la nature ignore les barrières financière et
administratives abstraites et l’armoise commune (Artemisia vulgaris) est une plante vivace qui se
rencontre dans à peu près toutes les régions de France.
Ainsi, dans un temps où le « principe de précaution » peut paraître à certains dilatoire et
dans des circonstances où les traitements naturels trouvent de ce fait une nouvelle
légitimité, restent en vente libre certains compléments alimentaires : comme les HECT de
Ravintsara ou de Saro, également originaires de Madagascar et dont les propriétés antivirales
sont connues.
A ce stade, nous relevons que des traitements naturels efficaces et en
107
vente libre existent bien contre le COVID-19, et particulièrement :
 les huiles essentielles (aromathérapie)
 l'argile verte (& le chlorure de magnésium)
 la quercétine.
La question qui se pose actuellement entre les scientifiques est de savoir si, une fois les patients
« guéris » et les symptômes disparus, le virus disparaît de l'organisme ou s'il reste tapi pour
cohabiter pacifiquement avec le corps humain, comme le font d'autres virus.
Avec le risque, comme nous en alerte clairement le professeur Montagnier, que ce virus très
élaboré et qui semble avoir bénéficié des avancées de la biologie moléculaire, ne voit son
pouvoir pathogène réveillé par la généralisation des antennes relais 5G sur le territoire national.
S'ajoute à cela la constatation que des bactéries du genre Prevotella (présentes dans les
intestins) semblaient renfermer des séquences du virus SARS-COV-2, comme si le virus avait
infecté les bactéries, ce qui pourrait expliquer les variations importantes de la charge virale
d’un test à l’autre chez une même personne, comme si le virus se cachait quelque part.
L’hypothèse qui se dessine est que le virus infecte les bactéries, qui deviennent alors virulentes,
provoquant notamment l’inflammation parfois fatale. L'étau se resserre lorsqu’on apprend que
les infections impliquant Prevotella sont déjà connues pour provoquer des symptômes
respiratoires, y compris aigus.
Est-ce à ce motif que les traitements antibiotiques (Macrolides + C3G, ou azithromycine
conjugué à l'hydroxychoroquine) s'avèrent efficaces contre l'infection ?
A moins, bien sûr, comme le soutient le Docteur Christian Tall Schaller (à l'encontre du dogme de
Pasteur sur lequel est fondé la conception moderne de la médecine), que la théorie sur les virus
soit complètement erronée ? Que ceux-ci ne soient qu'une unité d'information, le messager et
non la cause, un simple message d'alerte passant de cellule en cellule pour prévenir d'un danger
imminent (ce qui expliquerait que la proximité d'une antenne de 5G éminemment toxique fasse
« flamber » le nombre de messagers et déclenche une réponse immunitaire foudroyante) ?
Et qu'il ne suffise de jeûner pour se détoxiquer, et vivre en bonne santé dans un monde où la
vie n'est pas notre ennemie...
Si le jeune est une arme essentielle de notre immunité, ce virus semble bien exister réellement
et être de fabrication artificielle.
Quoi qu'il en soit, si effectivement ce virus a été fabriqué en laboratoire, dans une intention de
réduction drastique de la population mondiale – comme nous le pensons au terme de notre
enquête – laquelle sera très vraisemblablement aggravée et par l'usage d'un « vaccin »
activement promu par Bill Gates d'une part et d'autre part par l'exposition aux rayonnement de
5G (dont il va falloir se protéger), voire par des épandages aériens (chemtrails), il n'est pas
déraisonnable de penser que le message qu'il transmet aux cellules et aux bactéries n'a rien de
naturel mais a été justement conçu en laboratoire pour désorganiser gravement le système
immunitaire et le pousser à attaquer l'organisme avec virulence.
108
LES DIFFERENCES ENTRE CONTRAIL ET CHEMTRAIL
Un contrail est une trainée de condensation, courte et qui se résorbe rapidement après le passage de
l'avion.
Un chemtrail est un épandage chimique ou de nanoparticules de métaux lourds (baryum, aluminium)
ou de virus, qui reste en place après le passage de l'avion. Les chemtrails forment généralement des
quadrillages, puis les trainées s'étendent jusqu'à former un voile sale.
Selon le Docteur Andy KAUFMAN, un ancien du M.I.T., toute cette affaire ne serait qu'une vaste
opération d'enfumage.
Il a comparé des photographies d'exosomes et de ce qui est présenté comme une photographie
du COVID-19 et indique que les deux photos sont identiques en tous points.
De même en ce qui concerne le génome qui est scrupuleusement le même.
Il conclut que des organismes officiels (à commencer par l'OMS) ont sciemment désinformé les
autorités médicales et les chercheurs, pour faire passer pour un nouveau virus un exosome, qui
est un mécanisme naturel de l'organisme.
Dès lors qu'une cellule du corps humain subit un stress ou une situation toxique, des exosomes se
détachent pour aller se fixer sur les récepteurs d'autres cellules : il s'agit d'un message d'alerte.
Toutefois, l'appartenance du Docteur KAUFMANN au M.I.T., très lié aux intentions eugéniques à
l'oeuvre actuellement, pousse à être très réservé quant à son hypothèse.
Selon nous, le virus existe réellement, il est de fabrication artificielle (même si une
mystification ne peut être écartée comme l'indiquent les partisans de la thèse des exosomes).
Mais ce qui est autour du virus est plus dangereux que le virus lui-même : la peur, qui permet de
mettre en place des structures totalitaires qui vont perdurer, drones à l'appui, le vaccin
« obligatoire » et comportant une puce, qui sera imposé sous-couvert d'une urgence sanitaire et
qui sera maintes fois plus dangereux que le virus lui-même.
L'intention de réduction de la population mondiale serait réelle.
Mais selon nos sources, le Covid-19 ne serait que la première salve : les moyens qui vont être
employés seront la vaccination massive d'une part, le « puçage » de l'humanité (qui a commencé
et sur lequel les « élites » communiquent désormais sans se cacher), l'implantation d'antennes de
5G d'autre part, puis à l'issue l'épandage aérien de nouveaux virus (et il ne faudra pas sortir de
chez soi !).
Effectivement, durant le confinement, les opérateurs ont reçu l'autorisation d'implanter leurs
pylônes à volonté, en s'affranchissant de toute règle.
Le « virus » ne serait là que pour tester nos réactions, débuter une réduction de la population en
commençant par les populations les plus fragiles – cf. l'hécatombe dans les EHPAD - détourner
l'attention et empêcher que des soupçons de morbidité ne se portent sur la technologie 5G,
cela en faisant diversion sur une pandémie.
Le « virus » ne servirait surtout en fait qu'à mettre en place des lois liberticides et à détourner
l'attention d'essais d'armes électromagnétiques sur les populations, par exemple en Lombardie, à
New-York, à Wu-Han à Paris et dans le Grand-Est. Et les dégâts pulmonaires effroyables causés
par ces antennes 5G poussées temporairement à pleine puissance, seraient ainsi attribués au
« COVID-19 ».
Outre les victimes directes de ces expositions à des OEM, on a complètement faussé les
statistiques de la « pandémie », provoqué à des mesures de confiscation des libertés publiques
dans le cadre de « lois d'urgence sanitaire » et, bien pire, justifié des décisions
gouvernementales d'abréger par des injections de substances notoirement létales (même si ça
n'est pas dit ouvertement, tous les soignants le savent) la souffrance des patients les plus âgés
109
pour « éviter d'encombrer les places de réanimation » dans une période d'urgence sanitaire.
Si cela était avéré, il s'agirait bien entendu d'un crime contre l'humanité.
Le plus effroyable qui ait jamais été commis.
Ce n'est à notre avis que le début de l'opération en cours.
Nous étions partis pour nous informer sur les moyens de protéger les populations d'une
pneumonie virale, à titre préventif et – devant des fautes de gestion et une désorganisation que
tout le monde a pu remarquer – aussi à titre curatif, en collectant les moyens naturels à
disposition du public.
Certaines « incompétences » (comme le manque flagrant de masques et de tests de dépistage, y
compris pour les personnels soignants qui s'en sont fait largement écho) ont rapidement pris des
formes délibérées aux relents totalitaires. Des positions gouvernementales ont pu interpeller
plus d'un de nos enquêteurs, notamment pour ce qui concerne l'interdiction subite de
traitements comme la chloroquine (en vente libre depuis 70 ans sans que cela n'ait jamais posé
problème) et l'ibuprofène.
Communiquant sur la théorie de l'infection pulmonaire, l'OMS et les autorités médicales
nationales ont communiqué sur l'impératif de ne pas prendre d'anti-inflammatoires, tout en
soulignant « qu'aucun traitement n'était recommandé à ce jour » pour soigner une « pandémie »
dont les médias faisaient journellement un décompte très anxiogène décompte des morts.
Mais très rapidement, les retours d'information des médecins de terrain, clamant qu'ils avaient
été « embourbés » (sic) et que les désastres pulmonaires qu'ils traitaient « n'avaient rien de la
pneumonie virale qu'on les avait préparés à soigner », sont venues contredire les préconisations
officielles.
Ces médecins, visiblement choqués, dans l'émotion et révoltés devant ce qu'ils présentaient
comme une déstabilisation délibérée des services d'urgence par un « paradigme médical
s'avérant faux » (sic) alertaient sur le fait que les désordres constatés relevaient plutôt d'une
« thrombose veineuse généralisée principalement pulmonaire » causée par un choc cytokinique,
c'est à dire une hyper-inflammation fatale consécutive à une réaction explosive du système
immunitaire bien connue. »
Nombre de médecins de terrain – interdits de prescrire pour la première fois dans l'histoire - se
mettaient à utiliser des traitements alternatifs (comme le professeur Raoult de Marseille :
azythromycine + hydroxychloroquine) – aussitôt confisqués par un gouvernement agissant pas
ordonnance dans un cadre « d'urgence sanitaire ».
Pourtant la ville de Marseille, bénéficiant d'entrée de ce traitement, comptait un nombre infime
de morts, ce qui rendait d'autant plus incongru l'acharnement des « autorités médicales » à
discréditer le professeur Raoult, ce qui n'échappait à personne.
Mais au-delà des intérêts financiers de laboratoires pharmaceutiques en conflits d'intérêt, y
avait-il une autre motivation ?
Durant ce temps, les informations contradictoires continuaient à parvenir à nos enquêteurs
malgré le confinement et il s'avérait que les praticiens de terrain, français parvenaient à guérir
les affections en utilisant anti-inflammatoires, anti-coagulants et l'administration conjointe de
2 antibiotiques (par exemple le traitement Macrolides + C3G et du Docteur Paliard-franco).
L’Italie, de son côté, traitait aussi aux anti-inflammatoires, anti-coagulants et antibiotiques et
confirmait les observations de terrain, tant américaines que françaises, contredisant gravement
les préconisations de l'OMS et du gouvernement français de ne pas prendre d'antiinflammatoires.
110
Les observations des soignants selon laquelle aucun patient atteint de polyarthrite rhumatoïde
(donc traité aux anti-inflammatoires) n'avait été admis par les services hospitaliers, continuaient
à affluer et étaient corroborées par nos propres observations.
A ce niveau, il devenait difficile de ne pas accorder foi aux accusations de corruption portées
publiquement à l'encontre de l'OMS (dont les postures apparaissaient effectivement comme
fort étranges) et particulièrement à l'encontre de son directeur, notoirement lié à des
personnalités de premier plan assurant la promotion active d'un « vaccin » n'existant pas encore
mais « qui serait bientôt prêt ».
Pourtant, alors que l'OMS communiquait également sur ce vaccin, présenté comme impératif
« en l'absence de traitement médical recommandé », l'UNESCO par une publication de 276
pages alertait sur l'existence de vaccins violant les règles d'éthique politique et contenant
des nanotechnologies invasives.
Dans le même temps, la piste de la Prevotella retenait notre attention, s'agissant d'une bactérie
intestinale utilisée par le virus pour se camoufler et provoquer un choc cytokinique. Dans ce
contexte, la publication du prix Nobel de médecine 2013 mettait en avant l'existence des
exosomes, sortes d'excroissances se détachant des cellules en situation de « stress » pour porter
un message d'alerte en allant se fixer sur les récepteurs d'autres cellules.
Comme les virus, ces exosomes apparaissaient donc comme des « unités d'information ». Mais
l'existence des exosomes, phénomène immunitaire connu, ne contredit en rien l'existence d'un
virus (même si la confusion est permise entre ces deux éléments).
En effet, un autre prix Nobel (2008), le Professeur Montagnier, alertait sur le fait que ce virus
était indubitablement une fabrication de laboratoire, que des fréquences pouvaient influer sur
sa structure et que notamment l'exposition à des antennes-relais de 5G lui donnaient un
pouvoir pathogène accru. Le Professeur Montagnier – comme le professeur Raoult avant lui –
faisait aussitôt l'objet d'attaques visant à le discréditer, ce qui ne suffisait pas à éteindre notre
intérêt, entretenu par le fait que 10.000 antennes-relais de 5G étaient présentes à Wu-Han, la
ville présentée comme étant à l'origine de la « pandémie ».
Effectivement, la carte de la « pandémie » et la carte de l'installation des pylônes de 5G
semblaient bien se superposer, tout au moins à Wu-Han et en Lombardie. En France, le
gouvernement avait visiblement mis à profit le confinement et les lois d'urgence, pour autoriser
les opérateurs à installer des antennes 5 G en s'affranchissant de toutes règles.
Cette mesure d'urgence destinée visiblement à s'éterniser (sans considération de santé publique)
apparaissait aussi incongrue que les directives de ne pas hospitalier les personnes âgées, de leur
interdire dans les EHPAD un traitement pouvant les soigner, mais à l'opposé d'autoriser
l'administration d'injections destinées à soulager leurs souffrances, mais en réalité réputées
létales et notoirement contre-indiquées pour les troubles respiratoires.
Cette euthanasie programmée était d'autant plus troublante qu'elle s'inscrivait dans un contexte
de réforme autoritaire des retraites, notoirement soutenue en arrière-plan par des organismes
financiers (affaire Jean-Pierre Delevoye, haut-commissaire aux retraites démissionnaire suite à
la divulgation de ses liens avec l'IFPASS, secteur intéressé par la réforme).
Ainsi, il était impossible de ne pas remarquer que le « principe de précaution » s'avérait à
géométrie variable dans les faits et l'affaire de la « pandémie » apparaissait lourde de
conflits d'intérêts et de corruption.
Dans ce contexte, nous étions rendus destinataires (outre les positions de médecins alternatif
111
remettant en cause – peut être à juste titre – le rôle des virus dans toute pathologie et les
décrivant comme « une unité d'information et non la cause ») de renseignements relatifs aux
travaux du Docteur Andy KAUFMAN, ancien du célèbre M.I.T. Et du ministère de la santé Etats-
Unien, qui indique que le virus responsable de l'infection COVID-19 n'existe pas et que ce qui est
présenté comme tel n'est autre que l'exosome évoqué plus haut (qui est rappelons-le un message
d'alerte, une production de la cellule confrontée à un toxique (poison, peur, rayonnement
électromagnétique).
Il affirme avoir procédé à un comparatif entre les photographies au microscope et les génomes
respectifs et indique que ces éléments de comparaison sont identiques en tout point.
Les statistiques seraient donc falsifiées, en raison d'un test RT PCR dont la sensibilité peut être
ajustée à l'objectif poursuivi – c'est à dire auquel on peut faire dire n'importe quoi.
Mais le parcours du Docteur Kaufmann et son appartenance au M.I.T. tendaient à diminuer sa
crédibilité. Nous le répétons, pour nous le virus est réel, même si, en l'état de la confusion
volontairement générée par le réseau d'influence à l'origine de la « pandémie », tout est
possible.
En effet, l'existence de quelques – rares - symptômes atypiques dans le paysage de nos
enquêteurs voire de quelques décès de policiers particulièrement exposés (et démunis de
masques), et l'existence par endroits de désastres pulmonaires importants (comme à Wu-Han, à
New-York, en Lombardie, voire à Paris) rapportés par des médecins en état de choc ne semble
pas pouvoir être contestée.
Toutefois, ces zones où la « pandémie » revêt un caractère hautement pathogène (de type choc
cytokinique) semble en corrélation avec des zones d'installation de pylônes 5G, ce qui pourrait
bien corroborer l'hypothèse de la commission de tests s'inscrivant dans les intentions des
promoteurs de ces technologies de « monter la 5G à une fréquence de 60 GHz ».
Ainsi, les patients souffrant d'effroyable dégâts pulmonaires, décrits par des médecins
urgentistes bouleversés (voir les vidéos du Dr Kyle-Siell et en France celle du Docteur Alain Scohy
ou du Docteur Gilles Besnainou) seraient les victimes moins d'un quelconque virus que d'essais
grandeur nature d'une arme électromagnétique conçue et utilisée dans le cadre d'un plan
d'ensemble visant plusieurs objectifs, et qui augmenterait son pouvoir pathogène.
Le « virus » sur lequel nous avons enquêté ne serait dans les faits qu'une partie d'une vaste
opération combinant armes biologiques et armes à radiations, soutenue par une opération
d'enfumage et de diversion, orchestrée par une OMS notoirement corrompue ayant contribué à
jeter la confusion dans les rangs des soignants, et dont les indications et les
recommandations se situent factuellement à l'exact opposé des observations et des
préconisations des urgentistes de terrain.
Si, selon la terminologie NRBC, il semble bien s'agir d'une « guerre » comme l'a d'ailleurs affirmé
à plusieurs reprises le président de la République française, il se pourrait bien qu'il s'agisse non
pas d'un conflit exclusivement biologique, mais bien d'une guerre combinée et biologique et
radiologique. Une guerre contre les Peuples.
Effectivement, dans cette occurrence et après le déconfinement, la « seconde vague » si
seconde vague il y a (le retour des enfants à l'école alors qu'un risque suffisant subsiste au point
de laisser les restaurants fermés, ressenti comme « incohérent, répond-il à cet objectif ?)
risquerait fort d'être plus meurtrière, tout simplement parce les antennes de 5G installées en
catimini durant le confinement seront en place, certains soulignant que des « vaccins »
pathogènes seront alors prêts et que les épandages aériens vont vraisemblablement reprendre,
pour disperser de nouveaux agents biologiques.
CONCLUSIONS
112
Force est de constater que, factuellement, des incohérences flagrantes et des « vides »
inexplicables invalident la théorie officielle et que la gestion de la « crise » sanitaire, tout aussi
incohérente, semble plutôt prétexte à une prise de contrôle totalitaire au niveau mondial.
Ce qui nous est apparu comme une guerre et biologique et électromagnétique, soutenue par une
vaste opération « d'enfumage », dissimule à l'évidence une corruption massive jusqu'au sein de
l'OMS et les intentions les plus inavouables.
Si l'existence d'un virus ne peut en aucun cas être écartée, et si donc les « gestes barrières »
devront continuer à être appliqués jusqu'à la fin de la « crise » sanitaire, une guerre de type
électromagnétique est indéniablement à l'oeuvre derrière cet écran de fumée semant la
confusion jusque dans les rangs des personnels médicaux et hospitaliers.
Ainsi, il est avéré que beaucoup d'antennes ont été mises en place à la faveur du confinement,
sans souci du « principe de précaution » pourtant largement évoqué par ailleurs, notamment
pour entraver des traitements médicaux.
Bien que des technologies de type HAARP ou SURA viennent immédiatement à l'esprit, les
installations de 5G, terrestres et aériennes (satellites d'Elon Musk en orbite à faible altitude),
participent à l'évidence à ce projet de « guerre totale ».
A cet égard, il est impossible de ne pas remarquer la similitude des dégâts pulmonaires observés
par tous les urgentistes dans le cadre de l'épidémie de COVID-19 avec les dommages causés par
l'usage d'une arme à rayonnement, et jusqu'aux maux de tête permanents, fatigue croissante,
aux sensations de brûlure dans les poumons, à la thrombose et à la perte de sensibilité aux
odeurs et aux goûts cités également comme un des symptômes du COVID-19.
A cet égard, le rapport du Docteur Jeremy K. Raynes, ingénieur en champs électromagnétiques –
qui fait autorité – indique que des signaux sont utilisés par le corps humain pour réguler ses
processus, alertant que des signaux électromagnétiques extérieurs peuvent interférer gravement
dans ce processus. Manifestement jusqu'à désorganiser le système immunitaire.
Par ailleurs, les intentions d'imposer au niveau mondial une monnaie dématérialisée, un vaccin
comportant des nano puces, et une puce électronique sous-cutanée reflètent à l'évidence des
tentations totalitaires.
Mais s'il a été constaté que des activités industrielles (activités minières, extraction de pétrole
et de gaz, géothermie) peuvent, dans certains cas, induire des séismes, aucune enquête n'a été
diligentée par la réaction de la Terre à l'utilisation massive d'une technologie 5G.
Pourtant, depuis les essais de 5G réalisés avec l'aval de l'ARCEP (autorité de régulation des
communications électroniques et des Postes), des séismes inhabituels – vite oubliés - ont fait
trembler la France notamment en novembre 2019 et des communes ont été reconnues en état
de catastrophe naturelle.
Si l'on ajoute à cela le fait que des éruptions solaires – que l'on pense en corrélation étroite
avec l'activité volcanique – seraient de nature à rendre brutalement inopérants tous les système
électroniques, le jeu d'apprenti-sorcier auquel se livrent certains acteurs internationaux de
l'industrie et de la finance pourrait bien nous acheminer vers un avenir des plus incertains.
Quoi qu'il en soit, l'implication de la 5G est hautement suspectée dans le présent désastre
sanitaire, soit que l'exposition à ces rayonnements ait hautement potentialisé le pouvoir
pathogène du virus ou de la bactérie Prevotella à l'origine du choc cytokinique, soit que l'épisode
viral du « COVID-19 » ne soit que la préparation d'une opération combinée de plus grande
envergure, conjuguée à un écran de fumée visant à dissimuler des essais en grand de cette arme
électromagnétique, à des fins criminelles qui resteront à éclaircir.
113
PRECONISATIONS :
Le Groupe d'enquête préconise solennellement la création d'un « Groupe d'études NRBC »
permanent, orienté vers l'étude des agents biologiques et vers l'étude des rayonnements
morbides, aux fins de donner aux populations les moyens de se préserver d'un usage
éventuel et massif des technologies de 5G qui, une fois en place et poussées à forte
puissance, se traduiraient immanquablement par une hécatombe, spécialement si elles sont
combinées à des injections pathogènes sous forme vaccinale et à des épandages aériens
(chemtrails) de perturbateurs endocriniens ou d'agents viraux.
Ainsi, si les décès provoqués par le COVID-19 ont pu être favorisés par des essais de 5G
augmentant le pouvoir pathogène du virus, réciproquement des décès provoqués par une
montée en puissance ponctuelle d'antennes de 5G ont pu être attribués au COVID-19.
Au terme de cinquante jours d'enquête et au plan de l'étude des risques, le Groupe d'enquête
préconise que devraient être analysés d'urgence par un Groupe Etude des Menaces :
 l'impact sociologique de la pandémie de COVID-19 sur les libertés publiques et l'économie
 le contenu du vaccin obligatoire en préparation et notamment la présence de
nanotechnologies (puces électroniques de contrôle des populations)
 les intentions relatives à une abolition de la monnaie physique et son impact sur les
libertés publiques (puçage des populations, qui a déjà commencé en Europe)
 l'impact sanitaire et sur les libertés publiques du déploiement massif de la 5G, le
déploiement et le rôle exact des dispositifs HAARP et SURA
 la nature exacte des trainées chimiques et leurs objectifs (chemtrails) : les métaux lourds
comme perturbateurs endocriniens (aluminium, baryum), l'épandage de virus ethniques
 le risque d'affrontement communautaire comme outil de destruction des nations
 les risque de guerre mondiale (conflit NRBC généralisé).
Au plan individuel, le G.E. recommande de développer son autonomie (point d'eau naturel à
proximité, vivres, potager, poulailler, ruches pour ceux qui le peuvent, huiles essentielles, argile
verte, quercétine), de ne pas se soumettre sans réfléchir à un vaccin qui nous serait proposé
dans le cadre de la « pandémie » (la Loi interdit des soins sans le consentement éclairé du
patient), à se tenir éloigné d'installations de 5G en état de fonctionnement et de prendre
garde aux épandages aériens (chemtrails) qui pourraient reprendre à l'issue du confinement : il
faudrait alors ne pas sortir de chez soi.
Si on ajoute à cela le risque que soient encouragés des affrontements intercommunautaires
pour déstabiliser et détruire les états-nations en vue de conduire les populations vers une
gouvernance mondiale non-élue et totalitaire, ainsi que les risques de conflits NRBC, la
situation à venir pourrait bien demander beaucoup de vigilance et de solidarité, dans un esprit
fraternel et de complémentarité.
Certains semblent avoir décidé d'ouvrir la boite de Pandore.
114
Document de synthèse pédagogique et d'information à usage interne
-=-=-=-=-=-=-=-D I F F U S I O N R E S T R E I N T E-=-=-=-=-=-=-=-
© Droits réservés – Les analyses et courtes citations incluses dans ce document de synthèse sont du domaine public.
Leur utilisation est justifiée par le caractère critique, polémique, pédagogique, scientifique ou d'information de
l'oeuvre à laquelle elles sont incorporées (Art. L.122-5 du Code de la propriété intellectuelle).
 Université Johns Hopkins (USA)
 Clinical manifestation of chronic occupational exposure of 525 workers to electromagnetic radiations at microwave
frequencies (from Dwyer 1978)
 NASA CR 166661 Electromagnetic field interactions with the human body : observed effects and theories – Jeremy K.
Raynes
 Docteur Antoine Achram & Collectif de médecins : préconisations homéopathiques préventives dans le cas du Covid-19
 Britannica Educational Publishing.
 Passeport santé (Phytosun)
 Black, J. G. (2008). Microbiology : principles and explorations. 7th ed. Hoboken (N.J.): Wiley.
 Anne Givaudan : les dossiers, le gouvernement mondial (éditions Sois)
 https://www.amazon.fr/Dossiers-sur-Gouvernement-Mondial-ebook/dp/B074DZ7B7S/ref=sr_1_4?
__mk_fr_FR=ÅMÅŽÕÑ&dchild=1&keywords=Anne+givaudan+les+dossiers&qid=1588481000&s=books&sr=1-4
 Rédaction (29 Janvier 2020). Santé : L’essentiel à savoir afin d’éviter le Coronavirus. Gnadoe Magazine
https://gnadoemagazine.com/coronavirus-lessentiel-a-savoir-afin/ .
 Wu, S. et al. (2010, April). Essential oil attenuates influenza virus infection via inhibition of membrane fusion in vitro. In
journal of investigative medicine (Vol. 58, No. 4, p. 677
 Wang, W. et al. (2008). Anti-virus activity of combined essential oil on infectious bronchitis virus. Indian veterinary journal,
85(11), 1147-1148
 Jackwood, M. W. et al. (2010). Avian coronavirus infectious bronchitis virus susceptibility to botanical oleoresins and
essential oils in vitro and in vivo. Virus research, 149(1), 86-94.
 Effects of dietary Spirulina on vascular reactivity. Juárez-Oropeza MA, Mascher D, Torres-Durán PV, Farias JM, Paredes-
Carbajal MC. J Med Food. 2009 Feb;12(1):15-20? ?
 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19298191
 PubMed.gov Institut Institute of Health US National Library of Medecine – Effects of dietary Spirulina
 2: Samuels R, Mani UV, et al. Hypocholesterolemic effect of spirulina in patients with hyperlipidemic nephrotic syndrome. J
Med Food. 2002 Summer;5(2):91-6? ?
 https://www.amazon.fr/Médecine-militaire-expérimentale-Cristaux-liquides-ebook/dp/B01MQDPA3G/ref=sr_1_6?
__mk_fr_FR=ÅMÅŽÕÑ&dchild=1&keywords=serge+monast&qid=1588480794&s=books&sr=1-6
 Serge Monast : CIA, vaccins, médecine militaire expérimentale et cristaux liquides (Hadès éditions)
 https://youtu.be/yCTyKEAFXtw
 Site Jade Recherche
 Site WHO Organisation Mondiale de la Santé
 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12487756?dopt=Abstract
 3: Mani UV, Desai S, Iyer U. Studies on the long-term effect of spirulina supplementation on serum lipid profile and
glycated proteins in NIDDM patients. J Nutraceut 2000;2(3):25-32. Étude mentionnée dans : Natural Standard (Ed). Herbs &
Supplements - Spirulina, Nature Medicine Quality Standard.
 Haut Conseil de la santé publiqueCOVID-19 : Avis sur la prise en charge des cas confirmés d'infection au virus SARS-CoV2 du
115
5 mars 2020 concluant « qu'en état actuel des connaissances, l’utilisation des corticoïdes est déconseillée en cas
d’infection à COVID-19, et ce quelle que soit la sévérité de la présentation clinique. »
 https://www.pourlascience.fr/sd/biologie-moleculaire/cytokines-et-sensibilite-aux-maladies-4033.php
 https://www.ser.es/wp-content/uploads/2020/03/TCZ-and-COVID-19.pdf
 « En mars 2020, les résultats d'une étude observationnelle de petite taille ont été publiés
 Radio London Real – David Icke
 Travaux du Professeur Raoult IHU de Marseille – la Timone
 Déclarations du Professeur Sandro GIANNINI Professeur à Bologne (Italie)
 Déclarations du Dr Kyle-Sidell, ugentiste à New-York
 Protocole du Docteur Sabine Paliard-Franco
 Vidéo du Docteur Tall-Schaller
 Déclarations du Professeur Luc Montagnir, Prix Nobel de Médecine 2008
 Observation des endosomes et exosomes, Prix Nobel de médecine 2013
 Théorie du Docteur Antoine Bechamp sur les microzymas (cité par le Dr Alain Scohy)
 Marion Sigaut « l'OMS, la reine et les enfants »
 https://youtu.be/m4lZMSWa0ts
 Communiqué du CIRC/OMS sur le caractère cancérogène des ondes électro-magnétiques.
 https://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/330943/WHO-nCoV-Clinical-2020.3-fre.pdf
 « Prise en charge clinique de l’infection respiratoire aiguë sévère lorsqu’une infection par le nouveau coronavirus (2019-
nCoV) est soupçonnée Lignes directrices provisoires – 28 janvier 2020 – Organisation Mondiale de la Santé ». Toujours en
ligne au 12 avril 2020.
 https://www.santemagazine.fr/sante/examens-medicaux/prelevements/test-de-depistage-au-coronavirus-covid-19-qui-ouet-
comment-432724
 https://www.artemisia-college.info/david-icke-la-conjuration-supreme-pour-lasservissement-total-de-lhumanite.html
 http://www.leparisien.fr/societe/sante/coronavirus-trois-medecins-generalistes-pensent-avoir-trouve-un-possible-remede-
13-04-2020-8298963.php
 http://www.leparisien.fr/societe/chloroquine-la-visite-surprise-du-president-macron-au-controverse-professeur-raoult-09-
04-2020-8297274.php
 https://www.youtube.com/watch?v=hiioRSM4Ohc Déclaration du Docteur Gilles Besnainou, ORL
 https://en.wikipedia.org/wiki/Prevotella
 https://fr.wikipedia.org/wiki/Prevotella
 https://factuel.afp.com/non-ce-nest-pas-la-bacterie-prevotella-qui-tue-les-patients-du-covid-19
 https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2020/04/24/des-bacteries-intestinales-les-prevotella-sont-elles-lesveritables-
responsables-du-covid-19_6037624_4355770.html
 https://www.capital.fr/economie-politique/des-antennes-relais-vont-elles-installees-partout-en-france-pendant-le -
confinement-1366746
 https://www.capital.fr/entreprises-marches/la-5g-est-elle-dangereuse-une-commission-internationale-rend-son-avis-
1364593
 https://www.iarc.fr/wp-content/uploads/2018/07/pr208_F.pdf Communiqué CIRC OMS ondes électromagnétiques
cancérogènes probables pour l'homme – n°208 du 31 mai 2011
 https://www.notre-planete.info/actualites/3087-5G-reseau-ondes-consequences-sante
 https://www.stop5g.ch/5g-et-contre-verites Au-delà des conflits d'intérêts, la réalité sur les connaissances scientifiques
actuelles sur la technologie 5G
 https://www.alerte.ch/fr/?start=14 Ondes et tumeurs : des preuves évidentes
 https://www.electrosmogtech.ch/
 https://www.electrosmogtech.ch/hyperconnectivite
 https://trustmyscience.com/deploiemlent-5g-pose-risque-sante-humaine/ Changement de comportement de rats
exposés à la 5G
 https://www.priartem.fr/Riverains-d-antennes-relais-ADN-en.html L’exposition chronique à faible dose aux
rayonnements de la téléphonie mobile endommage l’ADN des riverains d’antennes-relais
 https://www.groupesantecolmar.net/plusieurs-avis-la-5g-est-une-catastrophe-mondiale/ Un expert en radiation
prévient que la 5G est une catastrophe mondiale
 https://www.robindestoits.org/Effets-cumulatifs-des-champs-magnetiques-sur-les-ruptures-de-la-chaine-ADN-Lai-et-Singh-
2004_a616.html
 http://stoplinkyvarest.canalblog.com/archives/2020/03/19/38114405.html
 http://stoplinkyvarest.canalblog.com/archives/2020/02/29/38065306.html
 https://www.lesechos.fr/2017/12/milan-se-reve-en-capitale-europeenne-de-la-5g-189567
 https://www.lesechos.fr/2017/12/milan-se-reve-en-capitale-europeenne-de-la-5g-189567 Milan capitale de la 5G en
2019
 https://www.groupesantecolmar.net/effets-biologiques-ondes-magnetiques-2/ Effets des CEM sur les organes incluant la
thrombose. Bibliographie.
 http://www.magdahavas.com/pick-of-the-week-1-more-than-2000-documents-prior-to-1972-on-bioeffects-of-radio frequency-
radiation /
 http://www.cielvoile.fr/2017/10/effets-biologiques-des-ondes-electromagnetiques-plus-de-2000-publications-avant-
1972.html
 https://www.aimsib.org/2019/11/17/lexplication-sur-la-thrombose-qui-va-vous-en-boucher-un-coin/
 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6065414/ Immune factors in deep vein thrombiosis initiation (US
National Library of Medecine, National Institute of Health)
 http://ircmj.com/articles/102828.html Frequent covulsive seizures in a adult patient with Covid-19 (iranian red croissant
medical journal)
 http://www.radiationdangers.com/
 https://medium.com/@ludovic.joxe/hier-soir-jai-regardé-le-ciel-et-j-ai-pris-peur-8f9605c03cd5 Déploiement massif des
satellites commerciaux dans l'espace.
 https://youtu.be/W6TgP5RlsDQ L'OMS préconise l'interdiction de la plante qui guérit (l'Artemesia) : derrière cette
116
interdiction reprise par la France et la Belgique, l'intérêt financier des laboratoires pharmaceutiques, qui ont fait de la
malaria un « business ». Pourtant, l'Artemisia n'est ni une drogue, ni toxique. Reportage de France 24.
 https://youtu.be/Hb7gE16JAzU Effondrement de l'économie pour un taux de mortalité du Covid-19 entre 0,1 et 0,3% selon
l'USC, équivalent de celui de la grippe saisonnière (pour un taux de mortalité annoncé par l'OMS de 3,4%.
 https://youtu.be/8wN3emyA-ew Reportage ARTE : Tous surveillés : sept milliards de suspects. La reconnaissance faciale
déployée. Le Congrès informé de technologie non fiable : des fausses correspondances constatées. La reconnaissance
faciale au service d'armes létales (sté CLARIFAI). Univers Orwellien en place en Chine : une caméra pour 2 habitants.
Incitation à la délation. Le téléphone portable et les données de consommation de l'électricité « intelligente » utilisées
pour surveiller les populations (« Investigate Family »)
 https://www.altheaprovence.com/artemisia-annua-armoise-annuelle-anti-malaria-et-anti-cancer/
 https://www.chemtrails-france.com/
 https://www.chemtrails-france.com/geoingenierie/restaurer_qualite_environnement/index.htm
 https://youtu.be/zQAwcrODu8w Pilotes, scientifiques et docteurs dénoncent les chemtrails.
 http://questions.assemblee-nationale.fr/q14/14-42050QE.htm Question n°42050 Assemblée Nationale sur les chemtrails.
« Officiellement ces trainées sont considérées comme des traces de condensation laissées par les avions mais les
scientifiques qui ont étudié la question mettent en avant le fait que les traces de condensation sont identifiables à des
altitudes élevées de l'ordre de 10 000 mètres et que celles-ci se résorbent rapidement alors que les chemtrails
apparaissent à des altitudes plus basses entre 2 000 et 5 000 mètres et s'estompent très lentement. Certains émettent
l'hypothèse qu'il s'agirait là d'épandage de produits chimiques provoquant d'ailleurs des maladies respiratoires chez les
populations survolées et que les appareils concernés sont des avions militaires sans aucune identification possible. »
 https://youtu.be/RNgekhOl9MA Emission sur les chemtrails.
 https://france3-regions.francetvinfo.fr/normandie/emissions/enquetes-de-regions-mediterranee/actu/28-marsinondations-
du-var-questions-sur-un-drame-et-le-mal-venu-du-ciel.html-0 Reportage chemtrails FR3
 https://youtu.be/koEGB2U22xE Chemtrails – Envoyé spécial : incident d'émanations toxiques dans un avion commercial,
atterrissage d'urgence à Vancouver. Personnel et passagers hospitalisés. Témoignage de Commandants de bord.
 https://www.congress.gov/107/bills/hr2977/BILLS-107hr2977ih.pdf Les chemtrails au Congrès américain.
 Témoignage agent au sol (en italien) chemtrails : https://www.youtube.com/watch?v=v2Ie3 …
 Rapports scientifiques : https://www.analytika.fr/investigations/filaments-aeroportes
 Rapport Parlement européen (chemtrails) : http://www.europarl.europa.eu/sides/g …
 Drone en capture de chemtrails : https://www.youtube.com/watch?v=w5rak …
 Rapport Ministère de l’écologie (chemtrails) : http://cgedd.documentation.developpem …
 Discussions à l’ONU (chemtrails) : https://www.youtube.com/watch?v=nHm_1 …
 Séance spéciale chemtrail au Mont Shasta : https://www.youtube.com/watch?v=zQAwcrODu8w
 Filaments tombés du ciel (chemtrails) : https://www.qwant.com/?q=chemtrail%20filament&t=videos
 Site spécialisé chemtrails (en anglais) : https://www.activistpost.com/2015/02/chemtrail-source-material-finally.html
 Comment reconnaître de suite un faux filament (chemtrails) : https://www.youtube.com/all_comments ?…
 Article du Monde chemtrails : https://mobile.lemonde.fr/climat/article/2018/05/12/les-trainees-blanches-des-avionscontribuent-
au-rechauffement-climatique_5297919_1652612.html?xtref=http://m.facebook.com/
 Site de pilotes de ligne (chemtrails) :
https://www.airliners.net/forum/viewtopic.php?f=3&t=1392659&p=20359447&hilit=chemtrail#p20359447
 Site US chemtrails: http://www.geoengineeringwatch.org/
 Site français chemtrails : http://www.cielvoile.fr
 Association française chemtrails : http://www.acseipica.fr
 Avis du Haut Conseil de la santé publique (COVID-19) du 5 mars 2020 : prise en charge des cas confirmés évaluation,
maladies transmissibles, sécurité du patient, sécurité des pratiques, stratégie et prospective, SARS-CoV-2, phase
épidémique, pneumonie sévère, essai clinique, réanimation.
 https://www.lci.fr/sante/certains-tests-serologiques-ont-40-de-faux-negatifs-pourquoi-sont-ils-si-peu-fiablescoronavirus-
covid-19-2151543.html Tests sérologiques 40% de faux négatifs.
 https://www.medisite.fr/coronavirus-tests-de-depistage-du-coronavirus-ou-se-faire-depister-prixefficacite.
5564419.806703.html Tests peu fiables, climat de défiance.
 https://youtu.be/8KcYnEkmA1w Conseils pour l'école à la maison. Le confinement démontre que 2H de travail suffisent et
qu'il n'y a pas vraiment besoin d'une journée complète de classe.
 http://french.china.org.cn/china/txt/2018-04/18/content_50906146.htm Origine virus laboratoire p4 Wu-Han
 http://www.frequencemedicale.com/infectiologie/actualites/5268-Pr-Luc-Montagnier-lecoronavirus- issu de la recherche
 https://www.huffingtonpost.fr/entry/laboratoire-wuhan-covid-19-chineenquete_fr_5e988091c5b6a92100e3d5b7
 https://www.courrierinternational.com/revue-de-presse/chiffres-wuhan-personne-ne-croit-au-bilanofficiel-des-deces-ducovid-
19 Courrier International
 https://www.lesechos.fr/2017/12/milan-se-reve-en-capitale-europeenne-de-la-5g-189567
 https://www.nperf.com/fr/map/IT/3173435.Milano/143640.Iliad/signal/
 https://fr.wikipedia.org/wiki/Pandémie_de_Covid-19_en_Italie
 Publication de l'UNESCO de 256 pages disponible librement sur UNESDOC évoquant la particularité troublante de certains
vaccins, contenant des nano puces et des cristaux liquides pouvant influer sur le comportement humain, sans souci
d'éthique politique : https://unesdoc.unesco.org/ark:/48223/pf0000178797
117
 https://www.biometricupdate.com/201909/id2020-and-partners-launch-program-to-providedigital-id-with-vaccines
 https://vactruth.com/2014/10/05/bill-gates-vaccine-crimes/
 http://www.objectifeco.com/economie/politiques-economiques/capitalisme/bill-gates-propose-d-implanter-une-capsuleimplant-
validant-le-test-negatif-du-corona-virus-pour-pouvoir-travailler-a-nouveau-nous-y-voila.html
 https://www.forbes.com/sites/mattperez/2020/03/18/bill-gates-calls-for-national-tracking-system-for-coronavirus-duringreddit-
ama/
 https://www.facebook.com/groups/2195779013808193/permalink/3093831230669629/
 https://www.forbes.com/sites/mattperez/2020/03/18/bill-gates-calls-for-national-tracking-system-for-coronavirus-duringreddit-
ama/
 https://www.sciencealert.com/an-invisible-quantum-dot-tattoo-is-being-suggested-to-id-vaccinated-kids
 https://www.lci.fr/sciences/il-devient-fluorescent-lorsqu-on-pointe-un-smartphone-demain-un-carnet-de-vaccinationsous-
la-peau-2140786.html
 https://www.lci.fr/insolite/etats-unis-les-salaries-d-une-entreprise-americaine-se-font-implanter-une-puce-electroniquesous-
la-peau-2060357.html
 https://www.lci.fr/sciences/une-entreprise-belge-utilise-une-puce-electronique-sous-la-peau-de-ses-employes-en-guisede-
badge-2025043.html
 Bill Gates conférence TED2010 « Le monde compte aujourd’hui 6,8 milliards de personnes. On devrait atteindre 9
milliards. Avec de très bons résultats sur les nouveaux vaccins, les soins de santé, le contrôle des naissances, on pourrait
le réduire de peut-être, 10 ou 15 %, mais on gardera un facteur d’augmentation d’environ 1,3. »
 http://www.libertepolitique.com/Actualite/Decryptage/Bille-Gates-aime-l-humanite-mais-veut-en-supprimer-une-partie
 https://www.20minutes.fr/societe/2222743-20180217-bill-gates-origine-campagnes-vaccination-mondiales-refusevacciner-
propres-enfants
 https://www.alterinfo.net/L-ancien-medecin-du-milliardaire-revele-que-Bill-Gates-a-refuse-de-vacciner-ses-propresenfants_
a136416.html
 https://aphadolie.com/2018/02/21/lelite-ne-vaccine-pas-lancien-medecin-de-bill-gates-dit-que-le-milliardaire-a-refusede-
vacciner-ses-enfants/
 https://youtu.be/P-Hxmw7Frgc Bill Gates Conférence TED2010 : « Il y a 6,8 milliards de gens sur Terre, bientôt 9
milliards. Si on fait un bon boulot sur les nouveaux vaccins, services de santé (…) on devrait pouvoir réduire ça de 10 ou
15% » : on peut le tourner dans tous les sens, si on comprend bien, les « nouveaux vaccins » ont un objectif de réduction
de la population mondiale.
 https://www.u4.no/publications/implementing-a-transparency-and-accountability-policy-to-reduce-corruption-the-gavialliance-
in-cameroon Corruption du GAVI
 https://www.researchgate.net/publication/260201088_Implementing_a_transparency_and_accountability_policy_to_reduc
e_corruption_The_GAVI_Alliance_in_Cameroon
 https://www.facebook.com/groups/2195779013808193/permalink/3093831230669629/
 https://www.cmi.no/publications/file/3536-la-corruption-dans-le-secteur-de-la-sante.pdf
 https://portals.iucn.org/library/sites/library/files/documents/Atm-Cl-101-Fr.pdf Rapport mondial sur la corruption.
 https://www.pinterest.com/pin/272116002473695451/ « Quel grand devin, ce Bill Gates, il y a quelques mois il évoquait
sur Netflix que la prochaine pandémie pourrait commencer dans un marché chinois »
 https://www.dailymail.co.uk/news/article-7951293/Bill-Gates-Predicted-Coronavirus-Like-Outbreak-2019-Netflix-
Documentary.html
 https://www.leconomistemaghrebin.com/2020/03/17/coronavirus-pourquoi-bill-gates-avait-predit-des-millions-de-mortsen-
afrique/
 https://www.youtube.com/watch?time_continue=3&v=_06cTAfKuwk&feature=emb_logo
 https://www.lesechos.fr/2003/06/des-puces-sous-la-peau-pour-surveiller-sa-sante-668030
 https://fr.wikipedia.org/wiki/Puce_sous-cutanée
 https://www.presse-citron.net/employes-entreprise-ont-puce-sous-peau/
 http://fonderie-infocom.net/blognumerique/index.php/2018/04/13/la-technologie-rfid-dans-la-peau/
 https://www.futura-sciences.com/tech/actualites/technologie-rfid-dangers-derives-puces-sous-cutanees-9090/ Dangers et
dérives des puces sous-cutanées.
 http://philippelopes.free.fr/PuceSousCutanee.htm
 http://www.wikistrike.com/article-la-puce-sous-cutanee-pour-humains-81759904.html
 http://www.geocities.com/nomicrochip/homepage.html (site avec pétition en français !
 http://www.conspiration.cc
 http://www.onnouscachetout.com
 http://www.dak-ministries.com/Marque_B%EAte.php
 http://cheminementspirituel.cybertruc.net/666.html
 http://www.chez.com/clanmdrcs/article/o6.html
 http://www.bethel-fr.com/voxdei/infos/afficher_info.php3?cle=2786
 http://news.zdnet.fr/cgi-bin/fr/printer_friendly.cgi?id=2104489
http://www.bugbrother.com/article237.html
 http://www.freeflights.net/carl1
 Anne GIVAUDAN (avec la collaboration du docteur Antoine CHAKRAM), Celui qui vient, tome 2 : Les Dossiers sur le
Gouvernement Mondial, éditions S.O.I.S., Plazac (France), 1996, 352 pages.
 http://www.adsx.com (site d’Applied Digital Solutions, compagnie qui commercialise la verichip)
 http://www.trovan.com (site de Trovan, une compagnie européenne qui commercialise également une micro-puce souscutanée
pour humains)
 http://www.cybertime.net/~ajgood/ch1p1.html
 http://www.cybertime.net/~ajgood/ch1p2.html
 http://www.prisonplanet.com
 http://amsterdam.nettime.org/Lists-Archives/nettime-bold-0111/msg00237.html
118
 http://1libertaire.free.fr/MicroPucesDanger.html
 http://22etoiles.com/terre/puce.htm
 http://bbsky.over-blog.org/article-19172771.html
 https://iatranshumanisme.com/2015/03/08/implants-puces-et-transhumains/ Puce, intelligence artificielle et transhumanisme.
 https://www.usine-digitale.fr/article/cles-paiements-donnees-de-sante-a-quoi-l-implantation-sous-cutanee-d-une-pucenfc-
ou-rfid-peut-elle-servir.N870085
 https://www.capital.fr/entreprises-marches/ces-entreprises-qui-implantent-des-puces-electroniques-dans-leurs-salaries-
1238294
 http://www.artemisia-college.info/_media/bv000062.lkdoc.micro-puces-implantables-la-menace-ultime-pour-lhumanitemai-
2013.pdf Micro-puces implantables : la menace ultime pour l'humanité. Un point de non-retour pour l'avènement d'un
état mondial totalitaire. Présentation documentée, notamment sur les technologies de contrôle mental (micro-ondes).
 http://www.pointdebasculecanada.ca/breve/2038-allemagne-refus-de-breveter-uneinvention-saoudienne-puces-souscutanees-
pouvant-liberer-du-cyanure-partelecommande.php
 http://www.mediafire.com/?zwxrjnjqw3n En 2009, des Saoudiens tentent de faire breveter en Allemagne des puces
sous-cutanées pouvant contenir du cyanure.
 https://fr.wikipedia.org/wiki/Adrénaline ADRENALINE NEUROTRANSMETTEUR
 https://f r.wikipedia.org/ wiki/Neurotransmetteur
 https://stoplinkyblc.blogspot.com/2020/03/letat-vote-une-loi-durgence-pour.html
 https://fr.wikipedia.org/wiki/Clonaz%C3%A9pam#Contre-indications
 https://www.youtube.com/watch?v=bIpQe0sPImU
 https://www.youtube.com/watch?v=dd7x618BVlA
 https://francais.rt.com/france/74655-fin-chomage-partiel-pour-parents-refusent-envoyer-leurs-enfants-ecole REPRISE
SCOLAIRE VOLONTAIRE MAIS BIEN OBLIGEE
 https://fr.sputniknews.com/france/202004301043695766-covid-hopitaux-tri-patients-ages/ TRI DES PATIENTS DE + DE 70
ANS
 https://www.doctissimo.fr/html/sante/phytotherapie/plante-medicinale/nigelle.htm
 https://www.doctissimo.fr/nutrition/sante-dans-l-assiette/bienfaits-graines-chia
 https://youtu.be/g9z6TJq_S2Y Jean-Jacques Crèvecoeur : la fondation Bill & Melinda Gates a pris le contrôle de l'OMS
 https://www.dropbox.com/sh/ej31q554v4...
 SECTION URGENTE À L’ATTENTION DES MÉDECINS —
 Une nouvelle compréhension du COVID et de la manière adaptée de traiter les patients : https://youtu.be/giyZvits7DU
 Le mécanisme de l’infection par le COVID : https://youtu.be/PgaRJPL8cmE
 Observations pertinentes d’un médecin urgentiste new-yorkais : https://youtu.be/aDi7JkqSiRU —
 Traitement par macrolide du Docteur Paliard-Franco : https://www.mediafire.com/file/l65cf0...
 Vidéos expliquant le mécanisme de l’hypoxie et discutant l’efficacité des différentes thérapeutiques par Tadeusz Narowcki
(document exceptionnel) : https://class.alternative-academy.net...
 Exemple de thérapeutique beaucoup plus efficace et non mortelle à Vannes : https://www.letelegramme.fr/france/co...
 Observations d’un professeur italien (allant dans le même sens) : https://buongiornonews.it/coronavirus...
 Texte résumé décrivant les phénomènes d’hypoxie - Article du Docteur Schmitt « COVID-19- Attacks the 1-Beta Chain of
Hemoglobin and Captures the Porphyrin to Inhibit Human Heme Metabolism » :
http://www.simillimum.org/homeonet/co...
 SECTION DESTINÉE À TOUS ET TOUTES
 Silvano Trotta : https://www.youtube.com/channel/UCgJs...
 Thierry Casasnovas : https://www.youtube.com/user/thierry6...
 Revue Néosanté : https://www.neosante.eu/
 Santé Corps Esprit : https://www.sante-corps-esprit.com/
 Magazine Nexus : https://www.nexus.fr/
 Bill Gates : https://fr.sott.net/article/35248-Bil...
 Traçage numérique : https://www.igen.fr/ailleurs/2020/04/...
 Commande gaz lacrymogènes : https://www.boamp.fr/avis/detail/20-3...
 Commande LBD : https://www.nouvelobs.com/societe/201...
 Interview d’Idriss Aberkane : https://youtu.be/iI4cneaYKOo
 Interview d’Edward Snowden par Shane Smith
 Shelter in Place : https://www.youtube.com/watch?v=k5OAj...
 Les prédictions de Neil Ferguson (Imperial College) : https://www.nouvelobs.com/coronavirus ...
 Monitoring des décès en Europe : https://www.euromomo.eu/
 La fondation Bill et Melinda Gates
 L’incroyable arnaque : https://www.youtube.com/watch?v=Dqzt6...
 Les effets secondaires létaux du futur vaccin contre le coronavirus : https://childrenshealthdefense.org/ne...
 Vidéo sur la problématique des vaccins développés contre le coronavirus (En) : https://youtu.be/RzFP4yzZzII
 http://www.wikistrike.com/2020/05/bill-gates-a-deux-pas-de-la-prison-le-milliardaire-rattrape-par-ses-plansdiaboliques.
html DEMANDE D'ENQUÊTE SUR BILL GATES
 https://petitions.whitehouse.gov/petition/we-call-investigations-bill-melinda-gates-foundation-medical-malpracticecrimes-
against-humanity PETITION MAISON BLANCHE POUR UNE ENQUETE SUR LA FONDATION BILL ET MELINDA GATES POUR
CRIME CONTRE L'HUMANITE
 https://youtu.be/REvQbrTt0F0 TEMOIGNAGE SUR LE CONTROLE MENTAL (MK ULTRA) de Cathy O'Brien (auteur du livre
"L'Amérique en pleine Transe-formation" aux éditions Nouvelle Terre)
 https://www.amazon.fr/Amérique-en-pleine-Transe-Formation-L/dp/2918470015 le livre de Cthy O'Brien
 https://youtu.be/AwJ-iU-erAY
 « Between Twi Ages, America's rôle in the Technetronic Era » par Zbigniev Brzezinski
 https://exoportail.com/un-demi-million-de-personnes-petitionnent-la-maison-blanche-pour-reclamer-une-investigationsur-
les-crimes-contre-lhumanite-de-bill-gates/
 https://youtu.be/s7KSP3iQ-58 Les pharmaciens en colère ?
 https://www.amazon.fr/medecine-militaire-experimentale-cristaux-liquides/dp/B01M9JTKOS
119
 https://www.sciencesetavenir.fr/fondamental/un-tout-petit-peu-d-adn-suffit-pour-faire-descristaux-
 liquides_22046
 http://www.arsitra.org/yacs/files/article/137/vaccins_Londechamp.pdf
 Des voix judicieusement médiatisées s'élèvent déjà pour rendre la monnaie physique responsable de la contagion, et pour
suggérer de ne plus utiliser qu'une monnaie dématérialisée.
 http://www.leparisien.fr/economie/coronavirus-faut-il-continuer-a-payer-en-liquide-15-03-2020-8280396.php
 https://www.letemps.ch/economie/grippe-passe-billets-banque
 https://www.capital.fr/votre-argent/monnaie-la-fin-de-largent-liquide-a-debute-a-londres-1305589
 https://www.lefigaro.fr/sciences/coronavirus-peut-on-etre-contamine-en-touchant-la-barre-dumetro-ou-des-pieces-demonnaie-
20200311
 Il est hors de doute qu'à l'issue de la ≪ pandémie ≫, des décisions seront prises pour que la monnaie ne soit plus que
virtuelle avec pour support une puce électronique, et que même la carte bancaire avec son clavier ≪ contaminant ≫
seront déclarés obsolètes et vecteurs de contagion. Ne reste plus alors qu'une solution qui va s'imposer à tous les esprits :
La technologie est d'ores et déjà prête, et les acteurs (PositiveID corporation et ID2020) ne s'en cachent pas.
 https://www.psidcorp.com/
 https://id2020.org/
 https://fr.wikipedia.org/wiki/VeriChip
 https://atelier.bnpparibas/prospective/article/verichip-premiere-puce-implanter-corps-humainhomologuee-food-drugadministration-
americaine-big-brother-inside
 https://www.lexpress.fr/infos/soc/verichip.html
 https://www.nextinpact.com/archive/38862-VeriChip-puces-RFID-souscutanees.htmL
 https://www.01net.com/actualites/des-puces-medicales-implantees-sous-la-peau-pour-200-dollars-379628.html
 https://www.futura-sciences.com/tech/actualites/technologie-rfid-dangers-derives-puces-souscutanees-9090/
 https://www.agoravox.fr/actualites/technologies/article/population-pucee-la-verichip-veut-41505
 https://www.01net.com/actualites/digital-angel-un-espion-sous-la-peau-133466.html
 https://en.wikipedia.org/wiki/Digital_Angel
 http://philippelopes.free.fr/DigitalAngel.html
 https://fr.wikipedia.org/wiki/Micropuce_implantee_(humain)
 https://www.wizbii.com/company/bnp-paribas/job/cdd-digital-angel-ile-de-france
 https://www.mondialisation.ca/la-pandemie-de-coronavirus-covid-19-le-vrai-danger-estlagenda-id2020/5642924
 On rejoint la le livre de Zbigniew Brzeziński , conseiller successif de tous les présidents américains (administration Reagan,
Bush, Obama) :≪ la révolution technétronique ≫
 https://fr.wikipedia.org/wiki/Zbigniew_Brzeziński
 https://www.monde-diplomatique.fr/1971/08/FLORENNE/30446
 https://aphadolie.com/2017/04/11/une-societe-hautement-controlee-zbigniew-brzezinski/
 Reste à savoir si nous voulons de cette société ≪ hautement contrôlée ≫. Elle sera certainement beaucoup plus difficile à
imposer en Grèce, ou la population – majoritairement chrétienne – a fait depuis longtemps le lien entre le ≪ code-barres
≫ (portant les trois barres 6/6/6) les ≪ biochip 666 American Veterinary Identification Device AVID ≫ et autres ≪ Biochip
216 ≫ (216 = 6x6x6) avec l'Apocalypse de Jean de Patmos, chapitre 13, verset 18, sur ≪ la marque de la Bête ≫...
 http://leblogdesyntax.over-blog.com/2015/03/y-a-t-il-vraiment-le-chiffre-666-sur-les-codebarres.html
 https://en.wikipedia.org/wiki/Microchip_implant_(animal)
 https://avidid.com/
 https://www.youtube.com/watch?v=HsemOE4rVFA
 https://www.semanticscholar.org/paper/Biochip-Technology-A-Gigantic-Innovation-Rao-
Raj/7a0fdd48e50b3bfd53f8673defb144cfe2f8cf66
 On notera que, loin de se cantonner à servir de support à une monnaie virtuelle et à être capable d'influer sur le
comportement du porteur, la puce électronique sous-cutanée (comme toutes les technologies RFID) est en outre une balise
de localisation, servant à localiser en permanence son porteur (le maillage du territoire par des antennes-relais est d'ores
120
et déjà acquis). On le voit avec la décision prise par la France d'autoriser à retracer le trajet et les rencontres des
malades, sur fond de pandémie, comme l'a fait la Chine.
 https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/coronavirus-et-donnees-personnellesfaut-il-exploiter-lestelephones-
portables-pour-lutter-contre-l-epidemie_3882719.html
 https://www.20minutes.fr/high-tech/2747947-20200326-coronavirus-collecte-donnees-santegeolocalisation-quoi-pistagenumerique-
pourrait-ressembler
 https://www.lci.fr/high-tech/coronavirus-huit-operateurs-europeens-dont-orange-vont-fournirles-donnees-de-localisationde-
leurs-clients-2149157.html
 Décret n°2020-360 28 mars 2020 complétant le décret no 2020-293 du 23 mars 2020 prescrivant les mesures générales
nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire NOR : SSAZ2008744D, paru
au JORF n°0077 le 29 mars 2020 texte n°11, a été pris le 28 mars 2020 pour permettre à tout médecin d'effectuer une
injection réputée léthale de Rivotril (aux personnes âgées?), «susceptibles d'être atteints » par le virus SARS-COV-2, sans
même l'avis d'un autre médecin, sans l'accord du patient ou de la famille, sans le contrôle d'un juge d'instruction – cela sous
le prétexte d'une situation d'urgence.
 https://fr.wikipedia.org/wiki/Clonaz%C3%A9pam#Contre-indications
 https://www.youtube.com/watch?v=bIpQe0sPImU
 https://www.youtube.com/watch?v=dd7x618BVlA
 https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?
 cidTexte=JORFTEXT000041763328&categorieLien=id
 http://www.sfap.org/system/files/propositions_therapeutiques_dyspnee_asphyxie_covid.pdf
 « Voici pourquoi Bill Gates veut une indemnité des gouvernements concernant l'approbation et la commercialisation
des vaccins qu'il finance
Pourquoi les plus grands promoteurs de vaccins au monde, comme Paul Offit et Peter Hotez, nous mettent-ils en garde
frénétiquement contre les dangers uniques et effrayants inhérents au développement d'un vaccin contre les coronavirus? Les
scientifiques ont d'abord tenté de développer des vaccins contre les coronavirus après l'épidémie de SRAS-CoV en 2002 en Chine. Des
équipes de scientifiques américains et étrangers ont vacciné les animaux avec les quatre vaccins les plus prometteurs. Au début,
l'expérience semblait réussie car tous les animaux ont développé une réponse solide d'anticorps contre le coronavirus. ? Cependant,
lorsque les scientifiques ont exposé les animaux vaccinés au virus sauvage, les résultats ont été horribles. Les animaux vaccinés
ont subi des réponses hyper-immunes, y compris une inflammation dans tout leur corps se terminant par des infections
pulmonaires fatales. Les chercheurs avaient vu cette même "réponse immunitaire renforcée" lors de tests humains sur les tests de
vaccination contre le VRS ratés dans les années 1960. Deux enfants sont morts. ? Offit, Hotez et même Anthony Fauci (dans un
moment non gardé), ont averti que tout nouveau vaccin contre le
coronavirus pourrait déclencher des réactions immunitaires mortelles lorsque les personnes vaccinées entrent en contact avec
le virus sauvage.
Au lieu de procéder avec prudence, Fauci a fait le choix imprudent d'accélérer les vaccins,
partiellement financés par Gates, sans études animales (qui pourraient fournir un avertissement précoce de réponse immunitaire
incontrôlée). Gates est tellement inquiet du danger qu'il dit qu'il ne distribuera pas ses vaccins tant que les gouvernements n'auront
pas accepté de l'indemniser contre les poursuites. Le 4 février 2020, alors qu'il n'y avait que 11 cas de COVID19 actifs aux États-Unis,
les États-Unis ont discrètement poussé les réglementations fédérales à accorder aux fabricants de vaccins contre les coronavirus une
immunité totale contre toute responsabilité. »
 https://www.youtube.com/watch?v=RzFP4yzZzII&feature=share
 http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2020/04/voici-pourquoi-bill-gates-veut-une.html
 http://conscience-du-peuple.blogspot.com/
 « Faites ce que je dis, ais pas ce que je fais : »
 https://fr.sott.net/article/35236-Bill-Gates-et-l-elite-mondiale-NE-VACCINENT-PAS-leurs-propresenfants-et-pour-cause?
 https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/12/19/le-kenya-et-le-malawi-zones-test-pour-un-carnet-de-vaccinationinjecte-
sous-la-peau_6023461_3212.html ZONES TESTS POUR UN CARNET DE VACCINATION SOUS LA PEAU
 https://www.facebook.com/LePeupleSeSoutient/videos/221601188937850/ Un éclairage sur la crise : que ce virus ait été
créé en laboratoire et diffusé volontairement ou accidentellement n'est pas le sujet : la gestion de la crise dissimule un
plan global pour un agenda caché de contrôle des populations avec un salaire universel (les banques centrales sont privées
et la « dette » nourrit ces élites). Les gens doutent des médias (aux mains de la finance et propriétés de grands groupes)
générateurs de confusion, de grands chercheurs s'expriment...
 Une clef pour comprendre à quel point les médecins ont été trompés et combien nos « élites » ont tout fait pour favoriser
la diffusion du virus :
 https://www.youtube.com/watch?time_continue=3&v=yCTyKEAFXtw&feature=emb_logo
 https://youtu.be/yCTyKEAFXtw
 https://youtu.be/gXTOxo9ZVnI Révolution : confinement à vie ou nouveau monde ? Mika Denissot.
 https://intelligence.weforum.org/topics/a1G0X000006O6EHUA0?tab=publications
 Quand allons-nous nous réveiller, prendre conscience de ce qui se trame, et nous organiser pour faire face – non par une
révolte qui ne fera qu'ajouter au chaos – mais par une véritable révolution intérieure, par laquelle nous imaginerons et
donnerons corps à un monde nouveau tel que nous le souhaitons ? Nous en avons le pouvoir, car nous sommes des
créateurs. « (Anton Sarthès)
 https://algarath-phoenix.com/2018/10/25/agenda-21-le-plan-de-depopulation-de-95-du-monde-dici-2030/
 https://www.mondialisation.ca/la-farce-et-lagenda-diabolique-dun-verrouillage-universel/5644828
 https://youtu.be/gvAbenSFAqU Laura Eisenhower
 https://monnaie-libre.fr/?fbclid=IwAR1IQ3XYb13lR50n0yua8u24CPo-Y_j4mGmlPzuzdhSKtNcLrNktVNvdhPc
Monnaie libre : la monnaie que vous créez
 https://www.usinenouvelle.com/editorial/covid-19-chine-coree-du-sud-allemagne-comment-les-applications-de-trackingse-
deploient-dans-le-monde.N951161
 https://www.lalibre.be/debats/opinions/lesions-de-l-adn-cancers-du-cerveau-414-professionnels-de-la-sante-belgessonnent-
l-alerte-sur-la-5g-5ea976577b50a67d2ee98738#.XqpybDTFwKY.twitter ALERTE MEDECINS 5G
 Autres publications Internet disponibles dans le domaine public. Sources inconnues droits réservés. ©
121
122
ANNEXES
ANNEXE 1 :
Interview de Valérie BUGAULT
« Au coeur d’une crise mondiale inédite par son ampleur, Strategika vous propose l’éclairage
d’analystes et de penseurs reconnus dans leur domaine d’expertise. Nous avons posé à chacun
une série de questions qui portent sur différents aspects de cette véritable crise de civilisation
et sur ses répercussions politiques, géopolitiques et sociales.
La première à nous répondre est Valérie Bugault.
Valérie Bugault est docteur en droit privé de l’université Panthéon-Sorbonne et avocate.
Depuis 2009, elle a cessé ses activités d’avocate pour se consacrer à la diffusion auprès du
public du résultat de ses nombreux travaux de recherches. Elle est aujourd’hui analyste de
géopolitique (économique, juridique et monétaire) et conférencière. Ses sujets de recherche
sont les institutions – nationales et internationales – la monnaie, l’entreprise, le droit et le
fonctionnement de l’économie globale.
Elle est auteur de quatre livres, récemment publiés aux éditions Sigest :
– « Du nouvel esprit des lois et de la monnaie », co-écrit avec feu Jean Rémy, publié en juin
2017
– « La nouvelle entreprise », publié en juillet 2018
– « Les raisons cachées du désordre mondial », recueil d’articles, publié le 30 mars 2019
– « Demain dès l’aube… le renouveau », publié en septembre 2019.
Strategika – On lit beaucoup d’éléments contradictoires selon les différentes sources
d’information disponibles ou selon les avis des professionnels de la santé. Quelle est la réalité
effective de cette pandémie selon vous ?
VB : Comme le dit très bien notre ami Lucien Cerise, il faut distinguer entre la réalité sensible
dans le monde réel et la narration des faits qui est diffusée.
Voici, textuellement, ce qu’il dit :
« En France, et plus largement en Occident, la crise sanitaire du coronavirus présente un cas
pratique d’ingénierie sociale et de gouvernance par le chaos.
Nous retrouvons la même structure qu’avec la « menace terroriste » : un mélange de réel et de
fiction, combiné à deux stratagèmes bien connus qui sont :
1) le pompier pyromane et
2) le triangle de Karpman.
Sur le mélange réel/fiction, souligné dans son dernier livre par le professeur Raoult – qui se fait
le disciple occasionnel de Jean Baudrillard : les partisans du « tout réel » ont tort, les partisans
du « tout fiction » ont tort.
Exemple : ce n’est pas parce que la « version officielle » de la crise coronavirus est fausse
qu’il n’y a pas d’épidémie ; de même, ce n’est pas parce que la « version officielle » des
attentats terroristes est fausse que les attentats n’ont pas lieu.
Des événements ont lieu, et c’est la narration explicative qui est fausse, pas les événements en
eux-mêmes.
L’analyse de la crise actuelle révèle aussi l’application des techniques du pompier pyromane et
du triangle de Karpman, c’est-à-dire le jeu de rôles bourreau/victime/sauveur.
Le pouvoir laisse la situation de crise s’installer, voire l’aide à s’installer, volontairement
ou involontairement.
Dans le réel, le pouvoir occupe donc la place du pyromane, donc du bourreau.
123
Puis, une fois que la crise est installée et en cours, le pouvoir se présente comme le sauveur,
qui va donc nous sauver de la crise qu’il a lui-même installé furtivement, tel un pompier qui
éteindrait l’incendie après l’avoir lui-même allumé discrètement. »
Nous sommes face à une sorte de dissonance cognitive globale parce que les phénomènes
auxquels nous sommes confrontés reçoivent une ou plusieurs explications officielles partielles
(dans le meilleur des cas), contradictoires et/ou erronées qui ne permettent pas un accès
intellectuel à l’ensemble du phénomène.
En réalité, la méthodologie suivie dans la couverture de cette crise du coronavirus est similaire à
celle qui nous est imposée d’une façon générale pour orienter les processus intellectuels : un
séquençage (puisque le mot est désormais à la mode) ou un émiettement des connaissances, une
sorte de fordisme appliqué à toutes l’échelle des connaissances.
À cela s’ajoute un autre phénomène d’émiettement et d’isolement des populations : les milieux
médicaux fréquentent peu ou pas d’autres milieux, chacun restant dans son pré carré par
l’organisation même de la société. Ainsi, les constats et la vie que mène les uns sont quasi
hermétiques aux constats et à la vie que mènent les autres, leurs seuls points de contacts étant
leur façon (directe ou indirecte) de consommer.
Ainsi, nous recevons des retours en provenance du corps médical, d’autres en provenance
d’organisations internationales, d’autres en provenance des différents pays du monde. D’autres
sources d’informations sont inhérentes à la structuration de notre propre gouvernement (décret,
lois…), d’autres sources d’informations encore proviennent de médias dits indépendants qui
contredisent partiellement ou totalement les sources précédentes…
Finalement, pour y voir clair, il faut et il suffit de remettre de l’ordre, c’est-à-dire qu’il faut
hiérarchiser et contextualiser les phénomènes ; encore faut-il que cette hiérarchisation soit
pertinente.
Dans l’ordre nous avons : l’apparition peu préparée d’un virus en Chine, pays qui connait
historiquement cette typologie de virus. Ensuite, une série de nouvelles alarmistes en forme
d’hécatombe. Ensuite, bien sûr, le virus se répand sur la surface du globe pendant que l’on
apprend que la Banque mondiale (que je ne présente plus) avait prévu, dès 2017, des « bonds
spécifiques aux pandémies ».
Ensuite une litanie de pays touchés et d’innombrables populations confinées pour,
prétendument, lutter contre la propagation dudit virus. Pendant que les « morts » se multiplient
et que les services hospitaliers étouffent littéralement sous cette affluence de gens à détecter
ou à traiter.
Le tout se produisant dans un contexte géopolitique très particulier où la puissance économique
chinoise, aujourd’hui arrivée à maturité, s’est alliée à la puissance militaire russe pour contrer
l’hégémonie américaine et Cie.
Ce qui n’est pas dit dans ce tableau est pourtant l’essentiel : les USA et ses alliés ne sont plus
depuis le début du XXème siècle (au bas mot) gouvernés par ce que j’appelle un phénomène
politique, qui représente l’intérêt commun, mais par un cartel d’entreprises dirigé par les
principales banques globales d’investissement qui ont leur quartier général, depuis Oliver
Cromwell, à la City of London.
En réalité, les États occidentaux n’existent plus car ils ont été privatisés lorsque le contrôle de
leurs monnaies est tombé dans les mains des banquiers privés, ce qui explique, en Europe,
l’apparition des institutions européennes, qui ne sont que la formalisation politique de cette
capture des règles d’organisation des peuples par des intérêts privés.
Si l’on veut bien prendre en compte l’ensemble de ces éléments, un tableau assez clair se
dessine.
Dans ce tableau, d’un côté apparaît un virus très contagieux et qui devient dangereux
lorsqu’il se fixe dans les poumons et les voies respiratoires.
Les patients, à ce stade, n’ont quasi plus de virus dans le corps et il devient inutile de leur
appliquer le traitement préconisé par le Professeur Didier Raoult, comme ce dernier l’indique
très clairement lui-même.
Hormis ces cas de complications qui, apparemment ne sont pas si rares que ça, ledit virus est
relativement anodin, il procure des symptômes plus ou moins gênants mais ne met pas en jeu de
124
pronostic vital des patients infectés.
Didier Raoult, professeur français spécialiste mondialement réputé en virologie et infectiologie,
a émis des hypothèses de travail qui ont été confirmées par des spécialistes chinois ayant eu à
traiter le virus et par un professeur Sénégalais (Pr. Seydi) qui a eu à affronter le virus Ebola et
qui est, à ce titre, reconnu comme une sommité dans son domaine.
Le traitement préconisé ne coûte pas cher (car les brevets très anciens sont tombés dans le
domaine public) ; il n’est pas efficace à 100 % en fonction, notamment, du moment tardif ou non
où il a été administré.
Voilà, pour l’essentiel, ce qu’il importe de retenir.
De l’autre côté du tableau, on a des médecins stipendiés (la plus en vogue actuellement est la
sulfureuse Karine Lacombe qui sévit sur les grandes ondes et est multi stipendiée des lobbies
pharmaceutiques) ainsi que tout l’appareil d’État et les corps constitués (Inserm…), tous reliés,
de près ou de loin, aux lobbies pharmaceutiques qui sont montés aux créneaux pour disqualifier
les travaux des éminents spécialistes décrits ci-dessus.
Sans oublier le fait que la campagne présidentielle de Macron a été partiellement financée par
Big Pharma.
En outre, je ne fais qu’effleurer rapidement, car l’énumération en serait vraiment trop longue,
toutes les décisions politiques actuelles prises en opposition ouverte à l’objectif officiel
d’enrayement de l’épidémie, qui passent par la classification début 2020 d’un médicament
en vente libre depuis des décennies en substance vénéneuse, par le refus d’octroyer des
autorisations administratives à des chercheurs proposant des tests pour détecter l’infection
au coronavirus, par le refus de l’aide proposée par des industriels pour la fabrication de
respirateurs… Ajoutons à cela, pour compléter le tableau, la déconstruction méthodique du
service de santé publique, allant de la liquidation des stocks de matériels aux restrictions de lits
et de personnels hospitaliers, aggravée depuis la présidence Sarkozy.
Cette crise sanitaire laisse ainsi apparaître les véritables acteurs politiques cachés derrière les
oripeaux étatiques ! On perçoit, aujourd’hui mieux qu’hier, que l’État est tenu par des
intérêts privés qui préconisent des remèdes très coûteux, voire peu efficient, en attendant le
futur vaccin obligatoire.
Sur la ligne d’arrivée pour gagner le cocotier des contrats publics et privés de commandes
massives de vaccins : Johnson & Johnson qui annonce ce 31 mars qu’il sera prêt à tester son
premier vaccin dès septembre 2020 ! D’autres laboratoires restent bien évidemment en lice pour
la cagnotte du futur vaccin…
Il faut toutefois savoir deux choses. Premièrement, tous les vaccins rapidement fabriqués se sont
historiquement révélés peu efficaces et même dangereux pour la santé humaine.
Deuxièmement, un vaccin contre un virus par hypothèse mutant, comme l’est le coronavirus, a
très peu de chance d’être efficace.
Ce problème est aggravé par le fait que la maladie Covid-19 met en cause plusieurs souches
différentes, dont l’une d’elle se subdivise encore en plusieurs variantes.
En conclusion, si les pouvoirs publics voulaient effectivement enrayer l’épidémie, ils
décideraient de traiter, à moindre coût qui plus est, un maximum de gens en amont, comme
le préconisent le Dr. Raoult et d’autres grands spécialistes du monde entier.
Cette aune du traitement médical préventif massif est la mesure exacte de l’honnêteté du
gouvernement français.
En d’autres termes, si le gouvernement était honnête, il ne prendrait pas l’option dilatoire
actuelle consistant à mettre tous les obstacles en place pour que les gens ne soient pas
massivement traités selon les préconisations du Pr. Raoult ; pendant que les mesures de
confinement ciblées sur les populations locales les plus normées deviennent de plus en plus
rigoureuses alors même que ces mesures excluent les populations rebelles situées dans les zones
de non droit, et les camps de migrants.
Par ailleurs, notons que le gouvernement français, qui a également récemment sur préconisation
de l’ONU, vidé massivement et prématurément les prisons de prisonniers de droit commun (ce
qui a fait l’objet d’un communiqué officiel de professionnels de la magistrature), punira
125
d’emprisonnement les contrevenants multirécidivistes qui auront dépassé leur heure de
promenade quotidienne autorisée, qui auront dépassé leur périmètre de promenade autorisée,
ou qui auront oublié leur laisser-circuler…
On se rend bien compte ici de deux choses :
Que la volonté affichée de protéger les populations cache une volonté sournoise de les
mettre en état de choc et de les surveiller massivement ; Que l’anarchie sociale en cours de
développement, est consciencieusement organisée par les pouvoirs publics eux-mêmes, sous
le faux prétexte d’enrayer une épidémie.
Strategika – Cette pandémie précède-t-elle un effondrement économique et systémique ? Plus de
3 milliards de personnes sont appelées à se confiner dans le monde. Pour la première fois de son
histoire, l’humanité semble réussir à se coordonner de manière unitaire face à un ennemi global
commun. Que vous inspire cette situation ?
Cette pandémie va-t-elle forcer l’humanité à se doter d’un gouvernement mondial comme le
préconisait Jacques Attali lors de la pandémie de grippe A en 2009 ?
En 2009 toujours, Jacques Attali expliquait que « l’Histoire nous apprend que l’humanité
n’évolue significativement que lorsqu’elle a vraiment peur ». Que vous inspire cette idée ?
VB : Effectivement, de multiples informations montrent que l’existence d’une pandémie était
prévue, pour ne pas dire attendue, par un certain nombre d’institutions et de personnages ,
au premier rang desquels on peut citer, pèle mêle, la fondation Bill et Melinda Gates, le centre
John Hopkins pour la sécurité sanitaire, le Forum économique mondial, l’OMS, la Banque
mondiale, Jacques Attali, le magazine « The Economist » (année 2019 et 2020) … Avec le
britannique Gordon Brown qui appelle ouvertement à la constitution d’un gouvernement mondial
pour faire face à cette pandémie de coronavirus.
Nous faisons donc globalement, ou mondialement, si vous préférez, face à une situation inédite
dans l’histoire, dans laquelle un petit groupe de gens, cachés derrière l’anonymat des capitaux
et des institutions internationales et menés par quelques banquiers privés, organisent des chocs
ou tirent parti de chocs afin de faire avancer leur agenda global de prise de contrôle politique
du monde en instituant un « gouvernement mondiale ».
Pour réaliser ce gouvernement mondial, il faut avoir préalablement développé, chez les
individus en général et chez les dirigeants politiques en particulier, le sentiment de la nécessité
d’une régulation des évènements à l’échelle globale. Une pandémie est en effet le phénomène
qui répond le mieux à ce type de besoin. Dès le départ, on peut et on doit suspecter une
manipulation.
Par ailleurs, il devient en effet de plus en plus évident que ce coronavirus résulte de la
combinaison, aidée, de deux virus naturels, combinaison qui aurait malencontreusement fuité
d’un ou de plusieurs laboratoires.
Nous ne saurons probablement jamais le véritable déroulement des évènements ayant abouti à
la dissémination de ce type de virus.
Ensuite, et en raison de l’homogénéisation de la réponse politique apportée à cette crise
sanitaire par différents pays, il est tout à fait nécessaire que les citoyennes victimes aiguisent
leur vigilance et se tiennent sur leur garde car la manipulation devient évidente dans le
contexte de privatisation généralisée des États.
Toutefois, on ne saurait trop insister sur l’impérieuse nécessité de discriminer les informations
reçues. Ainsi, à titre personnel, je ne pense pas qu’il faille mettre sur un même plan la réponse
politique chinoise et la réponse politique des pays européens.
D’une part, il ne faut pas oublier que la Chine, actuel opposant victorieux à l’hégémonie
économique du bloc de l’ouest sous l’égide de l’OTAN, a été le premier pays attaqué par ce
virus.
D’autre part, les dirigeants chinois ont publiquement incriminés les GI’s américains dans la
propagation du virus sur leur territoire.
Enfin, il faut se souvenir qu’aux USA, se sont produits, courant 2019, deux évènements
extrêmement importants qui peuvent aisément être corrélés :
Une sorte d’épidémie pulmonaire grave avait été mise sur le dos des fabriquant de cigarettes
électroniques et Un laboratoire (Fort Detrick) a dû être fermé (Trump vient d’ailleurs
126
récemment d’ordonner sa réouverture pour lutter contre le coronavirus !), durant l’été 2019,
pour cause de fuites. Il devient assez loisible d’imaginer que les conséquences de cette fuite de
matériel bactériologique, volontaire ou non (nous ne le saurons jamais), a été artificiellement
endossée par le puissant lobby du tabac – ce qui lui a permis d’éliminer un concurrent inoffensif
naissant mais menaçant (l’industrie de la cigarette électronique) – avec la bénédiction des
instances gouvernementales qui ont ainsi évité d’avoir à rendre des comptes publics.
Par ailleurs, il faut absolument toujours conserver à l’esprit que les gouvernements officiels sont
privatisés mais que même dans ce cas de figure, il y a quantité de gens qui oeuvrent
quotidiennement dans ces structures et qui ne sont pas eux-mêmes corrompus. Ainsi, même
en cas de fuite bactériologique issue d’un laboratoire secret on ne peut pas être sûr que cette
fuite soit volontaire ; des individus infiltrés et aux ordres directs des puissances financières
peuvent très bien avoir organisés ces fuites à l’insu de leurs collègues.
Par ailleurs, je voudrais revenir sur l’existence des laboratoires secrets de recherche
bactériologiques. Il faut comprendre que le problème se pose dans les mêmes termes qu’il s’est
déjà posé en matière d’armes nucléaires : beaucoup de pays disposent légitimement de ce type
de laboratoires sans qu’il soit question de les utiliser à des fins offensives.
De la même façon, beaucoup de pays disposaient et disposent de l’arme nucléaire, tandis que
très peu les ont utilisées à des fins offensives.
Nous connaissons par ailleurs depuis longtemps la propension des puissances anglo-saxonnes et
de leurs affiliés à cibler les populations civiles, qui n’ont, à vrai dire, à leurs yeux, aucune
espèce d’importance et seraient plutôt considérées comme étant surnuméraires (voir les Georgia
Guidestones, les travaux du « Club de Rome », et ceux de tous leurs descendants).
À ma connaissance, la puissance chinoise n’a jamais utilisé de façon offensive ni la bombe
nucléaire, ni toute autre arme de destruction massive. En revanche, les USA, et leurs affiliés,
n’ont plus de preuves à apporter quant à leur capacité à utiliser ce type d’armes pour viser, en
particulier (c’est devenu une sorte de spécialité) les populations civiles.
Une fois ces préalables explicités et le contexte rétabli, il devient possible de répondre à votre
première question.
En effet, la mise en confinement des gens bien-portants porte un coup d’arrêt brutal à
l’économie des pays. En fonction de la durée du confinement, ces pays, surtout lorsqu’ils sont
endettés, ne pourront que très difficilement s’en remettre. Cette remise sur pied devra, à
l’évidence, s’accompagner d’une remise en cause de leur fonctionnement interne. Par ailleurs,
les bienfaits abondamment claironnés de la globalisation économique, qui a rendu chaque pays
dépendant des autres, reçoivent, eux aussi, un énorme démenti par cette crise sanitaire qui
rend visible l’extrême dénuement industriel des pays dits développés, lesquels ne sont plus
autosuffisants en quoique ce soit. On peut en effet en déduire, sans risque d’erreur, qu’il y aura
un « avant la crise du coronavirus » et un « après la crise du coronavirus ».
Nous sommes collectivement sur une ligne de crête et les choses peuvent basculer, en fonction
de la capacité de réaction des citoyens, soit dans le sens du globalisme intégral avec
gouvernement mondial, soit dans celui d’une reprise en main politique des pays par leurs
ressortissants.
Strategika – Comment voyez-vous l’évolution de la pandémie et ses conséquences politiques et
sociales dans les semaines et les mois à venir ?
VB : Soit les citoyens cèderont à la peur, soit ils réfléchiront et comprendront que la peur est
elle-même entretenue de façon contrôlée par leurs dirigeants qui prennent toutes les
décisions permettant au coronavirus de se propager en toute tranquillité, ou plutôt, en
toute facilité. C’est ainsi, qu’ils refusent à leurs population l’accès aux soins et médicaments
utiles à l’endiguement du processus de contamination pendant qu’ils mettent les gens en
confinement suffisamment longtemps pour pouvoir leur imposer – il s’agit ici de la mise en
oeuvre de la « servitude volontaire » – un futur vaccin miracle. Ce vaccin, outre son prix
financier, sera sans doute agrémenté de sels d’aluminium (qui est devenu l’adjuvent
obligatoire), d’ARN messagers (qui permettront de faire, in vivo et à grande échelle, des
expériences génétiques sur le génome humain), et surtout de puce RFID, qui permettront à tout
un et chacun de recevoir ses rémunérations et d’avoir accès à son compte en banque. Cette
127
étape de la vaccination obligatoire sera tout à fait décisive pour assurer aux globalistes
(banquiers, big pharma et consorts) le contrôle direct sur les populations. Chaque personne
devra ainsi obéir sous peine de se voir retirer l’accès à tous ses moyens de subsistances.
Étant ici précisé qu’en raison de l’effondrement économique, il est fortement à craindre que les
moyens de subsistances ne soient in fine aucunement reliés à un travail individuel productif mais
plutôt à un subside universel reçu de l’État fantoche entièrement aux ordres des puissances
financières.
Strategika – Existe-t-il une issue politique à la situation que vous venez de décrire et quelle
forme pourrait-elle prendre selon vous ?
VB : Il faut partir du principe naturel que chaque problème a une solution à la condition
exclusive d’être bien posé. Dans le cas présent, bien sûr qu’il existe des issues politiques à ce
problème, je dirai même que les seules issues favorables sont de nature politique au sens propre
du terme. Autrement dit, seule une reprise en main politique de l’organisation des États par
leurs ressortissants pourra aboutir à une issue favorable aux populations. Sinon, nous
assisterons au basculement général souhaité par l’oligarchie supranationale vers un
gouvernement mondial aux mains des puissances financières, les populations étant vouées à
être fortement réduites puis mises en esclavage, pour la partie qui aura survécu. J’ai, dans
mes travaux, expliqué comment la Société pourrait être réorganisée pour devenir réellement
politique, c’est-à-dire pour que les ressortissants des États puissent devenir acteurs à part
entière des choix politiques de leur pays.
Il suffit de consulter la partie « Le renouveau institutionnel » situé page 278 et suivantes de mon
ouvrage « Les raisons cachées du désordre mondial », publié en mars 2019 aux éditions Sigest. Je
ne reviendrai pas ici sur ce sujet qui requiert des développements trop long. Ces
développements seront peut-être l’occasion d’un nouvel entretien pour Strategika ? Strategika –
Comment liez-vous la crise actuelle à votre domaine d’expertise et à votre champ de
recherche ?
VB : En vérité, cette crise est liée à mes travaux à plusieurs égards. J’ai mentionné, ci-dessus, la
question institutionnelle d’organisation des États. Mais ce n’est en effet pas le seul lien. L’autre
lien très important est relatif aux évolutions en cours de la monnaie mondiale. J’ai déjà
expliqué à maintes et maintes reprises que le Brexit, dont on peut se féliciter en apparence,
avait été initié par les banquiers de la City afin d’avoir toute liberté d’action, en étant libérés
les lourdeurs institutionnelles de l’UE, pour piloter le changement de monnaie mondiale.
Comme prévu par Keynes au siècle dernier, le dollar, sous la double casquette de monnaie
nationale et de monnaie mondiale, n’était, dès le départ, économiquement pas viable. Ainsi, sa
fin prévisible pouvait être programmée.
Elle a eu pour première étape sa décorrélation du standard or tandis que la seconde étape, à
laquelle nous assistons en direct, est sa décorrélation du standard pétrole qui avait succédé au
standard or.
Actuellement, la plupart des pays du monde sont convaincu de l’inanité de conserver le dollar
comme monnaie de réserve internationale. Trump lui-même passe à l’action puisqu’il vient de
prendre des mesures pour fusionner la Fed et le département du Trésor dans l’objectif de créer,
sur le modèle du Yuan et du Renmibi, deux types de dollar : un dollar interne et un dollar devise
qui circulera sur les marchés internationaux. Le reset monétaire approche donc à grands pas.
Ainsi, une monnaie mondiale viable, contrôlée par les banquiers il va sans dire, pourra bientôt
voir le jour, sous forme de panier de devises, qui circulera de façon entièrement dématérialisée.
Je ne détaillerai pas ici – car les développements y seraient trop longs – l’escroquerie bancaire
originelle ayant consisté à identifier la monnaie avec un bien matériel (au départ un métal
précieux) dans le commerce. Toute une histoire, que je raconte dans mon livre, co-écrit avec le
banquier Jean Rémy, intitulé « Du nouvel esprit des lois et de la monnaie », publié en juin 2017
aux éditions Sigest.
J’ajoute que la fin du dollar en tant que monnaie internationale est la condition sine qua non
pour qu’advienne une monnaie mondiale viable, du moins selon les critères de fonctionnement
économiques et monétaires imposés par les banquiers internationaux.
Or, la fin du dollar monnaie mondiale suppose la fin de l’hégémonie de l’empire américain.
128
Dès lors, il devient facile de comprendre que certains membres décisionnaires de cet empire se
sont violemment opposés, et s’opposent encore violemment, à ce projet qui aboutira à une
disparition de leurs situations dominantes. Cette partie des dirigeants américains qui se
rebellent peut être qualifiée de patriote, il s’agit des gens qui étaient ouvertement impliqués
dans la domination du monde par les américains eux-mêmes. À l’opposé, ces derniers ont pour
pires ennemis internes les globalistes apatrides, dont la tête se situe à la City of London, et
qui oeuvrent en sous-mains pour l’avènement d’un gouvernement mondial, lequel suppose la
disparition de l’empire US. Cette distinction, essentielle à la bonne compréhension des choses,
entre dirigeants patriotes et dirigeants apatrides existe également en Chine et en Russie où,
par exemple, le gouvernement civil semble dirigé par les partisans des globalistes apatrides
tandis que l’armée semble aux mains des dirigeants patriotes, Poutine faisant la jonction entre
les deux factions opposées.
Concernant la Chine, il faut garder à l’esprit le considérable nettoyage ayant eu lieu depuis des
années, y compris dans les plus hautes instances dirigeantes, pour purger l’appareil d’État des
élites compradores, lesquelles peuvent être reliés aux dirigeants apatrides siégeant à la City of
London.
Cette opposition entre dirigeants patriotes et dirigeants compradores existe également dans des
pays comme l’Iran.
(NB. Compradores = autochtone, fondé de pouvoir d'une firme étrangère) Ainsi, dans cette lutte
de nature géopolitique, structurée autour des questions juridiques d’organisation du circuit de
commandement, rien ne me semble encore acquis ni pour un camp, ni pour l’autre. Il est
néanmoins possible de faire la prévision selon laquelle la victoire serait écrasante pour les
patriotes, à la condition que ces derniers s’allient avec leur population et ne cherchent pas
à la dominer, comme cela leur a été inculqué par leurs anciens alliés compradores.
Rien ne résisterait à l’alliance entre dirigeants patriotes et populations locales. C’est
précisément cette alliance que redoutent les puissances globalistes. Notons à cet égard que les
mesures restrictives de liberté ordonnées par les différents gouvernements pour lutter
contre la propagation du coronavirus vont à l’encontre de cette alliance naturelle qui
permettrait le succès des patriotes sur les globalistes. Vous voyez que les choses ne sont pas
simples… et que, décidément, cette « pandémie de coronavirus » arrive à point nommé pour
soutenir la stratégie des globalistes alors que ces derniers étaient en situation de faiblesse…
D’un autre côté, cette pandémie permet des ouvertures inespérées dans la remise en cause
générale de la stratégie globaliste. Encore faut-il avoir le courage de saisir cette occasion. Je
terminerai mon exposé en disant que les cartes sont actuellement dans les mains des
populations civiles : ces dernières ont enfin, phénomène unique dans l’histoire, la possibilité
de reprendre leur destin en main ; ce qui signifie, très précisément, qu’elles ont la
possibilité de réinstaurer des gouvernements politiques au lieu et place des ersatz actuels
entièrement aux mains des puissances financières.
Les peuples auront ce qu’ils méritent : ils recevront, s’ils acceptent de se prendre en charge
– en contrepartie d’un peu de courage – des fruits extrêmement bénéfiques… mais
l’accepteront-ils ? Là est la question…
Je profite de ce texte pour rendre hommage au travail de structuration politique fait, en
France, par les Gilets Jaunes constituants, qui ont pleinement compris et anticipé cette
problématique de fond.
Finalement, les lois naturelles, tellement honnies des globalistes, reprennent le dessus et les
choses vont entrer dans l’ordre : soit on lutte collectivement pour survivre collectivement, soit
on ne lutte pas collectivement et ce sera la fin de la civilisation et de la liberté, y compris celle
de vivre et de mourir. »
source : https://strategika.fr
Aussi sur : Réseauinternational.net »
129
ANNEXE 2 :
BILL GATES DEMANDE L'IMMUNITE JURIDIQUE POUR LE VACCIN
« Voici pourquoi Bill Gates veut une immunité des gouvernements concernant l'approbation
et la commercialisation des vaccins qu'il finance (par Anton Sarthès) : »
« Pourquoi les plus grands promoteurs de vaccins au monde, comme Paul Offit et Peter Hotez,
nous mettent-ils en garde frénétiquement contre les dangers uniques et effrayants inhérents au
développement d'un vaccin contre les coronavirus?
Les scientifiques ont d'abord tenté de développer des vaccins contre les coronavirus après
l'épidémie de SRAS-CoV en 2002 en Chine. Des équipes de scientifiques américains et étrangers
ont vacciné les animaux avec les quatre vaccins les plus prometteurs. Au début, l'expérience
semblait réussie car tous les animaux ont développé une réponse solide d'anticorps contre le
coronavirus. ? Cependant, lorsque les scientifiques ont exposé les animaux vaccinés au virus
sauvage, les résultats ont été horribles. Les animaux vaccinés ont subi des réponses hyperimmunes,
y compris une inflammation dans tout leur corps se terminant par des infections
pulmonaires fatales.
Les chercheurs avaient vu cette même "réponse immunitaire renforcée" lors de tests humains
sur les tests de vaccination contre le VRS ratés dans les années 1960. Deux enfants sont morts. ?
Offit, Hotez et même Anthony Fauci (dans un moment non gardé), ont averti que tout nouveau
vaccin contre le coronavirus pourrait déclencher des réactions immunitaires mortelles
lorsque les personnes vaccinées entrent en contact avec le virus sauvage.
Au lieu de procéder avec prudence, Fauci a fait le choix imprudent d'accélérer les vaccins,
partiellement financés par Gates, sans études animales (qui pourraient fournir un
avertissement précoce de réponse immunitaire incontrôlée).
Gates est tellement inquiet du danger qu'il dit qu'il ne distribuera pas ses vaccins tant que les
gouvernements n'auront pas accepté de l'indemniser contre les poursuites. Le 4 février 2020,
alors qu'il n'y avait que 11 cas de COVID19 actifs aux États-Unis, les États-Unis ont discrètement
poussé les réglementations fédérales à accorder aux fabricants de vaccins contre les
coronavirus une immunité totale contre toute responsabilité. »
https://www.youtube.com/watch?v=RzFP4yzZzII&feature=share
http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2020/04/voici-pourquoi-bill-gates-veut-une.html
http://conscience-du-peuple.blogspot.com/
« Faites ce que je dis, ais pas ce que je fais : »
https://fr.sott.net/article/35236-Bill-Gates-et-l-elite-mondiale-NE-VACCINENT-PAS-leurspropresenfantset-
pour-cause?
Une clef pour comprendre à quel point les médecins ont été trompés et combien nos « élites »
ont tout fait pour favoriser la diffusion du virus :
https://www.youtube.com/watch?time_continue=3&v=yCTyKEAFXtw&feature=emb_logo
https://youtu.be/yCTyKEAFXtw
Quand allons-nous nous réveiller, prendre conscience de ce qui se trame, et nous organiser pour
faire face – non par une révolte qui ne fera qu'ajouter au chaos – mais par une véritable
révolution intérieure, par laquelle nous imaginerons et donnerons corps à un monde nouveau
tel que nous le souhaitons ? Nous en avons le pouvoir, car nous sommes des créateurs. »
130
ANNEXE 3 :
GRAINE DE NIGELLE – GRAINE DE CHIA
LA GRAINE DE NIGELLE
La graine de Nigelle (ou cumin noir) est comestible et des propriétés médicinales.
La graine de Nigelle nettoie le corps des toxines, stimule la régénération cellulaire, renforce le
système immunitaire et détruit les bactéries.
Elle est anti-oxydante, anti-inflammatoire (en huile essentielle), antiallergique, antivirale,
antibactérienne et analgésique.
Elle prévient l'hypertension artérielle.
On la trouve sous forme d'huile de Nigelle, de gélules et d'huile essentielle.
- Pour un adulte : prendre 1 à 3 cuillères à café, pures ou avec du miel, du lait ou tout autre
aliment, au cours du repas ou 1 cuillère à soupe, le soir au coucher, pour des cures de trois mois.
- Pour un enfant de moins de 12 ans, une demi-cuillère à café par jour suffit, tandis qu'un enfant
de plus de 12 ans pourra prendre 1 cuillère à café par jour.
- Il est bon de savoir que la nigelle peut être mélangée à des jus de fruits, du lait, de l'eau, de
l'huile d'olive, etc. Par exemple, on pourra consommer un mélange d'une cuillère à soupe d'huile
essentielle de nigelle avec un yaourt, pour calmer une diarrhée.
 En usage externe, l'huile de nigelle est utilisée généralement pure, en application locale
et plusieurs fois par jour. Il est aussi possible de l'intégrer à ses produits cosmétiques.
L'huile de nigelle peut également être ajoutée à de l'eau bouillante, avant d'être inhalée.
Les graines écrasées peuvent être employées en cataplasmes, pour traiter certains
problèmes de la peau.
 Préventives de l'asthme.
131
Précautions d'emploi de la nigelle
Consommée en trop grande quantité, la nigelle peut se révéler légèrement toxique.
CONTRE-INDICATIONS
Aucune.
EFFETS INDÉSIRABLES
Aucun.
INTERACTIONS AVEC DES PLANTES MÉDICINALES OU DES COMPLÉMENTS
Aucune.
INTERACTIONS AVEC DES MÉDICAMENTS
Aucun.
Avis du médecin
Des bienfaits reconnus
La nigelle est anti-inflammatoire, analgésique, antibactérienne, antifongique, antioxydante,
antivirale, antidiabétique, hypotensive, stimulante, digestive et diurétique. Quelle que soit
son utilisation, il est nécessaire de consulter son médecin en cas de persistance des troubles.
AVERTISSEMENTS
La nigelle cultivée doit être utilisée en petite quantité, car elle est légèrement toxique.
132
LA GRAINE DE CHIA
Source de protéines végétales, les graines de Chia régulent le transit. Elles contiennent 9 acides
aminés essentiels.
Au contact de l'eau, elles gonflent et forment un gel visqueux. Elles peuvent absorber jusqu'à 15
fois leur poids en eau.
Elles sont riches en fibres et favorisent le transit.
Elles régulent la pression artérielle des personnes souffrant d'hypertension (contribuent à la
prévention des troubles cardiovasculaires). Elles fournissent de l'énergie progressivement à
l'organisme.
Elles contiennent oméga-3 et oméga-6.
Elles ont des propriétés anti-oxydantes.
Contre-indications
Selon l’organisme européen Committee for Novel Foods and Processes, le chia présente
un potentiel allergène qui n’est pas encore clairement déterminé3. Les personnes
allergiques à d’autres graines (sésame ou lin, par exemple) devraient donc faire preuve
de prudence à cause d’une possible allergie croisée.
Le chia est déconseillé aux personnes souffrant d’un cancer de la prostate ou à risque
d’être victime d’un cancer de la prostate, du fait des niveaux élevés d’acide alphalinolénique18.
Avec des médicaments
Théoriquement, les effets des graines de chia pourraient s’ajouter à ceux des
médicaments antihypertenseurs ou anticoagulants.
https://www.selection.ca/cuisine/nutrition/6-bienfaits-impressionnants-des-graines-de-chia/
133
ANNEXE 4 :
FICHE TECHNIQUE
« pour la protection des enfants lors de la pandémie »
LES DERIVES DE LA PROTECTION DE L'ENFANCE :
VERS DES ETATS TOTALITAIRES ?
Cette « fiche technique » interpelle car elle se situe à la suite à la déclaration du directeur
exécutif du programme des urgences sanitaires de l'OMS, selon laquelle des visites domiciliaires
accompagnées de « tests de dépistage » (réputés non fiables) ayant pour finalité de séparer les
familles devront être pratiquées sous le prétexte de cette crise sanitaire – ayant pour effet
d'enlever des enfants livrés ainsi sans défenses à tous les appétits hors de la protection de leurs
parents.
Le Groupe d'enquête rappelle que le Code civil fait obligation aux parents de protéger l'enfant
dans sa sécurité, sa santé et sa moralité, et que cette autorité appartient aux parents et ne
saurait être délégué à un organisme tiers.
Il rappelle aussi que la Loi sur lesquelles sont fondées ces dispositions du Code civil ont une
force supérieure à tout décret (fut-il promulgué en vertu de mesures d'exceptions une crise
sanitaire), de par le principe de la hiérarchie des normes.
CODE CIVIL
Article 371-1
« L'autorité parentale est un ensemble de droits et de devoirs ayant pour finalité l'intérêt de
l'enfant.
Elle appartient aux parents jusqu'à la majorité ou l'émancipation de l'enfant pour le protéger
dans sa sécurité, sa santé et sa moralité, pour assurer son éducation et permettre son
développement, dans le respect dû à sa personne.
L'autorité parentale s'exerce sans violences physiques ou psychologiques.
Les parents associent l'enfant aux décisions qui le concernent, selon son âge et son degré de
maturité. »
134
On voit d'emblée que les enfants sont visés par cette « fiche technique ». Et plus
particulièrement les enfants pauvres [« l'exclusion socio-économique (…) particulièrement
exposés »].
De « nouvelles solutions de garde » sont évoquées dès la page 2.
L'enfant est présenté comme victime de risques nouveaux (« risques accrus de violence
familiale, d'abus, d'exploitation, de détresse psychologique » etc.). A risques nouveaux,
solutions d'exception...
On voit se dessiner des mesures de transfert de l'autorité parentale à des services sociaux.
Tout le reste est à l'avenant.
Au sujet de la protection des enfants vue par l'élite mondiale, voir le témoignage de Cathy
O'Brien : https://youtu.be/REvQbrTt0F0
135
Il y a plusieurs pages du même acabit. Finalement, l'objectif se dessine : « soutenir le
déploiement de mécanismes de plaintes » de nature à permettre un retrait des enfants.
On comprend bien que les enfants puissent être protégés par des services dédiés à leur sécurité,
en cas de défaillance des parents, mais on voit mal – malgré le tableau dramatique brossé par ce
document – pourquoi le coronavirus transfigurerait les parents au point que des organismes
mondiaux se préoccupent subitement de les criminaliser aux fins de leur retirer l'autorité
parentale. Tout ça paraît excessif, pour ne pas dire abusif, et extrêmement douteux.
Car les procédures sociales et judiciaires existent déjà, et on ne voit pas très bien l'intérêt des
superposer des directives « dramatisantes » stigmatisant les parents en laissant entendre que le
salut est dans une gestion collective – et non plus familiale – de l'enfance. Cette idéologie
extrêmement suspecte, au-delà des terminologies bien rôdées, avait déjà été mise en place,
faut-il le rappeler, par le parti nazi qui souhaitait « assurer une éducation germanique aux
enfants aryens » (sic) et fait aujourd'hui encore en Europe l'objet de dérives graves au service
d'une idéologie fort inquiétante, sur fond de corruption :
https://www.courrierinternational.com/article/2013/10/02/a-la-recherche-des-enfants-disparus
https://auschwitz.be/images/_bulletin_pedagogique/fiche_pedagogique_3-traces_23.pdf
https://www.cairn.info/revue-annales-2011-2-page-449.htm?contenu=resume
https://www.cercleshoah.org/spip.php?article734
http://www.musee-resistance.com/wp-content/uploads/2016/11/resistance-2008-09.pdf
136
https://www.nouvelobs.com/societe/20160503.AFP4094/kidnapping-d-etat-ou- protection-de-l-enfance-langoisse-
des-parents-etrangers-en-norvege.html
https://www.franceculture.fr/emissions/les-nouvelles-de-leco/les-nouvelles-de-leco-du-lundi-16-avril-
2018 Les enfants volés d'Angleterre
https://www.huffingtonpost.fr/2013/01/14/scandale-services-sociaux-abus-enfants_n_2472295.html
Royaume-Uni : le scandale des enfants retirés abusivement à leurs parents par les services sociaux
https://www.cairn.info/revue-journal-du-droit-des-jeunes-2013-6-page-26.htm La protection de l'enfance
au Royaume-Uni est un trafic légalisé qui débouche sur un crime honteux : l'adoption forcée
https://www.lemonde.fr/televisions-radio/article/2016/11/15/au-royaume-uni-le-scandale-des-enfantsarraches-
a-leur-famille_5031213_1655027.html Un scandale passé sous silence
https://www.alterinfo.net/Grande-Bretagne-Pour-stimuler-le-marche-de-l-adoption-les-services-sociauxvolent-
des-enfants_a52411.html
https://blogs.mediapart.fr/yves-faucoup/blog/240419/les-enfants-perdus-d-angleterre
https://www.contribuables.org/2013/07/les-tragiques-derives-de-la-protection-de-lenfance/
ARTICLE TRAITANT DE CETTE TENDANCE DE DERIVES DU SYSTEME DE PROTECTION DE
L'ENFANCE, SUR LE SITE DE « NEURO-PEDAGOGIE » :
https://neuropedagogie.com/education/suede-et-norvege-aux-sources-de-l-enlevement-d-enfants.html
Suède et Norvège: aux sources de l'enlèvement d'enfants
« En Suède comme en Norvège, l’enlèvement d’enfants par l’État est encouragé par un
système qui les confie ensuite à des entreprises privées qui gèrent les institutions, ou à des
familles d’accueil qui y voient une source de revenus conséquente. De nombreux enfants y
sont, encore aujourd’hui, souvent maltraités, et dans le meilleur des cas, conservent le
sentiment d’être coupables qu’on les ait enlevés à leurs parents. Les statistiques sur les
pathologies mentales développées par les enfants dans ces institutions et familles d’accueil sont
suffisamment explicites pour s’interroger sur l’opportunité de les placer pour des motifs
exotiques. Dans la plupart des cas, les enfants sont en effet enlevés à leurs parents pour
d’autres motifs que la maltraitance. Le système judiciaire suédois est profondément en décalage
avec les pratiques dans les pays démocratiques. En matière sociale, les règles élémentaires de
justice ne sont pas respectées, l’enfant est invisible, la procédure est inquisitrice, les parents
sont considérés comme la partie adverse, les juges ne sont pas des professionnels du droit ou des
affaires sociales, et le véritable pouvoir est détenu par des agents des services sociaux qui
souvent font preuve d’une absence d’éthique et de discernement, et ne disposent pas d’une
formation suffisamment riche pour qu’il en aille autrement. Le système peut s’appuyer sur un
large réseau de personnes qui signalent systématiquement tout écart avec les nouveaux
standards scandinaves, très discutables. Dans cette dernière partie de l’enquête, nous irons aux
sources de ces standards, nous découvrirons l’origine de ces dysfonctionnements, une idéologie
qui risque de s’étendre et ravager l’Europe occidentale toute entière.
Cet article représente la 5è et dernière partie de l'enquête sur les dérives du système de
protection de l'enfance en Suède et en Norvège. Il ne saurait se comprendre sans la lecture des 5
articles qui traitent de ce problème. Le plan de l'enquête est rappelé ici:
Partie 1 : enfants enlevés par l’État en Suède et Norvège : quelques cas particuliers.
Partie 2 : des cas particuliers aux cas généraux, analyse des dérives d’un système.
Partie 3 : Familles d’accueil et institutions : maltraitance et business.
Partie 4 : Barnevernet, avatar du programme nazi lebensborn ?
Partie 5 : Aux sources des dérives : politique centrée sur l’enfant, théories psychanalytiques,
behaviorisme rigoriste, action des « gourous »
137
Partie 5. Suède et Norvège : aux sources des dérives dans l'enlèvement d'enfants par l'État
Une politique centrée sur l’enfant
C’est dans les années 90 que la Suède a mené une politique centrée non plus sur la famille, mais
sur l’enfant. Aujourd’hui, et contrairement à ce que les représentants officiels de
l’administration suédoise clament, la priorité n’est plus de veiller à ce que les enfants
restent auprès de leur famille. C’est ce que les chercheurs ont démontré. De toutes les façons,
aucune personne sérieuse ne s’attend à ce qu’un représentant officiel d’une administration
évalue objectivement son bilan. Ce n’est pas son rôle, ce n'est pas là qu’il faut chercher la
vérité.
Bref, aujourd’hui, la famille n’est plus considérée par la Norvège et par la Suède comme un lieu
privilégié où il faut éduquer l’enfant. L’école, relais idéologique de l’État, applique le nouvel
agenda éducatif, à défaut de proposer une instruction de qualité. Même si PISA n’est pas un
instrument fiable de la mesure de la performance scolaire, il faut noter que la Suède est 28è au
dernier classement, et la Norvège, 24è. Peut-être qu’on passe trop de temps à éduquer et pas
assez à instruire dans ces écoles. C’est également le cas en France.
Il faut souligner que la famille nucléaire n’a pas toujours été le foyer privilégié de l’éducation
d’un enfant, y compris dans l’histoire récente. Celle-ci incombait à la famille élargie ou, dans
les foyers argentés, aux précepteurs et domestiques. Dans certaines campagnes d’Afrique Noire,
encore aujourd’hui, le rôle d’éducation appartient au village. La structure familiale européenne,
qu’elle soit traditionnelle ou moderne, n’est pas le seul modèle.
Il faut également souligner qu’un enfant n’appartient pas à ses parents et que ses parents ne lui
donnent pas la vie. Ils n’en n’ont pas ce pouvoir. Ils se contentent de transmettre le code
génétique. Et l’enfant se construit seul, dans un environnement varié, en interprétant les
stimuli. Il les interprète. Il ne les absorbe pas fidèlement, à l’identique, et les neurones miroirs
n’y feront rien. L’enfant, comme l’adulte, fait des inférences bayésiennes, et ces inférences
sont personnelles. Voilà pourquoi les enfants d’une même fratrie peuvent être si différents ;
voilà pourquoi les enfants ne font pas ce que les parents ou les enseignants attendent d’eux ni
ne se posent comme un fidèle reflet de leurs aînés. Ils prélèvent dans leur environnement ce
qu’ils veulent et il n’existe aucun précepte éducatif, aucune pratique pédagogique qui
fonctionne à coup sûr.
Mais l’enfant appartient encore moins à l’État, et je doute qu’un État soit capable d’aimer un
enfant comme peut le faire une famille, même imparfaite, qu’elle soit biologique ou adoptive,
traditionnelle ou moderne. L’État n’est pas un lieu d’émotion, or les émotions sont essentielles à
la cognition et au développement de soi. Or, lorsque l’État s’immisce à ce point dans les
affaires familiales, qu’il enlève les enfants à leur famille avec autant de légèreté, l’État se
transforme en une arme de destruction massive de la famille. La famille d’accueil, dont on
peut douter que statistiquement elle exerce cette activité par charité, surtout au vu des
émoluments que l’État verse, ne peut se poser en substitut de la famille adoptive ou biologique,
traditionnelle ou moderne. En Suède comme en Norvège, le recours aux familles d’accueil coûte
très cher à l’État, si bien que la solution qui se dessine est de généraliser les institutions
gérées par d’importantes entreprises comme Argan ou Wallenberg, qui créeront des «
orphelinats » temporaires, des centres d’éducation comme on en a déjà connu dans le
passé, avec les horreurs qui ont été révélées par les historiens. Face à la puissance de l’État
ne reste plus que l’individu, fragile et isolé, surtout si c’est un enfant.
Dans la seconde partie de cette enquête, à travers l’analyse du système de la protection de
l’enfance suédois, on a appris que l’État était au centre de toute chose. Et c’est la même chose
pour la Norvège. L’enfant, y compris de 14 ans, n’avait aucun pouvoir décisionnel. La famille et
l’enfant sont invisibles dans le processus décisionnel.
138
Il ne reste donc plus que l’État.
Comment en est-on arrivé là ?
Tout est parti d’une conception dévoyée de l’égalité doublée d’un réductionnisme, portée par
des apprentis-sorciers et nourri de psychanalyse et de behaviorisme.
Pathologies de l’égalité
Qu’un système économique produise des inégalités du fait de l’action de ses agents qui
poursuivent un but légitimement égoïste, et que l’État se charge de les réduire afin que tous
puissent trouver sa place, cela fait sens, même si sur le plan de l’économie et de la systémie,
cela peut être contestable, parce que les agents économiques qui poursuivent un but
légitimement égoïste peuvent aussi contribuer au bien-être général dans des relations
englobantes, volontairement ou non.
En revanche, que l’héritage culturel qui a placé les hommes en première place dans certaines
sociétés humaines soit mis à mal par l’État afin que les femmes disposent de la liberté d’y avoir
accès d’une égale manière, on ne peut qu’être d’accord, comme on peut reconnaître que de
nombreux efforts restent à faire.
Que toute forme de discrimination soit combattue par l’État au nom de l’égalité, l’affaire est
entendue.
Mais à aucun moment l’égalité ne peut ontologiquement nier et renier la différence. Or, les
laboratoires sociétaux que sont la Norvège et la Suède sont devenus des lieux de production de
pathologies de l’égalité.
Au nom de l’égalité homme-femme, on en vient à nier les différences sexuelles qui ne se
limitent pas aux différences physiologiques, permettant même à des écoles d’imposer la
théorie du genre, alors que c’est dans la différenciation sexuelle que le Vivant a pu assurer
les conditions de son existence, de sa croissance, de sa diversité, de sa force enfin. L’Égalité
ne signifie pas standardisation, uniformisation.
Au nom de l’égalité adulte-enfant, on en vient à nier les innombrables différences qui les
séparent. Un enfant n’est pas un adulte. Il ne dispose ni de l’expérience ni du savoir d’un
adulte, et qui conditionnent la prise de décision. Son cerveau connaît de profonds
bouleversements, certaines structures cérébrales essentielles sont matures à la fin de
l’adolescence. Tous les enseignants savent qu’on n’enseigne pas à un enfant de 15 ans comme à
un enfant de 3 ou 10 ans.
Un enfant n’est pas un adulte, et les réponses éducatives proposées à l’enfant ne peuvent pas
être celles que l’on propose à un adulte. Ainsi l’enfant de 3 ans qui remplit son verre au robinet
et le laisse déborder pendant quelques minutes ne fait pas une bêtise, il explore les lois de la
physique. Il est inutile de le gronder, encore moins de lui donner une fessée. Non seulement il ne
comprendra pas, mais on pourrait lui envoyer le message qu’apprendre les lois de la physique,
qu’explorer par soi-même n’est pas une bonne chose. Mais s’il ne faut pas gronder cet enfant, il
ne faut pas davantage laisser l’eau couler. Lui expliquer l’impact que cela peut avoir sur les
finances de la famille ou sur l’écosystème ne seront pas davantage compris. En revanche, ce qui
est certain, c’est que les lois de la physique imposent des limites auxquelles nous sommes tous
assujettis, et si on ne ferme pas le robinet, l’eau continuera de couler jusqu’à ce que la source
se tarisse. Ce qui est également certain, c’est qu’un enfant de 10 ans est en mesure de
comprendre les arguments écologiques ou pécuniaires, si ceux-ci sont répétés et associés à
d’autres exemples qu’une eau qui coule d’un robinet. Bref, à chaque stage du développement
d’un enfant, il lui faut une réponse appropriée.
Un enfant n’est pas l’égal d’un adulte, et un enfant de 3 ans n’est pas l’égal d’un enfant de 10
ans. Cela ne signifie pas que l’un ou l’autre doit avoir moins de considération, moins de poids.
L’absence d’égalité ne signifie pas nécessairement l’introduction d’une supériorité, d’une
139
hiérarchie, juste la reconnaissance d’une différence. Cela signifie seulement que la réponse doit
être adaptée.
En considérant qu’un enfant de 3 ans est l’égal d’un enfant de 10 ans ou d’un adulte, et que la
réponse donnée à l’un doit être égale à la réponse donnée à l’autre, on en vient à renier les
différences, à nier l’évidence, à introduire un biais d’analogie.
Criminaliser les parents parce qu’ils ont donné une fessée à un enfant, au motif qu’on ne donne
pas une fessée à un adulte, c’est introduire un biais d’analogie. Et lorsqu’on constate que sous
l’action salutaire de la loi, la violence physique autrefois employée par les patrons pour
discipliner leurs employés n’est plus aujourd’hui d’usage, et que par conséquent, on s’interroge
sur l’emploi de la fessée avec un enfant, on introduit également un biais d’analogie. Et on
introduit également un biais de confirmation, parce qu’on oublie de préciser que la violence
existe toujours dans le monde du travail. Elle a seulement changé de forme, elle est plus
insidieuse et plus psychologique, y compris en Suède ou en Norvège. Le spectre du licenciement
pour un employé, celui de ne plus avoir de marché pour un patron, sont également des formes
de violence dans le monde du travail et elles provoquent de sérieux dommages psychologiques et
physiques. De plus, en comparant l’employé autrefois frappé par son patron et l’enfant
aujourd’hui fessé par ses parents, on entretient la confusion. En effet, les patrons ne fessaient
pas, ils frappaient. Donner une fessée sans faire mal, ce n’est pas être maltraitant. C’est une
réponse qu’un jeune enfant peut comprendre, puisqu’il va cesser de faire couler inutilement de
l’eau, et sa santé physique ou psychologique ne seront pas en danger. Certains enfants ne feront
plus couler l’eau inutilement. D’autres, au contraire, iront défier leurs parents, et une partie de
ces derniers pourraient effectivement ne pas se maîtriser, mais ce sont vraisemblablement ceux
qui ont un problème d’inhibition et cela se manifeste dans d’autres circonstances. La fessée
n’est évidemment pas une réponse appropriée, et cela suffit pour que son emploi tombe en
désuétude. Cependant, criminaliser les parents et leur prendre leur enfant – ou même leur
infliger une sanction pécuniaire - est encore moins approprié, pour les parents comme pour
l’enfant. L’éducation des parents et l’élimination des facteurs qui entraînent la maltraitance
sont la seule voie possible.
Ce biais d’analogie, cette pathologie de l’égalité étaient déjà présents en Suède en 1979,
lorsque la loi anti-fessée a été adoptée, apprend-on de la plume de Monsieur Jean-François
Held, dont l’article publié par l’Express a été reproduit sur le site du NKMR, le Comité Nordique
des Droits Humains. L’argument « on ne doit pas fesser un enfant puisqu’on ne fesse pas un
adulte » ou « le patron ne frappe plus son employé alors on ne doit pas fesser un enfant » a déjà
été utilisé et a donné naissance à cette loi.
Soulignons également qu’à l’époque, en Suède, certains intellectuels s’étaient interrogés sur la
nécessité de faire passer une telle loi puisque les parents suédois ne disciplinaient pas leurs
enfants en les fessant. Et les porteurs de la loi de donner pour réponse que cette loi n’était pas
contraignante, qu’elle n’avait qu’une ambition éducative. Aujourd’hui, Madame Marisol Touraine
et Madame Laurence Rossignol ont repris exactement l’antienne : la loi est symbolique. Puis elle
deviendra, comme en Suède et Norvège, contraignante. C’est le résultat du processus
d’habituation : petit à petit, on augmente les contraintes, arguant que ce qui précédait
n’était pas assez contraignant, et que les gens l’avaient déjà accepté. On prendra aussi le cas
d’un enfant battu par ses parents pour faire davantage accepter une telle loi : c’est le processus
de sensibilisation. Tout cela est très connu en psychologie. Et on ira chercher les modèles qui
nous arrangent, les résultats scientifiques qui nous arrangent, en oubliant tous les autres : le
biais de confirmation. Aucune étude scientifique n’a jamais prouvé que la fessée modérée
provoquait de sérieux dommages psychologiques chez l’enfant. Lorsqu’une telle étude sort, elle
est contredite par une autrepar une autre, et le professeur Christopher Ferguson, spécialiste des
biais en psychologie, m'a confirmé dans une conversation privée que la méta-analyse du
professeur Gershoff n'apportait aucun éclairage nouveau. Seulement, on fait toujours plus de
publicité aux études qui « prouvent » ce que l’on souhaite prouver. La loi est ensuite emballée
et appliquée.
140
En réalité, cette loi pourrait n’être qu’une première étape vers un contrôle des familles par
l’État. La seconde pourrait être de considérer que la famille n’a pas à éduquer un enfant
puisqu’elle peut lui instiller des idées contraires à la vision de l’État, au consensus social,
obtenu par l’habituation. (...) »
Fiche complète disponible ici, sur le site de l'UNICEF :
https://www.unicef.org/media/66271/file/FRENCH_Technical%2 0Note:%20Protection %20of%20Children
%20during%20the%20COVID-19%20Pandemic.pdf
ANNEXE 5 :
REFERENCES DE PERSONNALITES POLITIQUES AU
« NOUVEL ORDRE MONDIAL »
● CITATIONS PAR LES GOUVERNANTS relatives à ce « nouvel ordre mondial »
NB. Tous les derniers présidents de la France de Sarkozy à Macron en passant par Hollande) ont
appelé à la constitution de ce « nouvel ordre mondial » (en fait une gouvernance mondiale non
élue, au service de groupes opaques transnationaux) - Jacques ATTALI, proche de François
Mitterrand et mentor du président MACRON, a confirmé ces intentions :
« Nous arrivons vers l'émergence d'une transformation globale. Tout ce dont nous avons besoin
c'est de la CRISE MAJEURE et le peuple acceptera le NOUVEL ORDRE MONDIAL » (David
Rockefeller)
 https://www.facebook.com/upr.francoisasselineau/posts/374503879241604/
 https://www.thebookedition.com/fr/le-mondialisme-p-343497.html
 https://solidariteetprogres.fr/actualites-001/attali-une-petite-pandemie.html
 https://blogs.mediapart.fr/bombek/blog/260911/comprendre-la-crise
 https://www.europe1.fr/international/a-lonu-emmanuel-macron-appelle-a-un-nouvelordremondial-
3764303
 https://youtu.be/zla6yXKHU4s
 https://www.youtube.com/watch?v=aeXhEp7dhvw
 https://www.dailymotion.com/video/xee8ld
 https://www.dailymotion.com/video/x34y5i
 https://www.dailymotion.com/video/x6uv9i
 https://www.youtube.com/watch?v=iiQs4lGN3Jc
 https://www.liberation.fr/planete/2018/04/25/au-congres-americain-macron-appelle-a-batirlenouvel-
ordre-mondial-du-xxie-siecle_1645865
141
ANNEXE 6 :
TRACT EN CIRCULATION
« Théorie du complot? Vrai ou faux? Je l'ignore, mais dans le doute, je ne remettrai pas mon fils
à l'école.
A lire et à transférer rapidement, surtout aux familles ayant des enfants scolarisés...
"Tu ne seras pas contaminé, ni exterminé par le virus mais par le futur vaccin à multiples
doses. NE TE FAIS PAS DÉPISTER !!!"
COVID-19 veut dire : Certificat Of Vaccination IDentity avec 19 1=a et 9=i pour
AI=Intelligence Artificielle.
Ce n'est pas le nom du virus. C'est un grand programme international d'asservissement et de
réduction des populations élaboré depuis des dizaines d'années et lancé en janvier 2020 lors du
dernier DAVOS
Sous cette condition : NE VOUS FAITES PAS DÉPISTER !
Passé 70 jours, le virus est inactif. Nous avons dépassé ce cap.
Ce qui réactive le virus, c’est un terrain immunitaire affaibli par la vaccination. Celle qu’ils
comptent nous injecter (7 vaccins plus terribles les uns que les autres) est une véritable
descente aux enfers visant à une dépopulation massive à plus de 80%... joint à ça, la 5G qu’ils
installent dans toutes les villes du monde pour affaiblir nos défenses immunitaires.
Voilà la véritable bombe dans notre corps humain !
Ne vous faites pas dépister, les tests sont caducs.
Les fabricants de tests le disent, aucun des tests ne peut détecter le virus Sras-Cov-2 mais
seulement une infinitude de petits virus inoffensifs ou déchets de cellules (exosomes) qui font
naturellement partie de notre microbiote.
Donc ces tests servent seulement à prouver que vous n'êtes pas malade, juste porteur sain, mais
pas pour eux, ils déclareront que vous êtes positif ! Donc malade...
Les gens testés apparaîtront de plus en plus positifs sur les tests, avoisinant les 90 %. C’est leur
Objectif !
C’est pour cette raison, qu’ils font sortir nos enfants en premier car ils ne peuvent pas imposer
en démocratie le test aux adultes.
En revanche, à compter du 11 Mai en France, ils vont imposer un dépistage massif dans
toutes les écoles (700.000/semaine).
Chaque directeur d'établissement scolaire va recevoir une ordonnance de 61 pages, de la part du
rectorat (histoire de bien noyer le poisson dans l’eau) et imposer le test sans en informer au
préalable les parents, car cela sera imposé par l’État.
(comme dans toutes les institutions mais ceci dans un second temps : entreprises ou travail
d'intérêt général obligatoire suite à la vague massive de chômeurs etc...)
Une fois votre enfant dépisté, ils obligeront toute la famille proche et contacts à se faire
dépister, reconfiner... (puis vacciner...).
Vous serez dans l'obligation d'accepter ce dépistage, sinon ils garderont votre enfant, ceci
apparaîtra entre les lignes dans cette ordonnance envoyée dans chaque établissement scolaire.
Nous ne sommes pas malades juste porteurs sains... porteurs de tas de petits virus qui
apparaîtront sur les tests comme positif, c’est leur stratégie de contrôle ... c'est leur dernière
marche !
Il ne leur manque que cela : "Faire croire au monde entier que le monde est malade"
142
MAIS ILS N'ONT PAS LA CLEF, tout du moins pas encore, ils savent que nous ne nous laisserons pas
faire, c'est pourquoi ils ont mis ce plan stratégique, diabolique, souterrain en place : PASSER
PAR NOS ENFANTS
Leur point d'attaque : nos enfants
Leur stratégie : le dépistage.
Ne leur donnons pas ce qui leur manque !
Ne les laissons pas nous contrôler.
Être dépisté positif c'est être fiché nuisible comme les juifs l'étaient.
Refuser le dépistage est la seule clé pour les empêcher ensuite de nous imposer la
vaccination (vague 2), c'est ne pas venir grossir les chiffres afin de ne pas leur permettre lors de
la troisième vague d'IMPOSER la vaccination mondiale aux 7 milliards d'habitants.
Ils ne peuvent pas nous imposer le vaccin, car nous ne sommes pas encore en dictature, c'est ce
qu'ils visent, une fois vaccinés nous serons tous malades, affaiblis... et la suite vous la
connaissez...
En France les gens peuvent refuser le dépistage en masse.
C'est pour cette raison que l'unique message à véhiculer sur tous les réseaux sociaux et en
France est le suivant.
Pendant ces 9 jours nous ne devons voir et parler que de ça ! (refermez vos livres, vidéos qui
traitent de sujets secondaires)
Il est d'urgence mondiale de préserver des terreaux qui ne sont pas encore envahis par la
corruption totale ou la dictature.
C'est l'ultime message à faire passer pendant ces 9 jours, nous ne devons parler que de ça.
NE VOUS FAITES PAS DÉPISTER ET NE LAISSEZ PAS VOS ENFANTS SE FAIRE DÉPISTER SANS
VOTRE CONSENTEMENT !
Si en France, les gens comprennent ce message, ils ne remettront pas leurs enfants à l'école,
entre les griffes de l’État.
Ils ne se feront pas dépister en Masse.
Et ils ne seront pas obligés, lors de la deuxième vague de se faire vacciner.
La seule solution pour sauver notre Humanité est de faire comprendre aux personnes qui ont
encore le choix : ne vous faites pas DÉPISTER, ne leur donnez pas la réponse qui leur manque, ne
tombez pas dans leur piège.
TOUT découlera de là.
PAS attrapé - PAS testé - PAS vacciné
Nous devons remplir les murs des Facebook, vidéos, tous les espaces médiatiques de ce message
unique.
FAITES DES PANNEAUX CLAIRS
Leur point d'attaque : Vos enfants
Leur stratégie : Le dépistage
Ne leur donnons pas ce qui leur manque »
https://www.mondialisation.ca/la-farce-et-lagenda-diabolique-dun-verrouillage-universel/5644828
https://intelligence.weforum.org/topics/a1G0X000006O6EHUA0?tab=publications
143
ANNEXE 7 :
COVID-19 & MALADIE DE KAWASAKI
Suite à de nouvelles informations relatives à une inquiétude autour des cas d’enfants
hospitalisés pour des symptômes inflammatoires (tableau clinique proche de la maladie de
Kawasaki) et du possible lien entre ce syndrome et le COVID-19 :
144
145
146
ANNEXE 8 :
LA COMMUNICATION TYPE D'UN ETAT TOTALITAIRE
« LE VIRUS TOTALITAIRE »
EXTRAIT D'UN BLOG
« C'est ce que je pense à 1000%... Ce post n'est ni complotiste, ni partisan, ni polémique. Il a juste
vocation à susciter l'esprit critique et vous faire réfléchir (pour ceux qui sont encore équipés !)
Edouard Philippe, Premier ministre, a annoncé samedi qu’il existe un “risque sérieux” d’une
“seconde vague”, potentiellement plus meurtrière que la première : “Le risque d’une seconde vague,
qui viendrait frapper un tissu hospitalier fragilisé, qui imposerait un re-confinement, qui ruinerait les
efforts et les sacrifices consentis […], est un risque sérieux”, a-t-il déclaré lors de la présentation du
plan de déconfinement à partir du 11 mai. [1] Au même moment, le Pr Didier Raoult, spécialiste en
épidémies, disait exactement le contraire : “La deuxième vague, c’est de la science-fiction”. [2]
Lorsque, en tant que citoyen “de base”, vous vous faites ainsi ballotter par des informations
contradictoires, sans aucun moyen de savoir qui dit vrai, c’est le signe que vous êtes en danger, selon
la philosophe Hannah Arendt, rescapée du nazisme et spécialiste des systèmes totalitaires. Comment
la vérité est sacrifiée Selon Hannah Arendt, les régimes totalitaires prennent un pouvoir “total” sur
les individus en les arrosant d’informations contradictoires, jusqu’à ce qu’ils n’aient plus aucun
moyen de savoir où se trouve la vérité. Sous Hitler, sous Staline, explique-t-elle, le citoyen ne savait
jamais à quelle sauce il allait être mangé. La propagande gouvernementale ne consistait pas à
simplement mentir aux citoyens, en leur racontant d'énormes "bobards", qui auraient pu facilement
être dénoncés. Non, c’était beaucoup plus subtil et efficace que cela. Pour empêcher véritablement
tout débat, pour obtenir des citoyens qu’ils se découragent totalement, qu’ils cessent d’essayer de
comprendre, de penser, et qu’ils perdent donc tout moyen d’agir et de résister, les médias d’Etat les
plaçaient sous un déluge continu d’informations contradictoires, mêlant le vrai et le faux jusqu’à ce
que plus aucune personne ne puisse savoir de bonne foi ce qu’il fallait penser : • “Nous gagnons la
guerre !”, • “Nous perdons la guerre !” • “Les rations vont être augmentées !” • “Les rations vont
être diminuées !” • “L’économie est en croissance !” • “Il va falloir travailler plus !” • “Vous pouvez
sortir sans autorisation !” • “Les contrôles vont être renforcés !” Pour ajouter à la confusion, les
Autorités ne parlaient plus d’une seule voix, mais au contraire via une foule de porte-paroles, dont il
était impossible de savoir lequel portait la “véritable” parole de l’Etat. C’est exactement ce que
nous vivons aujourd’hui, et c’est pourquoi une telle tension s’installe dans les esprits. C’est normal.
Ce n’est pas de votre faute si vous ne comprenez rien, si vous êtes ballotté entre des amis, des
voisins, des journalistes, des blogueurs ou encore des “youtubeurs” qui, chacun ont leur opinion qui
paraît valable, tout en étant incompatibles les unes avec les autres. C’est le résultat logique de la
communication gouvernementale qui introduit confusion et contradictions partout. Car, si vous êtes
de bonne foi, cela fait déjà plusieurs semaines, que vous n’avez plus aucun moyen de savoir ce qu’il
faut raisonnablement penser de la situation. Depuis plusieurs semaines, il n’y a plus aucun moyen de
savoir ce qu’il faut “raisonnablement” penser de la situation Lorsque le Président Macron annonce le
déconfinement à partir du 11 mai, il est aussitôt suivi d’une déclaration de son Premier ministre qui
explique que le déconfinement ne touchera que certaines personnes, dans certaines zones. Au même
moment, le Pr Jean-François Delfraissy, président du conseil scientifique Covid-19, et donc principal
conseiller de l’Elysée, affirme que les personnes âgées resteront confinées jusqu’à la fin de l’année,
ce qui est rapidement démenti par le Ministre de l’Intérieur Castaner. La porte-parole du
gouvernement Sibeth Ndiaye explique alors que, bien que le déconfinement commence le 11 mai,
mieux vaut prévoir ne pas partir en vacances en août, ce qui est contradictoire. Aussitôt, une
virologue experte (Anne Goffard) annonce sur France-Inter que plusieurs études de modélisation dans
différents pays concluent à “une deuxième vague épidémique très probable au plus tôt fin août”, à
moins que ce ne soit ”en octobre ou en novembre”. [3] On comprend donc que le déconfinement
n'est que partiel et sera probablement suivi d'un reconfinement, mais alors on ne comprend pas
pourquoi on déconfine si c'est pour préparer une seconde catastrophe. Pourtant, la confusion ne fait
que commencer. Car, de son côté, le ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer est en train
147
d'annoncer la réouverture de “toutes les écoles dans toutes les zones”, en précisant aussitôt que les
enfants sont probablement de gros vecteurs du virus et qu’il faudra sans doute laisser fermés les
collèges, les lycées et l’enseignement supérieur. La ministre du travail Muriel Pénicaud estime alors
sur France-Info “raisonnable de dire” qu’un télétravail massif aura lieu au moins jusqu’à l’été”, ce
qui achève de rendre caduque l’annonce d’un déconfinement le 11 mai. Je passe sur la publication
d’une carte des départements rouges, oranges et verts dont on nous explique qu’ils pourront servir,
ou non, à définir des dates différentes d’ouverture des différents secteurs de l’économie ; sur les
annonces contradictoires des bienfaits du confinement, des masques, des tests de dépistage ; sur
l’affaire de la chloroquine atteignant le summum de la foire d’empoigne, avec des experts tout aussi
incontestables les uns que les autres qui se prononcent en faveur ou en opposition totale au
traitement ; sur le fait que les enfants et les jeunes sont successivement présentés comme
potentiellement victimes de la maladie ou au contraire parfaitement protégés. Si, à la fin de ce
message, vous avez mal à la tête, et envie de sortir vous promener pour penser à autre chose, ditesvous
que c’est exactement l’effet recherché par les Autorités des pays totalitaires lorsqu’ils
assomment leurs citoyens sous un déluge d’informations, contre-informations, ré-informations :
obtenir que les réseaux de résistance se divisent. Que les citoyens se découragent. Que la critique
devienne impossible. Que l’action, la réaction, la révolte, perdent leur sens. Comme il n’y a plus de
vérité, il n’y a plus de réalité. Vous avez l’impression de vous battre contre des moulins qui tournent
dans tous les sens. Vous comprenez que lire, parler, réfléchir, n’a plus aucun sens car on peut penser
tout et son contraire, selon les sources que l’on choisit, et qui évoluent elles-mêmes en permanence.
C’était la triste situation de nombreux pays au XXème siècle, dont on espérait pourtant ne pas
reproduire les erreurs au XXIème : “Quand tout le monde vous ment en permanence, le résultat n'est
pas que vous croyez ces mensonges mais que plus personne ne croit plus rien. Un peuple qui ne peut
plus rien croire ne peut pas se faire une opinion. Il est privé non seulement de sa capacité d'agir mais
aussi de sa capacité de penser et de juger. Et, avec un tel peuple, vous pouvez faire ce que vous
voulez”, disait Hannah Arendt. A méditer. Comme il faut rendre à César ce qui est à César : Merci à
Jean-Marc Dupuis Et à Cristof Modeste. »
A l'appui du document ci-dessus, nous reproduisons un commentaire relatif à une circulaire qui
présente effectivement toutes les caractéristiques d'une publication totalitaire, appel à la
délation en milieu scolaire et manipulation des enfants (pour dénoncer les parents) à l'appui.
C'est une initiative pédagogique digne des plus beaux jours du troisième Reich.
Initialement présenté sur les réseaux sociaux comme une circulaire, ce
document est en fait décrit comme une « fiche » par le ministère.
Un paragraphe a notamment retenu l’attention : « Des enfants peuvent tenir
des propos manifestement inacceptables, peut-on lire dans ce texte de trois
pages. La référence à l’autorité de l’Etat pour permettre la protection de
chaque citoyen doit alors être évoquée, sans entrer en discussion polémique.
Les parents seront alertés et reçus par l’enseignant, le cas échéant
accompagné d’un collègue, et la situation rapportée aux autorités de
l’école. »
ANNEXE 9
RE-OUVERTURE DES ECOLES
extraits d'un blog citoyen (réactions de la société civile)
« La rentrée scolaire en FRANCE . . . . . . Assieds toi sur la croix !!! Ne sors pas du carre !!! HONTE a
ceux qui cautionnent cela !!! Des enfants qui ont à peine 3 ou 4ans a vu d oeil et qui ne comprennent
pas. . . De quoi faire de nouveaux traumatismes !!! Gardez vos enfants en sécurité à la maison. . .
Bientôt les tests covid sur les enfants seront faits à l'école. . . Ils sortiront positifs comme on le sait
déjà, et ils seront vaccinés et puces RFID !!! Il sera TROP TARD ce jour la pour pleurer ....... TROP
TARD !!! ......... »
148
149
ANNEXE 10 :
ATTENTION : TESTS DE DEPISTAGE CONTAMINES
« Le gouvernement britannique avait commandé à un laboratoire des lots de tests de
dépistage du coronavirus. Mais un de ceux-ci a été infecté par… le Covid-19 lui-même,
explique le Telegraph, sans donner d’explication sur les raisons de cette contamination
malencontreuse. »
https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/coronavirus-des-tests-de-depistagecommandes-
par-le-royaume-uni-contamines-par-le-covid-19-6798277
Des milliers d’écouvillons importés de Chine par Québec sont inutilisables
D’autres provinces signalent des tests de dépistage contaminés.
https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1696091/test-depistage-ecouvillonscovid-
19-contamines-chine-quebec
Le Nouveau-Brunswick a reçu 6400 tests de dépistage inutilisables
ici.radio-canada.ca › nouvelle › nouveau-brunswick-tests-depistage-c...
15 avr. 2020 - Au total, 320 000 tests contaminés ont été livrés au pays, selon le Dr Richard
Garceau.
https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1694362/nouveau-brunswick-tests-depistage-contaminationdepistage
https://youtu.be/5NUJ_xIC4E4
Accueil Sciences Santé
Les tests de dépistage fournis par les centres de contrôle aux USA
étaient infectés par le Covid-19
L'enquête fédérale a conclu qu'il y avait eu une contamination lors de leur mise au
point
https://dailygeekshow.com/tests-contamines-coronavirus/
150
ANNEXE 11 :
DES BRIGADES SANITAIRES QUI VONT SE PRESENTER AU DOMICILE
TRACKING DU TELEPHONE PORTABLE ET DELATION
violation du secret médical et fin des libertés individuelles
https://www.20minutes.fr/sante/2770123-20200429-coronavirus-quoi-vontressembler-
brigades-sanitaires-tracer-patients-contamines
http://www.slate.fr/story/190344/covid-19-confiance-brigades-anges-gardienscontact-
tracing-ethique-secret-medical-libertes
https://www.lindependant.fr/2020/05/06/deconfinement-plus-de-100000-personnescomposeront-
les-brigades-sanitaires,8875996.php
Pour rappel : LES LIBERTES PUBLIQUES
GAZETTE DU PALAIS > ACTUALITÉS JURIDIQUES > (JUR) La liberté d’aller et venir constitue une liberté
fondamentale
(JUR) La liberté d’aller et venir constitue une liberté fondamentale
La liberté d’aller et venir, composante de la liberté personnelle protégée
par les articles 2 et 4 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen,
constitue une liberté fondamentale au sens de l’article L. 521-2 du Code de
justice administrative. Elle s’exerce, en ce qui concerne le franchissement des
frontières, dans les limites découlant de la souveraineté de l’Etat et des
accords internationaux et n’ouvre pas aux étrangers un droit général et absolu
d’accès sur le territoire français. Celui-ci est en effet subordonné au respect
tant de la législation et de la réglementation en vigueur que des règles qui
résultent des engagements européens et internationaux de la France.
• Source: Arrêt - CE, 11 avr. 2018, n° 418027 Conseil d'Etat
CODE DE JUSTICE ADMINISTRATIVE
Article L521-2
• Créé par Loi n°2000-597 du 30 juin 2000 - art. 4 JORF 1er juillet 2000 en vigueur le 1er janvier 2001
Saisi d'une demande en ce sens justifiée par l'urgence, le juge des référés peut ordonner toutes mesures nécessaires à
la sauvegarde d'une liberté fondamentale à laquelle une personne morale de droit public ou un organisme de droit privé
chargé de la gestion d'un service public aurait porté, dans l'exercice d'un de ses pouvoirs, une atteinte grave et
manifestement illégale. Le juge des référés se prononce dans un délai de quarante-huit heures.
CODE PENAL
Article 432-1
• Modifié par Ordonnance n°2000-916 du 19 septembre 2000 - art. 3 (V) JORF 22 septembre 2000 en vigueur le 1er
janvier 2002
Le fait, par une personne dépositaire de l'autorité publique, agissant dans l'exercice de ses fonctions, de prendre des
mesures destinées à faire échec à l'exécution de la loi est puni de cinq ans d'emprisonnement et de 75 000 euros
d'amende.
Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de 1789
151
Les Représentants du Peuple Français, constitués en Assemblée Nationale, considérant que l'ignorance, l'oubli ou le
mépris des droits de l'Homme sont les seules causes des malheurs publics et de la corruption des Gouvernements, ont
résolu d'exposer, dans une Déclaration solennelle, les droits naturels, inaliénables et sacrés de l'Homme, afin que cette
Déclaration, constamment présente à tous les Membres du corps social, leur rappelle sans cesse leurs droits et leurs
devoirs ; afin que les actes du pouvoir législatif, et ceux du pouvoir exécutif, pouvant être à chaque instant comparés
avec le but de toute institution politique, en soient plus respectés ; afin que les réclamations des citoyens, fondées
désormais sur des principes simples et incontestables, tournent toujours au maintien de la Constitution et au bonheur de
tous.
En conséquence, l'Assemblée Nationale reconnaît et déclare, en présence et sous les auspices de l'Etre suprême, les
droits suivants de l'Homme et du Citoyen.
Art. 1er. Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées
que sur l'utilité commune.
Art. 2. Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l'Homme.
Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté, et la résistance à l'oppression.
Art. 3. Le principe de toute Souveraineté réside essentiellement dans la Nation. Nul corps, nul individu ne peut
exercer d'autorité qui n'en émane expressément.
Art. 4. La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui : ainsi, l'exercice des droits naturels de
chaque homme n'a de bornes que celles qui assurent aux autres Membres de la Société la jouissance de ces
mêmes droits. Ces bornes ne peuvent être déterminées que par la Loi.
Art. 5. La Loi n'a le droit de défendre que les actions nuisibles à la Société. Tout ce qui n'est pas défendu par la
Loi ne peut être empêché, et nul ne peut être contraint à faire ce qu'elle n'ordonne pas.
Art. 6. La Loi est l'expression de la volonté générale. Tous les Citoyens ont droit de concourir personnellement, ou par
leurs Représentants, à sa formation. Elle doit être la même pour tous, soit qu'elle protège, soit qu'elle punisse. Tous les
Citoyens étant égaux à ses yeux sont également admissibles à toutes dignités, places et emplois publics, selon leur
capacité, et sans autre distinction que celle de leurs vertus et de leurs talents.
Art. 7. Nul homme ne peut être accusé, arrêté ni détenu que dans les cas déterminés par la Loi, et selon les formes
qu'elle a prescrites. Ceux qui sollicitent, expédient, exécutent ou font exécuter des ordres arbitraires, doivent être punis ;
mais tout citoyen appelé ou saisi en vertu de la Loi doit obéir à l'instant : il se rend coupable par la résistance.
Art. 8. La Loi ne doit établir que des peines strictement et évidemment nécessaires, et nul ne peut être puni qu'en vertu
d'une Loi établie et promulguée antérieurement au délit, et légalement appliquée.
Art. 9. Tout homme étant présumé innocent jusqu'à ce qu'il ait été déclaré coupable, s'il est jugé indispensable de
l'arrêter, toute rigueur qui ne serait pas nécessaire pour s'assurer de sa personne doit être sévèrement réprimée par la
loi.
Art. 10. Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas
l'ordre public établi par la Loi.
Art. 11. La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'Homme : tout
Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans les cas déterminés
par la Loi.
Art. 12. La garantie des droits de l'Homme et du Citoyen nécessite une force publique : cette force est donc instituée
pour l'avantage de tous, et non pour l'utilité particulière de ceux auxquels elle est confiée.
Art. 13. Pour l'entretien de la force publique, et pour les dépenses d'administration, une contribution commune est
indispensable : elle doit être également répartie entre tous les citoyens, en raison de leurs facultés.
Art. 14. Tous les Citoyens ont le droit de constater, par eux-mêmes ou par leurs représentants, la nécessité de la
contribution publique, de la consentir librement, d'en suivre l'emploi, et d'en déterminer la quotité, l'assiette, le
recouvrement et la durée.
Art. 15. La Société a le droit de demander compte à tout Agent public de son administration.
Art. 16. Toute Société dans laquelle la garantie des Droits n'est pas assurée, ni la séparation des Pouvoirs
déterminée, n'a point de Constitution.
Art. 17. La propriété étant un droit inviolable et sacré, nul ne peut en être privé, si ce n'est lorsque la nécessité publique,
légalement constatée, l'exige évidemment, et sous la condition d'une juste et préalable indemnité.
La Déclaration des droits de l'homme et du citoyen fait partie du Bloc de constitutionnalité,
qui se situe en Droit français au sommet de la Hiérarchie des normes et donc prime sur la loi et les
décrets.
PRINCIPE DE LA HIERARCHIE DES NORMES EN DROIT FRANCAIS
Le bloc de constitutionnalité stricto sensu inclut la Constitution de 1958, le préambule de 1946,
laDéclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de 1789, la Charte de l'environnement (depuis
le 1er mars 2005), les principes fondamentaux reconnus par les lois de la
République (cf : CC, 1971, Liberté d'association), ainsi que les Objectifs de Valeur Constitutionnelle
(cas de conflits de normes, donnant une assise constitutionnelle à une loi pour pouvoir la concilier avec
une disposition constitutionnelle), et enfin les Principes Constitutionnels.
TESTS DE DEPISTAGE
Le dépistage notamment du virus de l'immunodéficience humaine (VIH) n'est obligatoire que dans
152
certains cas (dons de sang, de tissus, de cellules et notamment de sperme et de lait). Dans les autres
cas, tout dépistage pour lequel un consentement préalable n'a pas été obtenu est interdit. Aucun
dépistage ne peut être fait à l'insu du patient. Un tel dépistage est passible d'un recours pour atteinte à
la vie privée. Un dépistage volontaire peut être proposé au patient, dans le respect des règles appelées
par la circulaire DGS/DH du 28 octobre 1987, dont celle du libre consentement, après information
personnalisée.
Article 36 de l'Ordre national des médecins
Article 36 (article R.4127-36 du code de la santé publique) (commentaires révisés en 2003) :
Le consentement de la personne examinée ou soignée doit être recherché dans tous les cas.
Lorsque le malade, en état d'exprimer sa volonté, refuse les investigations ou le traitement
proposés, le médecin doit respecter ce refus après avoir informé le malade de ses conséquences.
Si le malade est hors d'état d'exprimer sa volonté, le médecin ne peut intervenir sans que ses proches
aient été prévenus et informés, sauf urgence ou impossibilité. Les obligations du médecin à l'égard du
patient lorsque celui-ci est un mineur ou un majeur protégé sont définies à l'article 42.
Le malade a le droit d'accepter ou de refuser ce que le médecin lui propose et non lui impose. Cette
liberté du malade est une exigence éthique fondamentale, corollaire du devoir d'information énoncé
à l'article précédent. L'information du malade est en effet la condition préalable de son consentement,
conséquence qu'il tire de cette information (art. 35).
La loi du 4 mars 2002 précise à cet égard qu'« aucun acte médical ni aucun
traitement ne peut être pratiqué sans le consentement libre et éclairé de la
personne et ce consentement peut être retiré à tout moment ».
Les actes médicaux justifiant ce consentement doivent être entendus, au sens large : en
commençant par l’examen clinique habituel dont certains gestes peuvent être désagréables,
comprenant des investigations complémentaires non-invasives ou non-sensibles (par exemple
sérologie virale), différents traitements, la surveillance du traitement et de ses suites ; il porte
également sur la participation éventuelle du patient à la formation d’étudiants, ou continue des
médecins (art. L.1110- 4, 6e alinéa du code de la santé publique), à des publications qui permettraient
une identification.
Le fait d'intervenir sur un patient contre son consentement est pour un médecin une faute qui
engage sa responsabilité civile et l'expose à une sanction disciplinaire.
Si le malade est inconscient ou dans l'impossibilité de donner un consentement éclairé, il est
nécessaire de consulter les proches ou la personne de confiance qu’il a pu désigner, susceptibles de
transmettre une position antérieurement exprimée par la patient. Rester inactif irait à l'encontre des
prescriptions de l'article 9 du code qui fait obligation à tout médecin en présence d'un blessé ou d'un
malade en péril de lui porter assistance ou de s'assurer qu'il reçoit les soins nécessaires. Un tel
comportement serait en outre de nature à entraîner des poursuites pour non-assistance à personne en
danger. En cas d'urgence ou d'impossibilité persistante de joindre ces proches, le médecin devra
intervenir comme il le juge souhaitable.
CODE DE LA SANTE PUBLIQUE
Article L1111-4
Modifié par LOI n°2016-87 du 2 février 2016 - art. 5
Toute personne prend, avec le professionnel de santé et compte tenu des informations et des préconisations qu'il lui
fournit, les décisions concernant sa santé.
Toute personne a le droit de refuser ou de ne pas recevoir un traitement. Le suivi du malade reste cependant
assuré par le médecin, notamment son accompagnement palliatif.
Le médecin a l'obligation de respecter la volonté de la personne après l'avoir informée des conséquences de ses
choix et de leur gravité. Si, par sa volonté de refuser ou d'interrompre tout traitement, la personne met sa vie en danger,
elle doit réitérer sa décision dans un délai raisonnable. Elle peut faire appel à un autre membre du corps médical.
L'ensemble de la procédure est inscrite dans le dossier médical du patient. Le médecin sauvegarde la dignité du
mourant et assure la qualité de sa fin de vie en dispensant les soins palliatifs mentionnés à l'article L. 1110-10.
Aucun acte médical ni aucun traitement ne peut être pratiqué sans le consentement libre et éclairé de la
personne et ce consentement peut être retiré à tout moment.
Lorsque la personne est hors d'état d'exprimer sa volonté, aucune intervention ou investigation ne peut être réalisée,
sauf urgence ou impossibilité, sans que la personne de confiance prévue à l'article L. 1111-6, ou la famille, ou à défaut,
un de ses proches ait été consulté.
Lorsque la personne est hors d'état d'exprimer sa volonté, la limitation ou l'arrêt de traitement susceptible d'entraîner son
153
décès ne peut être réalisé sans avoir respecté la procédure collégiale mentionnée à l'article L. 1110-5-1 et les directives
anticipées ou, à défaut, sans que la personne de confiance prévue à l'article L. 1111-6 ou, à défaut la famille ou les
proches, aient été consultés. La décision motivée de limitation ou d'arrêt de traitement est inscrite dans le dossier
médical. ATTENTION AUX ENFANTS :
Le consentement du mineur ou du majeur sous tutelle doit être systématiquement recherché s'il est apte à exprimer
sa volonté et à participer à la décision. Dans le cas où le refus d'un traitement par la personne titulaire de l'autorité
parentale ou par le tuteur risque d'entraîner des conséquences graves pour la santé du mineur ou du majeur
sous tutelle, le médecin délivre les soins indispensables.
L'examen d'une personne malade dans le cadre d'un enseignement clinique requiert son consentement préalable. Les
étudiants qui reçoivent cet enseignement doivent être au préalable informés de la nécessité de respecter les droits des
malades énoncés au présent titre.
Les dispositions du présent article s'appliquent sans préjudice des dispositions particulières relatives au consentement
de la personne pour certaines catégories de soins ou d'interventions.
Il est donc constant qu'un tests de dépistage, aucune vaccination, ne peuvent être
pratiqués autoritairement en France.
Le consentement du patient est requis dans tous les cas et il ne peut être passé
outre, sauf à engager gravement – au civil et au pénal - la responsabilité du
praticien.
Au surplus, le fonctionnaire de police ou de gendamerie, ou le militaire, qui
prêterait son concours à un test de dépistage forcé ou à une vaccination forcée,
violant ainsi l'article L-1111-4 du Code de la Santé publique, serait passible des
peines définies par l'article 432-1 du Code pénal, qui commande que « le fait, par
une personne dépositaire de l'autorité publique, agissant dans l'exercice de ses
fonctions, de prendre des mesures destinées à faire échec à l'exécution de la loi est
puni de cinq ans d'emprisonnement et de 75 000 euros d'amende. »
Cependant,les enfants ne sont pas protégés, car le médecin peut passer outre le
refus des parents. Mais le consentement du mineur doit être systématiquement
recherché, et, d'après les textes, le médecin ne peut pas passer outre les refus
formulé par l'enfant, qui refuserait son consentement. Il ne peut passer outre que le
refus par les parents. En outre, cette dérogation est relative à un « traitement » et
non pas à un « acte médical » au sens large, donc elle ne comprend pas les tests de
« dépistage » qui sont de fait exclus de cette dérogation.
Concernant les vaccins forcés, ils ne constituent pas un « traitement » individuel
mais bien une mesure préventive collective, et ne peuvent donc en aucun cas faire
l'object d'une dérogation fondée sur « un risque grave sur la santé du mineur » qui
doit s'apprécier au cas par cas, par le médecin traitant choisi par les parents (investis
de l'autorité parentale par le Code civil, pour protéger leur enfant).
La Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen, qui figure au « Bloc de
Constitutionna
lité » et a force supérieure à la Loi de par le Principe de la hiérarchie des
normes, commande en son article 2 que la liberté, la propriété, la sûreté et la
résistance à l'oppression sont des

Congrès de Girona

  CONGRÈS DE GIRONA Du 14 au 20 septembre sous l'égide de la Cour Suprême  Dans le parc écologique Park Lava Garrotxa     Le premier mar...